Statu quo ante bellum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'expression statu quo ante bellum[1] (ou in statu quo ante bellum) signifie littéralement « comme les choses étaient avant la guerre » en latin. Cette expression était à l'origine employée dans les traités pour se référer à un retrait des troupes ennemies et à la restauration de la souveraineté qui prévalait avant le début du conflit. Utilisée dans ce sens, cela signifie qu'aucune des parties n'a eu de gains ou de pertes de territoires ou de droits politiques ou économiques.

L'expression opposée est Uti possidetis juris, où chaque partie conserve les gains de territoire ou d'autres propriétés qu'elle détient à la fin de la guerre.

L'expression s'est vulgarisée sous la forme raccourcie de statu quo.

Exemples[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  1. Les anglophones mettent un « s » à « statu » dans les citations abrégées de la locution latine : « status quo ante bellum », « status quo », d'où une récente confusion entre les deux graphies.