Siège de Port-Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège de Port-Toulouse
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte militaire française des fortifications de Port-Toulouse, v. 1734
Informations générales
Date 2-10 mai 1745
Lieu Port-Toulouse, Île-Royale (actuel St. Peter's)
Issue Victoire britannique
Belligérants
Red Ensign of Great Britain (1707-1800).svg Amérique du Nord britannique
Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Royaume de France Royaume de France
Drapeau de la Nouvelle-France Nouvelle-France
Mikmaq State Flag.svg Indiens Mi'kmaq
Commandants
William Pepperrell
Jeremiah Moulton
Pierre Benoist
Forces en présence
270 miliciens et marins 23 soldats
nombre d'Acadiens et de Mi'qmaw inconnu
Pertes
2 tués Faibles

Troisième Guerre intercoloniale

Batailles

Canso · Annapolis Royal (1er) · Annapolis Royal (2e) · Port-Toulouse · Louisbourg · Île Saint-Jean · Saratoga · Expédition d'Anville · Fort Massachusetts · Grand-Pré · Fort no 4

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 45° 55′ 17″ nord, 59° 58′ 13″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Écosse

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Écosse)
Siège de Port-Toulouse

Le siège de Port-Toulouse est un épisode de la Troisième Guerre intercoloniale, qui a lieu dans le cadre de la guerre de Succession d'Autriche, entre les colonies françaises et britanniques d'Amérique du nord. Il a lieu entre le 2 et le 10 mai 1745, lorsque des troupes en provenance des colonies de Nouvelle-Angleterre soutenues par des bâtiments de la Royal Navy capturent Port-Toulouse, aujourd'hui St. Peter's, au sein de la colonie française de l'Île Royale contre ses défenseurs[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A.J.B Johnson, Storied Shore, University College of Cape Breton Press, 2004.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) A.J.B Johnson, Storied Shores: St. Peter's, Isle Madame and Chapel Island in the 17th and 18th Centuries, University College of Cape Breton Press, 2004.