Sedōka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le sedōka (旋頭歌?) est un genre particulier du waka, c'est-à-dire un motif rythmique de la poésie japonaise.

Dans la translittération Hepburn le mot sedōka est composé de sedō : répétition de la première phrase et ka : poésie; par conséquent sedōka signifie littéralement « poésie qui remonte à la tête ». Un sedōka se compose de deux tercets dont chacun est composé de vers de cinq, sept et sept mores pour un total de 38 mores.

Comme les autres formes de poésie waka, le bussokusekika et le katauta (片歌), le sedōka est tombé en désuétude à la fin de l'époque de Heian, suivi peu après par la forme chōka (長歌).

C'est une forme de verset qui était rare et parfois employée pour les discours. Les sedōka de Kakinomoto no Hitomaro (VIIe siècle), l'un des plus grands poètes du Man'yōshū, sont considérés comme exemplaires.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tomoko Kozasa: Moraic Tetrameter in Japanese Poetry, unpublished manuscript, University of Hawai'i at Manoa, 1997.
  • Jon LaCure: Rhetorical devices of the Kokinshu: a structural analysis of Japanese Waka poetry, Lewiston: Edwin Mellen press, 1997, ad indicem, (ISBN 0773485104)
  • Kato, Shuichi: A History of Japanese Literature I–III., I. Tokyo: kötet, Kodansha, 1990, (ISBN 0870114913)

Notes et références[modifier | modifier le code]