Sous-réalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Under Realism

Le sous-réalisme (Under Realism) est un mouvement artistique du XXIe siècle, comprenant des procédés de création et d’expression essentiellement figuratifs, à commencer par la peinture et le dessin. Il est caractérisé par une volonté d’impact visuel et vise à provoquer de puissantes émotions. Les artistes s’opposent expressément à la « conceptualisation » de la peinture contemporaine et à l’art institutionnel. Pour les sous-réalistes, l’image doit primer l’idée et non l’inverse. En 2012, les initiateurs du mouvement le définissent dans un manifeste.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2010, Kosta Kulundzic, Stéphane Pencréac'h et Vuk Vidor se rencontrent à la galerie Magda Danysz, à Paris, lors d’une séance de speed-painting (exercice durant lequel les artistes bénéficient de 90 minutes pour peindre un tableau)[1]. Ensemble, ils décident d’organiser une série d’expositions à travers le monde, regroupant plusieurs artistes mus par une même vision de l’art. Deux expositions ont lieu en 2012, la première année, à Paris[2] et à Belgrade, en Serbie[3]. Il s’opposent à la mode des installations et au design alors en vogue[4].

Deux des membres, Florence Obrecht et Axel Pahlavi, regrettent que les mots « narration » et « illustration » soient bannis de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, dont tous deux sont diplômés[5].

Plusieurs expositions collectives sont alors organisées à partir de 2012, principalement en Serbie (2012), en France (2012, 2013, 2015, 2018), en Croatie (2013), en Chine (2014), en Suisse (2014) et en Allemagne (2016). Un reportage de la chaîne de télévision Arte insiste sur le caractère transnational du mouvement :

« Et si la peinture reprenait du poil du pinceau ? Pour les artistes de l’under realism, c’est certain, le figuratif n’a pas dit son dernier mot. Ils sont Suisses, Bulgares, Iraniens ou Français et font entrer la peinture dans une nouvelle dimension[6]. »

Les artistes, qui ont mûri avec la musique rock[3], sont mus par une volonté d’effectuer de la peinture anti-décorative[6], et promeuvent l’idée que l’art doit faire face au monde[7].

Étymologie[modifier | modifier le code]

L’expression « sous-réalisme » se veut comme un pied de nez au mouvement surréaliste, théorisé par André Breton dans son Manifeste du surréalisme en 1924. Les surréalistes valorisent la création individuelle, tandis que les sous-réalistes entendent vivre leur condition artistique, ils expriment le collectif. Aussi lorsque Florence Obrecht et Axel Pahlavi, deux artistes sous-réalistes, organisent une exposition collective, ils ne cherchent pas à montrer leurs identités respectives, mais plutôt le produit de leur collaboration[5].

D’autres artistes revendiquent la paternité de l’expression « sous-réalisme », dans le cadre d’une opposition binaire vis-à-vis du surréalisme. C’est le cas de l’artiste Juan Miguel Llaona[8], ainsi que des écrivains David Foenkinos[9], François Beaune[10],[11],[12] et Nando Michaud[13].

L’expression est souvent employée dans un cadre péjoratif, par exemple lorsque le peintre Alain Clément l’utilise pour critiquer les canons de la peinture américaine[14]. De même, Roger Chabaud estime que la télévision rend le cinéma victime d’un « sous-réalisme sordide »[15].

Le peintre McLeod estime, quant à lui :

« On vit dans une réalité qui n’est pas à la hauteur des fantasmes véhiculés par la télévision. C’est comme une réalité par procuration. Le réalisme qu’on vit est un sous-réalisme[16] ! »

Liste d’artistes sous-réalistes[modifier | modifier le code]

Liste des artistes ayant participé au mouvement sous-réaliste
Artiste Année de naissance Nationalité Membre fondateur
Markus Åkesson 1975 Drapeau de la Suède Suédoise
Elizabeth Czerczuk[17] Drapeau de la PolognePolonaise
Gaël Davrinche 1971 Drapeau de la France Française
Michel Gouéry 1959 Drapeau de la France Française
Natacha Ivanova 1975 Drapeau de la Russie Russe
Jung-Yeun Jang 1968 Drapeau de la Corée du Sud Sud-Coréenne
Oda Jaune (en) 1979 Drapeau de la Bulgarie Bulgare
Kosta Kulundzic 1972 Drapeau des États-Unis Américaine, Drapeau de la France Française, Drapeau de la Serbie Serbe
Mike MacKeldey 1973 Drapeau de l'Allemagne Allemande
Marlène Mocquet 1979 Drapeau de la France Française
Mihael Milunović (en) 1967 Drapeau de la Serbie Serbe, Drapeau de la France Française, Drapeau de la Croatie Croate
Djordje Ozbolt 1967 Drapeau de la Serbie Serbe
Axel Pahlavi 1975 Drapeau de l'Iran Iranienne
Simon Pasieka 1967 Drapeau de l'Allemagne Allemande
Stéphane Pencréac'h 1970 Drapeau de la France Française
Nazanin Pouyandeh 1981 Drapeau de l'Iran Iranienne
Léopold Rabus 1977 Drapeau de la Suisse Suisse
Till Rabus 1975 Drapeau de la Suisse Suisse
Raphaëlle Ricol 1974 Drapeau de la France Française
Marko Velk 1969 Drapeau de la France Française, Drapeau de la Serbie Serbe
Vuk Vidor 1965 Drapeau de la France Française, Drapeau de la Serbie Serbe
Davor Vrankic 1965 Drapeau de la Croatie Croate
Jérôme Zonder 1974 Drapeau de la France Française

