Sodebo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sodebo
logo de Sodebo
Logo de Sodebo depuis 2011

Création 21 février 1973
Fondateurs Joseph et Simone Bougro
Forme juridique Société par actions simplifiée[1]
Slogan La liberté a du bon !
Siège social Ancienne commune Saint-Georges-de-Montaigu (Vendée)

Nouvelle commune de Montaigu-Vendée (Vendée)
Drapeau de France France

Direction Sodefood (holding) 753894120 représenté par Sodebo Management (holding) 478122765 représenté par les 3 co-gérants : Benedicte Mercier, Marie Laurence Gouraud et Patricia Bouchard
Actionnaires Famille Bougro
Activité Commerce de gros de produits à base de viande

APE 4632B

Produits Pizzas, sandwiches, PastaBox, crêpes, galettes, salades, produits asiatiques…
Effectif 500 à 999 salariés en 2019
SIREN 547 350 249
Site web www.sodebo.com/fr

Chiffre d'affaires 409 614 400 € en 2014

Comptes récents non disponibles

Sodebo (pour la Société des établissements Bougro) est une entreprise agroalimentaire française créée en 1973 par Joseph et Simone Bougro. Basée à Saint-Georges-de-Montaigu dans le département de Vendée.

Sodebo, acteur sur le marché du traiteur frais, est présent sur les linéaires des grandes et moyennes surfaces et en restauration hors-domicile. L'entreprise est connue pour ses sandwichs, pizzas, salades et pastabox.

L'entreprise produit sous des marques de distributeurs pour plusieurs enseignes.

Historique[modifier | modifier le code]

Logo de Sodebo jusqu'à fin 2010[2].

Joseph Bougro est né dans une famille de coiffeurs[3]. Il choisit d'aller à Nantes passer un CAP de charcutier-traiteur[3]. En 1958, il rencontre Simone Blanloeil lors d'un pèlerinage à Lourdes[4]. Celle-ci est issue d'une famille travaillant dans le domaine agricole[4].

En 1960[3], Joseph et Simone Bougro créent une charcuterie de détail à Saint-Georges-de-Montaigu[5]. En 1968, les services sanitaires obligent le couple à refaire leur laboratoire[4],[6]. Au début des années 70, l'activité se développe et en 1973, le couple décide de quitter leur boucherie et de créer une usine[4]. SODEBO voit le jour[5].

En 1978, la « tarte à la tomate » devient la pizza fraîche[5]. « La Pizzériade », première pizza individuelle ovale à pâte fine est créée[5] en 1997. L'année suivante, Sodebo se lance dans le sponsoring voile, développant ainsi la notoriété de l'entreprise[7].

En 2000, les trois filles des fondateurs prennent la direction de l'entreprise[6].

En , Sodebo lance la Pastabox[5],[8]. En 2011, l'entreprise lance des wraps et des salades[9].

Organisation de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Sodebo est une entreprise familiale[8]. L'entreprise est dirigée par les enfants des fondateurs qui ont pris la direction de l'entreprise en 2000[6],[8]. Bénédicte Mercier, Marie-Laurence Gouraud et Patricia Brochard (toutes trois nées Bougro) sont co-présidentes de l'entreprise[8],[3]. Patricia Brochard est chargée des relations publiques de l'entreprise, avec le marketing et les ressources humaines[3]. Marie-Laurence Gouraud s'occupe des processus industriels[3]. Bénédicte Mercier gère la recherche et le développement[3].

Les fondateurs sont respectivement président et vice-présidente du conseil de surveillance[5].

Gaël Gouraud et Jean-François Brochard (également membre de la famille Bougro) sont les directeurs commerciaux[3].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Sodebo se lance dans le sponsoring de la voile en 1998[7]. Sodebo initie un partenariat avec le skipper Thomas Coville en 1999, dans la participation de courses en monocoque puis multicoque[7].

Sodebo est partenaire du Vendée Globe depuis 2004[7], de l'Atlantique Stade Rochelais[10], de la Fondation d'Entreprise pour la Thérapie génique et de la Fondation Génavie et des associations Bati-Insert et Cœur du Monde.

Critiques[modifier | modifier le code]

Sodebo utilise pour ses produits des œufs issus de poules élevées en batterie[11].

En 2016, Sodebo n'indique pas l'origine de ses viandes sur l'emballage de ses produits[12]. Depuis 2017, à la suite d'une loi obligeant les industriels à indiquer l’origine du lait et de la viande qu’ils mettent en œuvre dans la fabrication de leurs produits transformés, Sodebo indique « origine Union Européenne » sur ses produits[13],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Sodebo », sur infogreffe.fr
  2. « Du soleil dans vos assiettes », ActuLogo, (consulté le 15 juin 2011)
  3. a b c d e f g et h « Le goût de l'aventure », sur lexpress.fr,
  4. a b c et d « Le plus riche pizzaiolo de france », sur lepoint.fr,
  5. a b c d e et f Marie Cadoux, « La récompense du travail en famille pour Sodebo », sur www.lsa-conso.fr,
  6. a b et c « Sodebo. Patricia, Marie-Laurence et Bénédicte, trois sœurs à la barre », sur ouest-france.fr,
  7. a b c et d « Comment Sodebo s'est fait un nom grâce à la voile », sur capital.fr,
  8. a b c et d Patricia M. Colmant, « Sodebo ou l'irresistible ascension d'une entreprise familiale », sur lesechos.fr,
  9. J. Delvallée, « Sodebo fait ses gammes, entre wraps et salades », sur lsa-conso.fr,
  10. « Sodebo mise sur l’Atlantique Stade Rochelais », sur www.sportstrategies.com (consulté le 3 août 2017)
  11. Maxime Bourdeau, « Vous n'achetez jamais d'œufs de poules en cage? Vous en mangez pourtant tous les jours », sur huffingtonpost.fr,
  12. « Viandes dans les produits transformés : Origine masquée pour 54 % des produits! », Union fédérale des consommateurs—Que choisir,
  13. Isabel Malsang, « Opération vérification sur l'étiquetage des plats préparés », sur lavoixdunord.fr,
  14. « Nouvel étiquetage sur l’origine de la viande et du lait », sur cotedor.ufcquechoisir.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]