Stenaulorhynchus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stenaulorhynchus
Description de cette image, également commentée ci-après
Squelettes de Stenaulorhynchus au musée de paléontologie de Tuebingen (Allemagne).
Classification
Règne Animalia
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Sous-classe Diapsida
Infra-classe Archosauromorpha
Ordre  Rhynchosauria
Famille  Rhynchosauridae
Clade  Hyperodapedontidae
Sous-famille  Stenaulorhynchinae

Genre

 Stenaulorhynchus
Haughton[1], 1932

Nom binominal

 Stenaulorhynchus stockleyi
Haughton[1], 1932

Stenaulorhynchus est un genre éteint de reptiles herbivores rhynchosaures ayant vécu à l'Anisien, durant le Trias moyen, il y a environ entre −247 et −242 Ma (millions d'années). Ses fossiles ont été retrouvés uniquement en Tanzanie[1] où de nombreux Spécimens ont été retrouvés[2].

Le genre est rattaché à la famille des Rhynchosauridae par Hone et Benton (2008)[3].

L'espèce type est Stenaulorhynchus stockleyi, décrite par Haughton en 1932. C'est probablement la seule espèce connue. Une autre espèce, nommée dans la même publication, Stenaulorhynchus major, n'a pas été retenue par la suite.

Description[modifier | modifier le code]

Crâne de Stenaulorhynchus stockleyi au musée de paléontologie de Tübingen (Allemagne).

Stenaulorhynchus est un rhynchosaure primitif avec un crâne moins robuste et massif que les genres du Trias supérieur.

Son corps est trapu avec quatre membres robustes et saillants. Il mesurait environ 1,50 mètre de longueur. Comme la plupart des rhynchosaure, il possédait un puissant bec arqué, avec des mâchoires pourvues de nombreuses dents.

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

En 2016, une étude histologique du fémur et du tibia d'un des fossiles de Stenaulorhynchus stockleyi a montré que cet animal possédait un tissu osseux avec un taux de croissance relativement lent[4]. Les os de ses membres étaient composés de fibres parallèles modérément vascularisées, qui deviennent avasculaires (dépourvus des vaisseaux sanguins) et lamellaires à la périphérie de leurs diaphyses. La distance entre les anneaux de croissance s'atténue fortement avec l'âge, ce qui suggère une croissance limitée pour Stenaulorhynchus. Ce modèle de croissance osseuse semble se retrouver chez les tous les Hyperodapedontidae[4].

Il a vécu en même temps qu'un dinosauriforme primitif, Nyasasaurus, dont les restes fossiles ont été retrouvés dans la même formation géologique en Tanzanie[5].

Classification[modifier | modifier le code]

Cladogramme des Rhynchosauria établi par Schultz et al. en 2016[6] avec la position phylogénétique de Stenaulorhynchus :

Rhynchosauria 

Noteosuchus colletti




Mesosuchus browni




Howesia browni




Eohyosaurus wolvaardti


 Rhynchosauridae 

Rhynchosaurus articeps


 Hyperodapedontidae 
 Stenaulorhynchinae 

Ammorhynchus navajoi



Mesodapedon kuttyi




Brasinorhynchus mariantensis



Stenaulorhynchus stockleyi






Bentonyx sidensis



Langeronyx brodiei




Fodonyx spenceri


Hyperodapedontinae

Isalorhynchus genovefae




Teyumbaita sulcognathus



Hyperodapedon spp.












Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « On a collection of Karroo vertebrates from Tanganyika Territory », Quarterly Journal of the Geological Society of London, vol. 88,‎ , p. 634–668 (DOI 10.1144/gsl.jgs.1932.088.01-04.22)
  2. (de) « Stenaulorhynchus, ein Rhynchosauride der ostafrikanischer Obertrias », Nova Acta Leopoldina, vol. 6,‎ , p. 83–121
  3. (en) (en) David W. E. Hone and Michael J. Benton, « A new genus of Rhynchosaur from the Middle Triassic of Suoth-West England », Palaeontology, vol. 51, no 1,‎ , p. 95–115 (DOI 10.1111/j.1475-4983.2007.00739.x, lire en ligne)
  4. a et b (en) Sarah Werning, Sterling J. Nesbitt (2016). Bone histology and growth in Stenaulorhynchus stockleyi (Archosauromorpha: Rhynchosauria) from the Middle Triassic of the Ruhuhu Basin of Tanzania. Comptes Rendus Palevol, Volume 15, Issues 1–2, Pages 163-175, [lire en ligne=https://www.researchgate.net/publication/278049578_Bone_histology_and_growth_in_Stenaulorhynchus_stockleyi_Archosauromorpha_Rhynchosauria_from_the_Middle_Triassic_of_the_Ruhuhu_Basin_of_Tanzania]
  5. Hervé Morin, « Le plus vieux des dinosaures ? », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  6. (en) « A new rhynchosaur from south Brazil (Santa Maria Formation) and rhynchosaur diversity patterns across the Middle-Late Triassic boundary », Paläontologische Zeitschrift, vol. 90, no 3,‎ , p. 593–609 (DOI 10.1007/s12542-016-0307-7, lire en ligne)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Stenaulorhynchus Haughton, 1932 (en)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :