Scoresby Sund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Scoresby Sund
Vue satellite du Scoresby Sund.
Vue satellite du Scoresby Sund.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau du Danemark Danemark
Subdivisions
territoriales
Drapeau du Groenland Groenland
Géographie physique
Type Fjord
Localisation Océan Arctique
Mer du Groenland
Coordonnées 70° 16′ 53″ nord, 21° 48′ 09″ ouest
Superficie 13 700[1],[2],[3] km2
Longueur 300[1],[4] km
Largeur
· Maximale 50[5],[1] km
Profondeur
· Maximale 1 600[6] m

Géolocalisation sur la carte : Amérique du Nord

(Voir situation sur carte : Amérique du Nord)
Scoresby Sund

Géolocalisation sur la carte : Groenland

(Voir situation sur carte : Groenland)
Scoresby Sund

Géolocalisation sur la carte : océan Arctique

(Voir situation sur carte : océan Arctique)
Scoresby Sund

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Scoresby Sund

Le Scoresby Sund, ou Kangertittivaq en groenlandais, est un fjord situé sur la côte est du Groenland. Le fjord fait partie de la municipalité de Sermersooq et il est relié à la mer du Groenland. Au niveau mondial, avec une superficie totale qui recouvre 13 700 km2, le Scoresby Sund se présente comme étant le plus vaste système de fjord. Son nom fait référence à l'explorateur polaire et scientifique anglais William Scoresby.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Scoresby Sund relié à la mer du Groenland sur une carte marine.
Panorama du fjord et de ses îles.

Le fjord est connecté à l'extrémité sud-ouest de la mer du Groenland,[7],[8],[9],[10], son entrée trouvant son emplacement juste au-dessus du détroit du Danemark[11]. Le Scoresby Sund est découpé dans la côte orientale du Groenland. Son territoire est compris, en termes de latitude, entre les 70e et le 72e parallèles nord et, en termes de longitude, entre les 20e et 28e méridiens ouest[12],[4]. Le fjord, qui se développe d'est en ouest sur longueur d'environ 300 km[Note 1], recouvre une superficie de 13 700 km2[1],[6]. Le Scoresby Sund, avec l'ensemble de ses embranchements et ramifications, forme un complexe d'une surface totale d'environ 38 000 km2[4],[16]. Au niveau mondial, le Scoresby Sund, de par son étendue, est le plus vaste système de fjords[17],[4],[1].

Son embouchure est délimitée au sud par le cap Brewster (en)[Note 2] et par le cap Swainson (sv)[Note 3] au nord. Le cap Tobin (en)[Note 4], qui fait face au cap Brewster, est compris dans l'aire du Scoresby Sund et est localisé à l'extrémité nord-est de son embouchure[18],[10]. Du cap Brewster au cap Tobin, le fjord se déploie sur une largeur de 26 km[4].

En outre, une portion du territoire recouvert par le complexe du Scoresby Sund appartient au parc national du Groenland[19],[9]. Les rives nord du fjord sont délimitées par l'écorégion terrestre de la toundra arctique haute du Kalaallit Nunaat[20], les parties centrale et méridionales du Scoresby Sund étant comprises au sein de l'écorégion de la toundra arctique basse du Kalaallit Nunaat[21],[Note 5].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat du Scoresby Sund est de type arctique et, selon la classification de Köppen, de type « ET » (climat de toundra)[23],[24]. Il est caractérisé par un hiver long, aux températures particulièrement froides associées avec de fréquentes tempêtes. Sur la période comprise entre 1971 et 1981, les températures moyennes observées aux mois de janvier, février et mars, ont oscillé entre −15 °C et −18 °C. En raison de ses hautes latitudes, le Scoresby Sund présente une nuit polaire s'étalant approximativement du jusqu'au . La saison estivale, de courte durée, présente des températures mensuelles moyennes régulièrement inférieures à °C. Pour la période allant de 1971 à 1981, les températures moyennes relevées au cours des mois de juin, juillet et août ont varié entre un minimum de 0,5 °C et un maximum de °C[23].

Le climat du fjord est influencé par le courant du Groenland oriental, dans sa partie est. Au nord du détroit du Danemark, ce courant marin, dont le débit est supérieur à 35 × 106 m/s durant la saison hivernale, atteint une vitesse de 14 cm/s à l'est du fjord et ses eaux (dites « eaux polaires ») présentent une température oscillant autour de °C[11].

Relevés météorologiques à la station météorologique no 04339 d'Illoqortormiut
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −21,8 −23,4 −22,6 −17,2 −7,7 −2 −4 0,1 −3,1 −9,2 −16 −19,3 −11,9
Température minimale moyenne la plus basse (°C)
année du record
−42,9
1966
−40,7
1972
−46,1
1969
−34,6
1962
−29,2
1963
−8,4
1978
−4,1
1975
−5
1963
−10,2
1968
−26
1971
−31,6
1971
−39,5
1965
−46,1
1969
Température moyenne (°C) −16,1 −17,1 −16,5 −11,2 −3,5 1,1 3,3 3,5 −0,4 −6,4 −12,2 −14,7 −7,5
Température maximale moyenne (°C) −12,6 −13,3 −12,5 −7,3 −0,5 3,1 5,8 6 1,7 −4,1 −9,4 −11,1 −4,5
Température maximale moyenne la plus haute (°C)
année du record
7,2
1997
8
1965
10,6
1979
9,2
1999
9,7
1969
17,7
1996
17,5
1995
18,1
1971
13
1996
8,5
1978
9,7
1980
9,2
1971
18,1
1971
Ensoleillement (h) 1 31 108 205 251 291 278 229 142 71 8 0 1 583
Précipitations (mm) 28 29 23 21 12 28 38 33 53 56 44 64 428
Source : Institut danois de météorologie — Normales pour la période 1961-1990, précipitations moyennes de 1961 à 1967 et records pour la période de 1958-1999 la station météorologique no 04339 d'Illoqortormiut[25],[24],[Note 6]


Toponymie[modifier | modifier le code]

Carte établie par William Scoresby au début du XIXe siècle.

Les termes danois Scoresby Sund signifient littéralement « détroit de Scoresby »[26],[27].

Le nom du Scoresby Sund est issu du patronyme de son probable découvreur William Scoresby junior après une exploration polaire qu'il entreprend au sein du fjord en 1822-1823[28],[27],[26],[4].

En langue groenlandaise le toponyme du fjord est connu sous le terme de Kangertittivaq[18], et peut être décliné sous les formes de Kangerlussuaq et de Kangertussuaq[29],[4]. Le terme Kangerlussuaq se traduit, en danois, par « Stor eller lang fjord » (soit : « grand ou long fjord »)[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Scoresby Sund, combiné avec ses branches occidentales, s'étend sur une longueur de 350 km en extension maximale[13],[14],[15],[1].
  2. Les coordonnées géographiques du cap Brewster sont : 70° 09′ N, 22° 03′ O[18].
  3. Les coordonnées géographiques du cap Swainson sont les suivantes : 70° 25,5′ N, 21° 44′ O[18].
  4. Le cap Tobin est établi au point de coordonnées géographiques suivant : 70° 24,5′ N, 21° 58′ O[18].
  5. Le terme ouest-groenlandais Kallaalit, signifie littéralement « peuple Inuit du Groenland », Kalaallit Nunaat se traduisant par Groenland[22].
  6. Les phénomènes climatiques et les pressions atmosphériques enregistrés à la station no 04339 d'Illoqortormiut entre 1961 et 1990 sont les suivants :
    Phénomènes météorologiques et pressions athmosphériques relevés à la station météorologique no 04339 d'Illoqortormiut
    Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
    Nombre de jours avec température minimale ≤ −10 °C 27,1 26,5 28,4 24,7 6,7 0 0 0 0 10,5 24,8 27,5 175,6
    Nombre de jours avec gel 31 281 309 299 304 221 125 111 256 306 300 308 3 122
    Nombre de jours avec rafales ≥ 57,6 km/h 25 24 21 13 8 4 1 5 3 13 15 17 156
    Nombre de jours avec rafales ≥ 100,8 km/h 3 5 4 2 1 1 0 0 1 1 2 5 24
    Pression atmosphérique au niveau de la mer (hPa) 1 010,4 1 010,8 1 012,4 1 016,7 1 018 1 012,9 1 011,2 1 011,6 1 010,7 1 010,5 1 011,6 1 009,6 1 012,1
    Record de pluie en 24 h (mm) 17 23 17 18 13 34 30 23 38 114 43 70 114
    Nombre de jours d'orage 1 0 0 0 0 0,1 0 0 0 0,1 0 0,1 0,5
    Nombre de jours avec brouillard 80 92 99 108 166 198 211 169 101 58 39 58 1 370

