Stratís Paschális

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article est orphelin. Moins de trois articles lui sont liés (janvier 2013).

Aidez à ajouter des liens en plaçant le code [[Stratís Paschális]] dans les articles relatifs au sujet.

Stratís Paschális
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Genre artistique

Stratís Paschális ou Stratis Pascalis (grec moderne : Στρατής Πασχάλης) est un poète et traducteur grec né en 1958 à Athènes. Sa famille est originaire de Mytilène (Lesbos).

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis la publication de son premier recueil de poésie, Aνακτορία (Anaktoria), en 1977, aux Éditions Ίκαρος (Ikaros), il a publié une dizaine de recueils, dont une anthologie, Στίχοι ενός άλλου (Écrits d’un autre), en 2003, aux éditions Μεταίχμιο (Metaichmio). En 2006, il a publié le roman Ο άνθρωπος του λεωφορείου (L'homme de l'autobus) et en 2008 le recueil de poésie Εποχή Παραδείσου (Saison de Paradis) aux éditions Γαβριηλιδης (Gavriilidis).

Il a traduit et adapté de nombreux auteurs, poètes et dramaturges de la littérature française, comme Racine, Rostand, Lautréamont ou Rimbaud (dont les Illuminations] (Εκλάμψεις), en 2008).

Il a reçu de nombreux prix, dont le Prix national de traduction en 1998 et deux fois le Prix de poésie du magazine Διαβάζω (Diavazo), en 1999 et en 2009.[réf. souhaitée]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

En grec[modifier | modifier le code]

  • Aνακτορία (Anaktoria), Athènes, Ikaros, 1977
  • Ανασκαφή (Fouille), Athènes, Ikaros, 1984
  • Μια Νύχτα του Ερμαφρόδιτου (Une nuit de l’Hermaphrodite), Athènes, Ikaros, 1989
  • Βυσσινιές στο σκοτάδι, (Cerisiers dans les ténèbres), Athènes, Ikaros, 1991
  • Άνθη του νερού (Fleur de l’eau), Athènes, Ikaros, 1994
  • Μιχαήλ (Michel), Athènes, Akritas, 1996
  • Κωμωδία (Comédie), Athènes, To Rodakio, 1998
  • Στίχοι ενός άλλου, (Écrits d’un autre) Athènes, Métaichmio, 2003
  • Κοιτάζοντας δάση (En regardant les forêts), Athènes, Métaichmio, 2003
  • Εποχή Παραδείσου (Saison de Paradis), Athènes, Gavriilidis, 2008
  • Εκεί θα φυτέψω το Δέντρο, Garrigue urbaine, "12*2*2", Genève, Le Miel de l’Ours, 2012 (bilingue grec-français, en collaboration avec Rolf Doppenberg)
  • Τα εικονομίσματα, Athènes, Gavriilidis, 2013

Roman[modifier | modifier le code]

En grec[modifier | modifier le code]

  • Ο άνθρωπος του λεωφορείου (L'homme de l'autobus), Gavriilidis, 2006

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Jeffrey Carso, 49 Σχόλια στην ποίηση του Οδυσσέα Ελύτη, Ypsilon, 1983, réédité en 2011
  • Claude Mossé, Η Αρχαϊκή Ελλάδα (La Grèce archaïque), Μορφωτικό Ίδρυμα Εθνικής Τράπεζας, 1986
  • Guy de Maupassant, Ο Οξαποδός και άλλες ιστορίες τρόμου και τρέλας (Le Horla), Ikaros, 1991
  • Jean Racine, Ανδρομάχη (Andromaque), Μέγαρο Μουσικής Αθηνών, 1992
  • Jean Racine, Βερενίκη (Bérénice), Institut Français d’Athènes, 1994
  • Jean Racine, Φαίδρα (Phèdre), Institut Français d’Athènes, 1997
  • Pierre Campion, Μαλλαρμέ (Mallarmé), Pataki, 1998
  • Tony Kushner, Φρεναπάτη (L'Illusion), Dolichos, 1999
  • Edmond Rostand, Οι ρομαντικοί (Les Romanesques), Δημοτικό Περιφερειακό Θέατρο Πάτρας (Théâtre de Patras), 2000
  • Gérard Bras, Ο Χέγκελ και η τέχνη, (Hegel et l’Art), Pataki, 2000
  • Yi Mun-yol, Ο ποιητής (Le poète), Métaichmio, 2000
  • Arthur Rimbaud, Ένα ποίημα και πέντε επιστολές, Αυτά που λεν στον ποιητή μιλώντας για λουλούδια (Ce qu'on dit au poète à propos des fleurs), Gavriilidis, 2000.
  • Dom André Louf, Η ταπείνωση, Akritas, 2000
  • Collectif, Georg Friedrich Händel: Ιεφθάε, (Jephté) Μέγαρο Μουσικής Αθηνών (2001)
  • William Shakespeare, Αγάπης αγώνας άγονος, Métaichmio, 2002
  • Peter Brook, The Man Who, Dolichos, 2003
  • Jean Racine, Βερενίκη (Bérénice), Néféli, 2005
  • Arthur Rimbaud, Το μεθυσμένο καράβι (Le bateau ivre), Gavriilidis, 2006
  • Arthur Rimbaud, Εκλάμψεις (Les Illuminations), Gavriilidis, 2008
  • Euripide, Ορέστης (Oreste), Néféli, 2008
  • Lautréamont, Μαλντορόρ (Les Chants de Maldoror), Néféli, 2010

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]