SolarStratos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SolarStratos
illustration de SolarStratos
SolarStratos dans la base de Payerne, 2016

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 2014 : lancement officiel
2015/16 : construction de l'avion
2016 : présentation de l'avion
2017 : baptême de l'air
Fondateurs Raphaël DomjanVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Yverdon-les-BainsVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Roland Loos
Activité Aviation, secteur de l'énergie (d) et stratosphèreVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits AvionVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.solarstratos.comVoir et modifier les données sur Wikidata

SolarStratos est une mission aéronautique qui a pour objectif d'atteindre pour la première fois la stratosphère avec un avion solaire habité. L'initiateur de ce projet est le pilote suisse Raphaël Domjan. Le but de cette mission est de démontrer, avec un avion à moteur classique, le potentiel de l'énergie solaire[1].

Objectif[modifier | modifier le code]

SolarStratos est un projet initié officiellement en mars 2014 par Raphaël Domjan. Il s'agit d'un avion solaire biplace construit par Calin Gologan avec lequel il envisage avec son équipe de réaliser un record d'altitude. La mission SolarStratos devrait permettre à Raphaël Domjan d'atteindre plus de 75 000 pieds (25 000 m), altitude jamais réalisée avec un avion à propulsion classique[2].

Cette écoexploration a pour but de démontrer que les énergies renouvelables permettent d'aller au-delà de ce qui est possible avec les modes de propulsion classique. À terme, et après le vol record envisagé pour 2018, Raphaël Domjan et l'équipe de SolarStratos désirent commercialiser les technologies mises au point lors de la mission stratosphérique, notamment en développant des drones solaires stratosphériques[3].

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

SolarStratos est un avion solaire biplace. Calin Gologan (PC-Aero GmbH)[4] en est le designer. L’entreprise russe Zvezda est responsable de la combinaison spatiale du pilote.

Caractéristiques techniques de l'avion SolarStatos :

Longueur 8,5 mètres
Envergure 24,8 mètres
Poids 450 kg (avec pilote)
Autonomie Plus de 24 heures
Propulsion hélice, 2,2 m, 4 pâles
Moteur électrique, max. 32kW/2200 tpm
Rendement moteur 90 %
Surface des cellules solaires 22 m2
Efficacité des cellules solaires 22-24 %
Batteries lithium-ion, 20 kWh[5]

Étapes du projet[modifier | modifier le code]

  • 2012-2013 : Constitution de l'équipe et première étude de faisabilité
  •  : Lancement officiel du projet SolarStratos[6]
  • 2014-2015 : Finalisation du design et début de la construction de l'avion
  •  : Présentation de l'avion SolarStratos[7]
  • 2017 : Baptême de l'air le à Payerne[8], vols test et préparation au vol record
  • Dès 2018 : Vols tests
  • Dès 2020 : Vol record
  • Après le projet : Développement d'avions solaires stratosphériques pour passagers ou de drones solaires de relais de télécommunication[2]

Équipe[modifier | modifier le code]

Équipe opérationnelle[modifier | modifier le code]

Une quinzaine de personnes travaillent sur le projet SolarStratos. Le CEO de SolarStratos est l'entrepreneur suisse Roland Loos. Son président est l'écoexplorateur Raphaël Domjan, aussi pilote principal et destiné à effectuer le vol record d'altitude. Le directeur des vols de la mission est l'astronaute hispano-américain Michael López-Alegría. Damian Hischier assure le rôle de pilote d'essai de l'avion prototype et le suisse Thierry Plojoux en est le second pilote. Alexis Domjan, frère de Raphaël Domjan, est responsable de tous les aspects de télécommunication et d'informatique du projet[9].

Parrains et marraines[modifier | modifier le code]

SolarStratos reçoit le soutien de marraines et de parrains. Parmi eux, on compte Jean Verne, arrière petit-fils de Jules Verne, Edgar Mitchell, marcheur lunaire Apollo 14 (1930-2016), Marie-Vincente Latécoère, présidente fondatrice de la Fondation PG Latécoère, Jacques Rougerie, architecte océanographe, Jean-François Clervoy, astronaute de l'ESA, André Schneider, vice-président des ressources et infrastructures de l'EPFL, Miroslaw Hermaszewski, astronaute polonais, Manfred "Dutch" von Ehrenfried, auteur de StratonautsLa mission Solnturing into the Stratosphere ou encore Chuck Leavell, claviériste des Rolling Stones et cofondateur du Mother Nature Network [10],[9].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charlotte Anfray, « SolarStratos, un avion électrique dans l'espace », sur Paris Match,
  2. a et b (en) James Temperton, « To the stratosphere and beyond! SolarStratos wants to fly a plane to the edge of space », sur Wired,
  3. (en) « The Guardian : Drones and the transport revolution », sur theguardian.com,
  4. « PC-Aero GmbH », sur aircraft-certification.de
  5. « SolarStratos - plane », sur solarstratos.com
  6. Vincent Maendly, « Le nouveau défi de Raphaël Domjan: un vol solaire dans la stratosphère », sur 24 heures,
  7. « SolarStratos, l’avion solaire qui veut nous amener dans la stratosphère », sur SciencePost.fr, (consulté le 1er décembre 2016)
  8. « Baptême de l'air réussi pour l'avion solaire SolarStratos à Payerne », sur www.rts.ch, (consulté le 5 mai 2017).
  9. a et b « SolarStratos - team », sur Solarstratos.com, (consulté le 1er décembre 2016)
  10. (en) « Interview Mother Nature Network co-founder Chuck Level », sur Greenglobaltravel.com, (consulté le 2 décembre 2016)