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marine Relinger, « Sous réalisme : un nouveau courant en forme de « gang bang pictural » », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Under Realism », sur Da End, (consulté le ).
  3. a et b (sr) D. Matović, « "Podrealisti" vraćaju dušu na platno », sur Novostri, (consulté le ).
  4. Fanny, « Sous Réalisme / Under Realism / Podrealizam », sur Rough Dreams, (consulté le ).
  5. a et b Florence OBRECHT - Axel PAHLAVI Interview exposition Perpignan, Patgrigri () Youtube. Consulté le ..
  6. a et b Under Realism, Sophie Peyrard (Arte. Consulté le ..
  7. (sr) Sanja Vuletić, « Umetnost je suočavanje sa svetom », Harper’s Bazar Art Serbia,‎ .
  8. Margot Flament, « La peinture, son terrain de jeu », L’Est Républicain (Doubs-Haut Doubs - Ouverture Besançon, no 21293,‎ , BES3.
  9. Frédéric Beigbeder, « Foenkinos, écrivain normal », Le Figaro, no 21293,‎ , p. 95.
  10. François Beaune, « Mes salons délivrent », Libération,‎ , p. 30.
  11. « La cocotte, sixième opus en papier », Le Progrès,‎ .
  12. Michel Abescat, « Le diablotin se cache dans les détails - François Beaune. Un homme louche », Télérama, no 3124,‎ , p. 67.
  13. Stanley Péan, « Soûl-réalisme flamboyant », La Presse,‎ , B2.
  14. Alain Clément, « Trois siècles de peinture américaine », Le Monde,‎ .
  15. Roger Chabaud, « La crise du cinéma », Le Monde,‎ , p. 30.
  16. Marie-Josée Montminy, « Un monde caricatural au puissant message social : le sous-réalisme de McLeod », Le Nouvelliste (Trois-Rivières),‎ , P2.
  17. T.E.C., « Présentation de saison 2020/2021 », (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Under realism. Sous réalisme. Podrealizam, Paris, Centre culturel de Serbie, , 64 p. (OCLC 904543229)
  • Géraldine Bloch, Claude Mollard et Richard Leydier, Stéphane Pencréac’h : œuvres monumentales, Paris, Institut du monde arabe, , 102 p. (ISBN 9782960169409)
  • Frédéric Bouglé et Deborah Zafman, Pencréac’h : le jugement dernier, Thiers, Centre d’art contemporain du Creux de l’enfer, , 179 p. (ISBN 9782914307093)
  • Damien Cadio, Damien Deroubaix et Nicolas Ledoux, La belle peinture est derrière nous, Istanbul, Institut français de Turquie, (OCLC 894324691)
  • Philippe Dagen, Stéphane Pencréac’h, Paris, Galerie Anne de Villepoix, , 47 p. (OCLC 863132569)
  • (se) Nikola Dedić, Marijana Kolarić et Laurel McLaughlin, SEE Art Gates. Stanja Stvarnosti, Pančevo, Kulturni Centar Pančeva, (ISBN 9788687103634)
  • (se) Fanny Giniès, Markus Åkesson : paintings, Borgholm, Kamras & Kamras, (ISBN 9198265105)
  • Kosta Kulundzic, Ma religion, Montreuil, Burozoïque, (ISBN 9782917130001)
  • Nicolas Ledoux et Richard Leydier, Gaël Davrinche. Défigure(s), Paris, Art Book Magazine, , 230 p. (ISBN 9782821600560)
  • Frédéric Léglise et Judicaël Lavrador, Who’s afraid of picture(s)? Le peintre et l’image, une liaison scandaleuse, Lyon, Fage éditions, , 59 p. (OCLC 950234166)
  • Richard Leydier, Isabelle Sobelman et Clémentine Vermont, Stéphane Pencréac’h : peinture etc., Paris, Editions de la Différence, , 95 p. (ISBN 9782729114008)
  • Philippe Piguet, Gaël Davrinche : expositions, Soissons, Editions Musée de Soissons, , 112 p. (ISBN 9782913705166)

Article connexe[modifier | modifier le code]