Shipping

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le shipping est l'activité qui consiste, pour le fan d'une œuvre ou un univers de fiction, à exprimer et partager, sur les médias sociaux, sa préférence pour une paire de personnages, que leur couple existe, ou non, dans l'œuvre originale ou l'univers étendu canonique.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le substantif ship désigne la relation entre deux personnages, en particulier lorsque cette relation est amoureuse ou sexuelle[1].

Le substantif slash est employé pour désigner leur relation amoureuse ou érotisée[1].

Notation[modifier | modifier le code]

Deux procédés sont employés pour désigner la relation de deux personnages et leur couple. Tous deux utilisent les prénoms des personnages. Le premier consiste dans l'emploi de la barre oblique « / » (slash, en anglais) : par exemple, dans l'univers de Harry Potter, « Harry/Hermione » désigne la relation entre les personnages de Harry Potter et d'Hermione Granger[1]. Le second procédé consiste à créer un nom propre à partir du prénom de chacun des deux personnages[1]. La construction du nom propre est parfois complexe : pour reprendre l'exemple précédent, « Harmony », nom propre du couple, est composé de Har(r)-, première syllabe de Harry, suivi de -m(i)on-, seconde syllabe d'Hermione, puis de -y, considéré comme la dernière syllabe de Harry[1]. Cependant, le plus souvent, le nom propre prend la forme mot-valise (portmanteau, en anglais) : par exemple, toujours dans l'univers de Harry Potter, « Drarry » est le nom propre du couple composé de Drago Malefoy et de Harry Potter[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour Christine Scodari, chercheuse en études de genre et professeure en études culturelles à la Florida Atlantic University, le shipping est apparu au sein de la communauté des fans de la série télévisée américaine The X-Files[2]. Les shipper étaient les fans qui souhaitaient voir Dana Scully et Fox Mulder développer une relation amoureuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Allen 2015, p. 279.
  2. Tual 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]