Stanley Ho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Stanley Ho
Stanleyho2006.jpg
Stanley Ho en 2006.
Fonctions
Membre du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois (d)
Membre permanent du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 98 ans)
Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Nom dans la langue maternelle
何鴻燊Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Stanley Ho Hung-sun
Surnom
Le roi du jeu de hasard
Nationalité
Formation
College des Reines (en) (-)
Université de Hong Kong (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Ho Sai Kwong (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Flora Sin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Susie Ho (d)
Nanette Fung (d)
Winnie Ho (d)
Patricia Ho (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Clementina Leitão†
Nam King-ying
Ina Chan Un-chan
Angela Leong On Kei
Enfants
Pansy Ho (en)
Sabrina Ho (en)
Florinda Ho (d)
Mario Ho (d)
Laurinda Ho (d)
Josie Ho
Lawrence Ho (en)
Alice Ho (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Robert Hotung (grand-oncle)
Teddy Yip (en) (beau-frère)
Suki Potier (en) (belle-fille)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Stanley Ho Hung-sun, 何鴻燊 en chinois (né à Hong Kong le et mort le dans la même ville), est un entrepreneur et industriel de casinos chinois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Multi-millionnaire, Stanley Ho s'est installé à Macao en 1941, fuyant l'invasion japonaise et l'occupation de sa terre natale. En 1962, il obtient du gouvernement de Macao le monopole du secteur du jeu de hasard. Cette situation de grande stabilité se termina le , quand il perdit son monopole. À partir de là, sa compagnie de jeux dut se confronter à une grande concurrence avec d'autres entreprises, principalement nord-américaines, qui sont entrées à Macao.

Stanley Ho a été la plus riche personne de Macao et l'une des plus riches d'Asie. En 2006, selon le magazine Forbes, il était la 86e plus riche personne au monde, avec environ 6,5 milliards de dollars. Il est l'un des plus grands propriétaires de Macao, et possède également plusieurs propriétés à Hong Kong. Il a développé ses activités dans divers domaines, tels que le divertissement (en incluant le jeu), le tourisme, les transports maritimes et aériens, l'immobilier et les finances.

Il est le propriétaire de l'un des plus grands casinos en Asie, l'hôtel et casino Grand Lisboa à Macao.

Il est également le propriétaire de plusieurs établissements de jeux (casinos, entreprises de paris hippiques, de course de lévriers et autres paris sportifs...), d'hôtels, de centres commerciaux (par exemple, « New Yaohan » ...) et d'établissements de divertissement (par exemple « nightclubs » ...). Il possède de nombreuses actions de l'opérateur de service public de télévision : Teledifusão de Macau S.A. et de l'opérateur de l'aéroport international de Macao : Sociedade do Aeroporto Internacional de Macau S.A.R.L.[1].

Au cours de l'année 2003, ses affaires constituaient environ un tiers du PIB de Macao et environ 30 % des recettes du gouvernement de la Région administrative spéciale. Ses entreprises emploient des dizaines de milliers de salariés.

En dehors de Macao, il a également investi à Hong Kong, au Portugal, en Corée du Nord, au Vietnam et aux Philippines. Il parle couramment l'anglais, le chinois, le japonais et le portugais.

À partir de 2005, sa quatrième « épouse[2] », Angela Leong On Kei, députée de l'Assemblée législative de Macao, représente l'industrie du jeu et les intérêts de son mari.

Avec la crise économique de 2008, Stanley Ho a perdu 89 % de sa fortune, selon Forbes, qui est passée de 9 milliards de dollars à 1 milliard de dollars, pour occuper la 19e place parmi les grandes richesses de Hong Kong[3].

Sa fille Josie Ho est devenue une célèbre actrice de cinéma[4].

Le , Stanley Ho meurt à Hong Kong[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Propriétaire et promoteur de l'aéroport » sur le site de l'aéroport.
  2. La polygamie étant légale à Hong Kong jusqu'en octobre 1971 (voir (en) Athena Liu, Family law for the Hong Kong SAR, Hong Kong University Press, , 492 p. (lire en ligne), p. 15-16), Stanley Ho s'est marié légalement deux fois en 1948 et en 1963. Il a ensuite pris deux « concubines » en 1985 et en 1988.
  3. Le magnat des casinos de Macao perd 89 % de sa fortune, sur economia.uol.com.br, 5 février 2009
  4. « Josie Ho », sur IMDb (consulté le 26 mai 2020)
  5. « Stanley Ho, le magnat des casinos de Macao, est mort », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mai 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]