Shock Treatment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shock Treatment
Réalisation Jim Sharman
Scénario Jim Sharman
Richard O'Brien
Acteurs principaux
Sociétés de production Lou Adler
Michael White (en)
John Goldstone
20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film musical
Comédie noire
Durée 94 minutes
Sortie 1981

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Shock Treatment est un film musical d'humour noir américain, réalisé par Jim Sharman et sorti en 1981. Ce film constitue une suite du film culte de 1975, The Rocky Horror Picture Show.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Depuis les événements du Rocky Horror Picture Show, Brad et Janet se sont mariés et sont retournés vivre dans leur paisible ville de Denton. Or, celle-ci est devenue une gigantesque émission de télé-réalité, gérée par la Denton TV et son sponsor principal, l'homme d'affaires Farley Flavors. Celui-ci n'est en fait rien d'autre que le frère jumeau de Brad, séparés à la naissance, et qui nourrit une immense jalousie à l'encontre de son frère. Il s'arrange pour faire interner Brad dans un hôpital psychiatrique et pour faire de Janet une star de la télévision…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Du casting du Rocky Horror Picture Show, on retrouve Richard O'Brien, Patricia Quinn, Nell Campbell, Charles Gray et Jeremy Newson.

Tim Curry a décliné l'offre pour les rôles de Brad et Farley, rôles revenant à Cliff De Young, qui était le premier choix de Jim Sharman pour interpréter le rôle de Brad dans The Rocky Horror Picture Show ; Barry Bostwick n'était pas libre au moment du tournage et Susan Sarandon demandait un cachet trop élevé pour le budget du film. Sal Piro (en) le président du fan club de The Rocky Horror Picture Show fait une apparition non créditée dans le film.

Chants[modifier | modifier le code]

Chanson Interprétée par Accompagné par
Overture NC (Instrumental) NC
Denton U.S.A. Neely, Harry, Emily, Vance,
Brenda and Frankie, Ralph, Macy
Public
Bitchin' in the Kitchen Brad, Janet NC
In My Own Way Janet NC
Thank God I'm a Man Harry Public
Farley's Song Farley Cosmo, Nation, Ansalong, Ricky
Lullaby Nation, Cosmo, Janet, Ansalong, Ricky NC
Little Black Dress Cosmo, Janet, Bert, Nation NC
Me of Me Janet Frankie et Brenda
Shock Treatment Cosmo, Nation, Ansalong Janet, Ricky, Bert, Harry, Emily
Carte Blanche Janet NC
Looking for Trade Janet Brad
Look What I Did to My Id Emily, Harry, Cosmo, Nation,
Macy, Ralph, Ansalong, Ricky
NC
Breaking Out Oscar Drill The Bits
Duel Duet Farley, Brad NC
Anyhow, Anyhow Brad, Janet, Oliver, Betty Tous les personnages

Analyse[modifier | modifier le code]

Si le Rocky Horror Picture Show revendiquait une liberté sexuelle et d'autres thèmes en vogue issus principalement du courant ”hippie”, Shock Treatment, beaucoup plus sombre, est une véritable satire politique. En effet, il s'agit d'une critique acerbe et cynique du monde de la télévision, du commerce qu'elle génère au détriment de l'humain. Les thèmes de l'égocentrisme et du culte de la personnalité (provoqués par la télé) sont très présents. Le personnage de Janet Majors (Jessica Harper) en est le parfait exemple ; elle se laisse peu à peu manipuler par la télé et finit même par en devenir l'un de ses produits (en témoigne la musique ”Me of Me”). Le personnage de Farley Flavors (Cliff De Young) incarne l'aliénation capitaliste déshumanisante, l'élite manipulant le peuple depuis son bureau.

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Suite au succès du Rocky Horror Picture Show, la Fox se tourne vers Richard O'Brien (acteur, compositeur et scénariste du film) pour commander la suite. Si O'Brien rencontrait quelques difficultés avec les dirigeants de la Fox lors de l'écriture du Rocky (en rapport avec la censure), la Major lui donne carte blanche pour cette suite ainsi qu'un budget plus conséquent. Richard O'Brien voit là une occasion de rêve pour traiter d'un sujet plus profond, qui lui est plus chère ; la manipulation de la télévision sur le peuple.

Accueil[modifier | modifier le code]

Boudée par les fans du Rocky Horror Picture Show, cette fausse suite est un échec commercial, elle signe l'arrêt de la collaboration entre Richard O'Brien et la 20th Century Fox.

Les fans du Rocky, s'attendant à revoir (notamment) le mythique Dr.Frank-N-Further (interprété par Tim Curry), sont déçus en découvrant que Shock Treatment n'a rien à voir avec le premier film (hormis les acteurs récurrents cités en amont). Or, cette suite propose un contenu plus riche et plus profond, dressant le portrait alarmant d'une société en déclin, manipulée par les médias et les magnats de la télévision. Ce dernier point peut expliquer le fait que le film n'ait pas bénéficié d'une grande couverture médiatique et reste, en France notamment, bien méconnu du grand public.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]