Sodebo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sodebo
logo de Sodebo
Logo de Sodebo depuis 2011

Création 21 février 1973
Fondateurs Joseph et Simone Bougro
Forme juridique Société par actions simplifiée[1]
Slogan Se nourrir de bonheur
Siège social Ancienne commune Saint-Georges-de-Montaigu (Vendée)

Nouvelle commune de Montaigu-Vendée (Vendée)
Drapeau de France France

Direction Sodefood (holding) 753894120 représenté par Sodebo Management (holding) 478122765 représenté par les 3 co-gérants : Benedicte Mercier, Marie Laurence Gouraud et Patricia Bouchard
Actionnaires Famille Bougro
Activité Commerce de gros de produits à base de viande

APE 4632B

Produits Pizzas, sandwiches, PastaBox, crêpes, galettes, salades, produits asiatiques…
Effectif 2 500 à 2 700 salariés en 2021
SIREN 547 350 249
Site web www.sodebo.com/fr

Chiffre d'affaires 409 614 400 € en 2014

Comptes récents non disponibles

Sodebo (pour la Société des établissements Bougro) est une entreprise agroalimentaire française créée en 1973 par Joseph et Simone Bougro. Basée à Saint-Georges-de-Montaigu dans le département de Vendée.

Sodebo, acteur sur le marché du traiteur frais, est présent sur les linéaires des grandes et moyennes surfaces et en restauration hors-domicile. L'entreprise est connue pour ses sandwichs, pizzas, salades et pastabox.

L'entreprise produit sous des marques de distributeurs pour plusieurs enseignes.

Historique[modifier | modifier le code]

Logo de Sodebo jusqu'à fin 2010[2].

Joseph Bougro est né dans une famille de coiffeurs[3]. Il choisit d'aller à Nantes passer un CAP de charcutier-traiteur[3]. En 1958, il rencontre Simone Blanlœil lors d'un pèlerinage à Lourdes[4]. Celle-ci est issue d'une famille travaillant dans le domaine agricole[4].

En 1960[3], Joseph et Simone Bougro créent une charcuterie de détail à Saint-Georges-de-Montaigu[5]. En 1968, les services sanitaires obligent le couple à refaire leur laboratoire[4],[6]. Au début des années 70, l'activité se développe et en 1973, le couple décide de quitter leur boucherie et de créer une usine[4]. SODEBO voit le jour[5].

En 1978, la « tarte à la tomate » devient la pizza fraîche[5]. « La Pizzériade », première pizza individuelle ovale à pâte fine est créée[5] en 1997. L'année suivante, Sodebo se lance dans le sponsoring voile, développant ainsi la notoriété de l'entreprise[7].

En 2000, les trois filles des fondateurs prennent la direction de l'entreprise[6].

En , Sodebo lance la Pastabox[5],[8]. En 2011, l'entreprise lance des wraps et des salades[9].

Organisation de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Sodebo est une entreprise familiale[8]. L'entreprise est dirigée par les enfants des fondateurs qui ont pris la direction de l'entreprise en 2000[6],[8]. Bénédicte Mercier, Marie-Laurence Gouraud et Patricia Brochard (toutes trois nées Bougro) sont co-présidentes de l'entreprise[8],[3]. Patricia Brochard est chargée des relations publiques de l'entreprise, avec le marketing et les ressources humaines[3]. Marie-Laurence Gouraud s'occupe des processus industriels[3]. Bénédicte Mercier gère la recherche et le développement[3].

Les fondateurs sont respectivement présidente et vice-présidente du conseil de surveillance[5].

Gaël Gouraud et Jean-François Brochard (également membres de la famille Bougro) sont les directeurs commerciaux[3].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Sodebo se lance dans le sponsoring de la voile en 1998[7]. Sodebo initie un partenariat avec le skipper Thomas Coville en 1999, dans la participation de courses en monocoque puis multicoque[7]. Depuis mai 2019, Thomas Coville est aux commandes de Sodebo Ultim 3, un trimaran géant à foils de course au large de toute dernière génération, qui remplace le précédent Sodebo Ultim'.

Sodebo est partenaire du Vendée Globe depuis 2004[7], de l'Atlantique Stade Rochelais[10], de la Fondation d'Entreprise pour la Thérapie génique et de la Fondation Génavie et des associations Bati-Insert et Cœur du Monde[réf. nécessaire].

Critiques[modifier | modifier le code]

Sodebo utilise pour ses produits des œufs issus de poules élevées en batterie[11].

En 2016, Sodebo n'indique pas l'origine de ses viandes sur l'emballage de ses produits[12]. Depuis 2017, à la suite d'une loi obligeant les industriels à indiquer l’origine du lait et de la viande qu’ils mettent en œuvre dans la fabrication de leurs produits transformés, Sodebo indique « origine Union Européenne » sur ses produits[13],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Sodebo », sur infogreffe.fr
  2. « Du soleil dans vos assiettes », ActuLogo, (consulté le )
  3. a b c d e f g et h « Le goût de l'aventure », sur lexpress.fr,
  4. a b c et d « Le plus riche pizzaiolo de france », sur lepoint.fr,
  5. a b c d e et f Marie Cadoux, « La récompense du travail en famille pour Sodebo », sur www.lsa-conso.fr,
  6. a b et c « Sodebo. Patricia, Marie-Laurence et Bénédicte, trois sœurs à la barre », sur ouest-france.fr,
  7. a b c et d « Comment Sodebo s'est fait un nom grâce à la voile », sur capital.fr,
  8. a b c et d Patricia M. Colmant, « Sodebo ou l'irresistible ascension d'une entreprise familiale », sur lesechos.fr,
  9. J. Delvallée, « Sodebo fait ses gammes, entre wraps et salades », sur lsa-conso.fr,
  10. « Sodebo mise sur l’Atlantique Stade Rochelais », sur www.sportstrategies.com (consulté le )
  11. Maxime Bourdeau, « Vous n'achetez jamais d'œufs de poules en cage? Vous en mangez pourtant tous les jours », sur huffingtonpost.fr,
  12. « Viandes dans les produits transformés : Origine masquée pour 54 % des produits! », Union fédérale des consommateurs—Que choisir,
  13. Isabel Malsang, « Opération vérification sur l'étiquetage des plats préparés », sur lavoixdunord.fr,
  14. « Nouvel étiquetage sur l’origine de la viande et du lait », sur cotedor.ufcquechoisir.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]