Sentinelles (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sentinelle.
Sentinelles
Description de cette image, également commentée ci-après

Image satellite de l'île de North Sentinel.

Populations significatives par région
Population totale 40 à 600 individus
Autres
Langues Sentinelles
Religions Inconnue
Ethnies liées Inconnues

Les Sentinelles sont un peuple chasseur-cueilleur vivant sur l'île de North Sentinel, dans les îles Andaman, un archipel faisant aujourd'hui partie de l'Union indienne. Refusant tout contact avec le monde extérieur, ils constituent l'un des derniers peuples coupés du monde, encore appelé peuple isolé, vivant en autarcie dans des conditions n'ayant pas changé depuis des milliers d'années. Leur nombre est estimé à 250 environ (39 officiellement selon le recensement de 2001). Ethniquement négritos, ils seraient arrivés d'Afrique sur leur île il y a peut-être 60 000 ans. Ils semblent connaître le feu mais ne pas savoir le produire[1].

Les tentatives de prises de contact se sont en grande majorité soldées par des échecs, les Sentinelles repoussant farouchement tout étranger avec leurs flèches depuis la plage de l'île ou des pirogues, parfois allant jusqu'à la mise à mort des intrus[2].

Ils ont survécu au tsunami de 2004 : en 2006 deux pécheurs se trouvant illégalement à proximité de leur île ont été tués et un hélicoptère chargé de récupérer leurs corps a fait l'objet de jets de flèches[2].

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. « They [...] use fire, which they hide and guard jealously because they do not know how to make it » The indépendant Sunday 10 january 1993 (en) Islanders running out of isolation
  2. a et b Stone Age tribe kills fishermen who strayed on to island, Article de Peter Foster pour The Telegraph, le 8 février 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]