Stanley Jordan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stanley Jordan
Stanley Jordan.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique
Site web

Stanley Jordan (31 juillet 1959 à Chicago) est un guitariste, pianiste et chanteur de jazz/jazz fusion américain, connu en particulier pour sa technique de tapping qui consiste à utiliser ses deux mains polyphoniques à la guitare. Grâce à cette technique particulière, il lui est possible de jouer deux guitares en même temps et même de jouer en même temps une guitare et un piano en même temps.

Débuts[modifier | modifier le code]

Il a commencé la musique en commençant à jouer du piano à partir de l'âge de trois ans, puis la guitare plutard à 11 ans. N'étant pas satisfait du son que pouvait jouer la guitare normalement, il a commencé à developper sa technique de tapping pour que la guitare puisse avoir les mêmes possibilités de jeu qu'un piano comme la polyphonie et le contrepoint.

Plus tard, dans les années 2000, cette technique lui permit pour la première fois de jouer en même temps de la guitare d'une main, et du piano de l'autre.

Accordage[modifier | modifier le code]

Stanley Jordan utilise un accordage moins courant que l'habituel EADGBE (Mi La Ré Sol Si Mi). Il utilise le "All fourths tuning", littéralement accordage en quartes. Chaque corde "est" la quarte juste (2 tons et demi, ou 5 demi-tons) de la corde plus grave. Le All fourth tuning c'est donc EADGCF (Mi La Ré Sol Do Fa). Selon lui, cet accordage simplifie le manche de la guitare, le rendant plus logique[1]. A noter qu'une variante du All fourths tuning existe en D#G#C#F#BE (Ré# Sol# Do# Fa# Si Mi) permettant de conserver des écarts de quartes sans appliquer de tensions trop élevées aux deux cordes les plus aigües, puisque dans ce schéma ce sont les quatre cordes graves que l'on détend d'un demi-ton[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Touch Sensitive (1982) (cet album ne figure pas dans la liste du site officiel de Stanley Jordan[3])
  • Magic Touch (1985)
  • Standards, Vol. 1 (1986)
  • Flying Home (1988)
  • Cornucopia (1990)
  • Stolen Moments (1991)
  • Bolero (1994)
  • The Best of Stanley Jordan (1995)
  • Stanley Jordan Live in New York (1998)
  • Relaxing Music for Difficult Situations, I (2003)
  • Ragas (2004)
  • Dreams of Peace (2004)
  • State of Nature (2008)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Stanley Jordan apparaît jouant son propre rôle dans le film de Blake Edwards "Boire et déboires". C'est une scène d'enregistrement en studio à laquelle assistent Bruce Willis et Kim Bassinger les héros du film.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Stanley Jordan estime trouver dans le langage APL des caractéristiques de structure le rendant particulièrement aptes non seulement aux descriptions mathématiques, mais aussi aux constructions musicales. Cette bibliographie est extraite de l'article qui lui est consacré sur la Wikipédia anglophone :

  • "APL for Music," APL Quote Quad, 1989
  • "Musical Syntactic and Semantic Structures in APL," APL Quote Quad, 1990
  • "Foundations of Suitability of APL2 for Music," IBM Systems Journal, 1991
  • "Toward a Lexicon of Musical APL2 Phrases," APL Quote Quad, 1991

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jim Ferguson, Helen Casabona (éditeur) et Adrian Belew (éditeur), New directions in modern guitar, Hal Leonard Publishing Corporation, (ISBN 9780881884234, lire en ligne), « Stanley Jordan », p. 68-76?

Sur les autres projets Wikimedia :