Silver Apples

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Silver Apples
Description de cette image, également commentée ci-après
Silver Apples en concert en 2016.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Musique électronique, rock psychédélique
Années actives 19671970, 19961999, depuis 2006
Labels Kapp Records
Site officiel www.silverapples.com
Composition du groupe
Membres Simeon Coxe
Anciens membres Danny Taylor
Xian Hawkins
Michael Lerner

Silver Apples est un groupe de musique électronique psychédélique américain, originaire de New York. Il est composé de Simeon Coxe III, qui jouait sous le pseudonyme de Simeon, sur un synthétiseur primitif de sa fabrication, et du batteur Danny Taylor.

Le groupe est actif entre 1967 et 1969, avant sa reformation pendant les années 1990. Il est l'un des premiers groupes à utiliser couramment les techniques de la musique électronique alliées à celles du rock, et son style minimaliste, au rythme entraînant et aux sonorités fréquemment dissonantes, a anticipé dans une large mesure la musique électronique expérimentale des années 1970 mais aussi la dance underground et le rock indépendant des années 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé sur les cendres d'un ancien groupe local appelé The Overland Stage Electric Band, qui travaillait occasionnellement sur East Village, à Manhattan. Simeon en était le chanteur, mais commençait à incorporer un oscillator audio vintage des années 1940 pendant un concert ; une mauvaise expérience qui mènera le groupe à devenir un duo composé de Simeon et Taylor, qui se rebaptiseront The Silver Apples, d'après un poème de William Butler Yeats, The Song of the Wandering Aengus[1].

Ils signent au label Kapp Records et publient leur premier album, Silver Apples, en 1968, puis sortent un single, Oscillations, morceau Simeon a souvent cité comme le premier qu'il a écrit. Ce premier opus comprend neuf morceaux écrits par Stanley Warren (Warren Stanley ayant été incorrectement crédité sur la réédition de 1997 chez MCA), dont Oscillations. Warren, qui était devenu un poète, fait la rencontre de Simeon et Taylor à la 5e édition de l'Avant Garde Arts Festival en 1967 à New York, organisé par Charlotte Moorman[2].

Les années passent et ils publient leur deuxième album, Contact, puis tournent aux États-Unis. Un troisième album est enregistré en 1970, mais Kapp est fusionné avec MCA Records, laissant l'albumà l'abandon et le groupe inactif[3]. Simeon donne d'autres raisons selon lesquelles Silver Apples s'est séparé[4].

Années 1990[modifier | modifier le code]

En 1994, le label allemand TRC sort un bootleg de leurs deux albums. En 1996, le label britannique Enraptured sort un album hommage intitulé Electronic Evocations - A Tribute to the Silver Apples, qui fait participer des groupes comme Windy and Carl, Flowchart, The Third Eye Foundation, Alpha Stone, et Amp,. L'intérêt suscité pour leurs morceaux mène Simeon à reformer les Silver Apples en 1996. Silver Apples sortent deux autres albums : Decatur and Beacon[3].

En 1998, ils sont percuté par un véhicule inconnu, et doivent annuler le restant de leur tournée, Simeon s'étant brisé la nuque. L'année suivante, le groupe se sépare de nouveau.

Retour[modifier | modifier le code]

En septembre 2007, Simeon revient jouer une version solo version des Silver Apples. Silver Apples/Simeon joue notamment au All Tomorrow's Parties (Minehead, décembre 2007) ; Electric Picnic, Stradbally, Irlande (septembre 2008) ; All Tomorrow's Parties, Australie (janvier 2009)...

En octobre 2011, Simeon joue sous le nom de Silver-Qluster, une collaboration avec Hans-Joachim Roedelius, chanteur des Cluster au ATP I'll Be Your Mirror Festival d'Asbury Park.

Discographie[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (juillet 2018). Découvrez comment la « wikifier ».

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • Silver Apples (1968) Kapp Records
  • Contact (1969) Kapp Records
  • Beacon (1998) Whirlybird
  • Garden (1998) Whirlybird
  • Decatur (1998) Whirlybird
  • Clinging to a Dream (2016) ChickenCoop Records

Singles[modifier | modifier le code]

  • Oscillations/Misty Mountain, KAPP Records, 1968, 45 single
  • You & I/I Have Known Love, 1969, 7" Single
  • Enraptured, 1997, 7"Single
  • Fractal Flow/Lovefingers, Whirlybird Records, 1997, CD
  • I Don't Know, Gifted Children Records, 2007, 7" Split Single (avec One Cut Kill)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Silver Apples, MCA, 1997, CD (réédition des deux premiers albums)
  • Silver Apples / Alan Vega, play loud!, 2006, "silver monk time" - a tribute to the monks[5]
  • Selections from the early sessions, ChickenCoop Recordings, 2008 [1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Silver Apples, furious.com.
  2. (en) Edward M. Gómez, « Topless but Far From Helpless: Charlotte Moorman’s Avant-Garde Life », sur hyperallergic.com (consulté le 28 novembre 2017).
  3. a et b (en) Jason Ankeny, « Silver Apples - Biography - AllMusic », sur AllMusic (consulté le 23 février 2015).
  4. (en) History of the Band
  5. silver monk time

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :