Slimane Sissoko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Slimane Sissoko
Image illustrative de l’article Slimane Sissoko
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (28 ans)
Lieu Créteil (France)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
0000-2008Drapeau : France AS Choisy-le-Roi
2008-2011Drapeau : France Stade rennais
Parcours amateur
Saisons Club
2014-2015Drapeau : France Sainte-Geneviève Sports007 0(2)
2015Drapeau : France Luçon VF009 0(8)
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2011Drapeau : France Stade rennais 000 0(0)
2013-2014Drapeau : France US Boulogne 005 0(0)
2015-2016Drapeau : France Angers SCO013 0(0)
2016-2017Drapeau : France Nîmes Olympique013 0(5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 9 février 2017

Slimane Sissoko, né le à Créteil, est un footballeur français. Il évolue actuellement au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts professionnels avortés à Rennes[modifier | modifier le code]

Né le à Créteil[1], en région parisienne, Slimane Sissoko est issu d'une famille d'origine malienne[2]. Alors qu'il est âgé de seize ans et évolue sous les couleurs de l'AS Choisy-le-Roi, il est repéré par Marc Luciathe, un recruteur du Stade rennais[3]. Recruté par le club breton, il intègre son centre de formation en , et évolue en Bretagne durant trois saisons. Il dispute ainsi 28 rencontres de CFA, et marque onze buts, sans toujours montrer un comportement exemplaire, et après avoir été victime de plusieurs blessures[1],[2]. Quelques années plus tard, en 2015, l'intéressé reconnaît avoir eu alors une « mentalité de petit con »[4]

En , Slimane Sissoko signe un premier contrat professionnel d'une saison en faveur du Stade rennais, ce qui est alors qualifié de « surprise »[5]. Après avoir débuté la préparation estivale à la saison 2011-2012 avec le groupe professionnel, il est vite écarté par Frédéric Antonetti et poursuit sa préparation avec le groupe espoirs. Le club souhaite alors le prêter pour lui assurer du temps de jeu, mais il ne convainc pas le Stade lavallois et son entraîneur Philippe Hinschberger lors d'une rencontre amicale et n'est pas conservé par le club mayennais[6]. Du reste, son contrat est rapidement résilié, dès le mois d'août suivant, en raison d'un désaccord avec le club rennais, ce que le joueur qualifie a posteriori d'« erreur », ayant été « mal conseillé »[1],[4],[7].

Chômage, National et CFA 2[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté Rennes, Slimane Sissoko reste sans club durant de nombreux mois. Il finit par rebondir à l'US Boulogne, qui l'engage à l'issue d'un test concluant, en [8], mais l'attaquant ne joue finalement que très peu sous les couleurs boulonnaises en National, totalisant quatre rencontres disputés en championnat, sans parvenir à marquer[9], ayant vu sa saison plombée par une série de blessures[1]. Laissé libre, il s'engage avec un club amateur, Sainte-Geneviève Sports, et évolue en CFA 2 pendant six mois.

Il est alors repéré par le Vendée Luçon Football, qui le fait signer à la fin du mois de , et lui permet de retrouver le National[10]. Lors de sa première apparition avec le club vendéen, Sissoko marque le but de la victoire contre l'USL Dunkerque[11]. De fait, il se révèle alors en marquant huit buts en l'espace de neuf rencontres avec Luçon[3], et est remarqué par plusieurs clubs de Ligue 1.

Débuts en Ligue 1 puis en Ligue 2[modifier | modifier le code]

Après avoir reçu plusieurs propositions, Slimane Sissoko choisit finalement de s'engager avec le SCO Angers, promu en Ligue 1[4]. Le , il signe un contrat de deux ans en faveur du club angevin[12]. Le , à l'occasion de la première journée du championnat 2015-2016, il fait ses débuts dans l'élite en remplaçant Billy Ketkeophomphone peu avant l'heure de jeu, et donne une passe décisive à Gilles Sunu sur le deuxième but angevin[13]. Pour sa première saison en Ligue 1, il dispute un total de douze rencontres, et ne marque aucun but. En , un an après son arrivée à Angers, il résilie son contrat, et s'engage avec le Nîmes Olympique, pour y découvrir la Ligue 2, avec la signature d'un contrat de deux ans[14].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Slimane Sissoko au 15 avril 2016
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Total
Division M B M B M B M B
2011-2012 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 0 0 0 0 0 0 0 0
2013-2014 Drapeau de la France US Boulogne National 4 0 0 0 1 0 5 0
2014-2015 Drapeau de la France Sainte-Geneviève Sports CFA2 7 2 0 0 - - 7 2
2014-2015 Drapeau de la France Vendée Luçon Football National 9 8 0 0 - - 9 8
2015-2016 Drapeau de la France Angers SCO Ligue 1 12 0 1 0 0 0 13 0
2016-2017 Drapeau de la France Nîmes Olympique Ligue 2 6 2 0 0 0 0 6 2
Total sur la carrière 32 10 1 0 1 0 34 10

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Slimane Sissoko », sur stade-rennais-online.com (consulté le 21 décembre 2015)
  2. a et b Duhault, « Slimane Sissoko : « Mon souhait est de rester à Rennes » », (consulté le 21 décembre 2015)
  3. a et b Alexandre La Monaca, « Slimane Sissoko (Luçon) : « Continuer à franchir des paliers » », (consulté le 21 décembre 2015)
  4. a b et c Anne-Sophie Bourdet, « Sissoko, les nouveaux visages de la L1 », sur lequipe.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  5. « Jeunes : Rouger et Sissoko signent un contrat professionnel », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  6. « Sissoko, pas conservé par Laval », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  7. Nicolas Mangeard, « Slimane Sissoko : « J'ai gagné en maturité » », sur ouest-france.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  8. Alexandre Chochois, « Boulogne : Un ex-attaquant du Stade Rennais testé », sur foot-national.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  9. « Fiche de Slimane Sissoko », sur footballdatabase.eu
  10. « Amine Oudrhiri et Slimane Sissoko à Luçon », sur ouest-france.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  11. Michel Le Tutour, « Slimane Sissoko signe son arrivée à Luçon », sur ouest-france.fr,
  12. « Slimane Sissoko (Luçon) à Angers », sur lequipe.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  13. « Un très bon début ! », sur angers-sco.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  14. Thierry Albenque, « Football / Mercato : Sissoko et Thioub attendus à Nîmes », sur midilibre.fr, (consulté le 16 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]