Sergio de Castro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sergio de Castro
Sergio de Castro, 1980.jpg
Sergio De Castro en 1980.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Distinction

Sergio de Castro, né à Buenos Aires le 15 septembre 1922 et mort à Paris le 31 décembre 2012, est un peintre français d'origine argentine.

Biographie[modifier | modifier le code]

De parents argentins d'origine espagnole (Galice et Pays basque), Sergio de Castro est élevé en Suisse romande de 1923 à 1932. Il passe sept années en Argentine de 1942 à 1949. Il est naturalisé français en 1979. Sergio de Castro est un descendant des Fernández de Castro de la Maison de Castro (es), famille de la haute noblesse de Galice.

En 1939 il rencontre Joaquín Torres García, dont il suivra l'enseignement. Une correspondance s'établit entre eux de 1940 à 1949.

Il devient l'assistant de Manuel de Falla pendant dix-huit mois en 1945-46. En 1949 il vient à Paris en tant que boursier du Gouvernement Français pour parfaire ses études musicales. Il s'y installe en novembre 1949 et se consacre exclusivement à la peinture dès 1951. Castro obtient le prix Hallmark à New York en 1960. Le Pavillon d’Argentine l'accueille pour la 39e Biennale de Venise en 1980.

Sergio de Castro est professeur associé à la Faculté des sciences humaines de l'Université de Strasbourg de 1981 à 1986. Il a été élevé au grade d'officier de l'ordre des arts et des lettres en 1997.

Œuvres monumentales[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En Allemagne 
  • Hambourg, Dietrich-Bonhoeffer-Kirche : La Rédemption, 1968-1969, vitrail, 4,5 x 17 m. Architecte: Gerhart Laage.
En Autriche 
En France 
En Suisse 
En Uruguay 
  • Montevideo, pavillon Martirené de l'hôpital Saint-Bois : Torres García et ses élèves, 1944, deux compositions murales

Galerie[modifier | modifier le code]

Citations sur Sergio de Castro[modifier | modifier le code]

« Castro, vous avez fait une GRANDE œuvre, haute, complète, concertée comme le jeu des mondes et des mots, une espèce de développement fort et simple comme l’univers passé par notre esprit. »

Fragment de la lettre de Pierre Lecuire à Sergio de Castro du 9 avril 1959, sur la verrière de La Création du Monde au monastère des Bénédictines de Caen.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denys Sutton, Sergio de Castro, Le Musée de Poche, Paris, 1963.
  • Jacques Thuillier, Les Prophètes, Madrid, Ediciones El Viso, 1984.
  • (es) Jacques Thuillier, Los Profetas, Madrid, Ediciones El Viso, 1984.
  • Étienne Chatton, Nouveaux signes du sacré : Le vitrail contemporain, Lausanne, Fribourg, Coédition Loisirs et Pédagogie, Fragnière, 1985.
  • (es) Marie-Pierre Colle-Corcuera, Artistas latinoamericanos en su estudio, México, Noriega Editores, 1994.
  • Jacques Thuillier, Sergio de Castro : 60 ans de création, 1944-2004, Paris, Somogy, 2006.
  • Véronique David, « Castro et le défi du vitrail » , dans In Situ, revue des patrimoines, 2009, no 12[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Notice sur le site du Mumok.
  2. « Fonds Georges Borgeaud » sur le site des Inventaires EAD aux Archives littéraires Suisses.
  3. En ligne

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]