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) J. A. Dowdeswell et C. M. Batchelor, « Nordvestfjord : A major East Greenland fjord », dans J.A. Dowdeswell, M. Canals, M. Jakobsson et al., Atlas of Submarine Glacial Landforms : Modern, Quaternary and Ancient, Geological Society of London, , 618 p. (lire en ligne).
  2. (en) Thomas A. Davies, Trevor Bell et A. Cooper, Glaciated Continental Margins : An Atlas of Acoustic Images, Springer Science & Business Media, , 315 p. (lire en ligne).
  3. (en) M. Deynoux, J. M. G. Miller et E. W. Domack, Earth's Glacial Record, Cambridge University Press, , 266 p. (lire en ligne), page 249.
  4. a b c d e f et g (en) Hanne Tuborg Sandell et Birger Sandell, « Introduction : Geology and topography », dans Hanne Tuborg Sandell et Birger Sandell, Archaeology and Environment in the Scoresby Sund Fjord : Ethnoarcheological on the Last Thule Culture in the Northeast Greenland, vol. 15, Man & Society - Museum Tusculanum Press, coll. « Meddelelser øm Grønland », , 152 p. (lire en ligne).
  5. (en) Faisal A. Butt, Anders Elverhøi, Carl Fredrik Forsberg et al., « Evolution of the Scoresby Sund Fan, central East Greenland - Evidence from ODP Site 987 », Norsk Geologisk Tidsskrift, Trondheim, vol. 81,‎ , p. 3-15 (ISSN 0029-196X, lire en ligne [PDF]).
  6. a et b (en) Lorna D. Linch et Julian A. Dowdeswell, « Micromorphology of diamicton affected by iceberg-keel scouring, Scoresby Sund, East Greenland », Quaternary Science Reviews, vol. 152,‎ , p. 169-196 (DOI 10.1016/j.quascirev.2016.09.013, lire en ligne [PDF]).
  7. (en) M. A. Levitan et Yu A. Lavrushin, « History of sedimentation at the continental margin of the Eastern and the Southeastern Greenland during the last 130 ka », dans M. A. Levitan et Yu A. Lavrushin, Sedimentation History in the Arctic Ocean and Subarctic Seas for the Last 130 kyr, Springer Science & Business Media, , 387 p. (lire en ligne).
  8. (en) E. Born, R. Dietz et R. R. Reeves, Studies of White Whales (Delphinapterus leucas) and Narwhals (Monodon monoceros) in Greenland and Adjacent Waters, vol. 39, Man & Society - Museum Tusculum, coll. « Meddelelser om Grønland - Bioscience », (lire en ligne).
  9. a et b (en) D. Tomasini, « Governance and Local Population : The Ressource National Park as Opportunity for the Socio-economic revitalisation of the adjacent town of Ittoqqortoormiit », dans Thora Martina Herrmann et Thibault Martin, Indigenous Peoples’ Governance of Land and Protected Territories in the Arctic, Springer, , 256 p. (lire en ligne).
  10. a et b (en) Collectif - National Geospatial-Intelligence Agency, « Sector 7. Greenland—East Coast—Scoresby Sund to Kap Morris Jesup », dans Collectif, Sailing Directions Greenland and Iceland, Springfield, Virginia National, National Geospatial-Intelligence Agency - Gouvernement fédéral des États-Unis, , 13e éd. (lire en ligne [PDF]), page 95 à fin chapitre.
  11. a et b (en + fr + ru) K. Aagaard et L. K. Coachmann, « The East Greenland Current north of Denmark Strait, Part 1 », Arctic Journal,‎ (lire en ligne [PDF]).
  12. Uenzelmann-Neben 1992, p. 1.
  13. (en) J. D. Hansom, D. L. Forbes et S. Etienne, « 16 - The Rock Coasts of Polar and Subpolar Régions », dans D.M. Kennedy, W.J. Stephenson et L.A. Naylor, Rock Coast : Geomorphology A Global Synthesis, vol. 40, Geological Society of London, , 292 p. (lire en ligne), page 262.
  14. (en) Maurice Schwartz, « Ice-bordered Coast », dans Maurice Schwartz, Encyclopedia of Coastal Science, Springer Science & Business Media, , 1213 p. (lire en ligne), p. 543.
  15. (en) Alain Godard (dir.), Jean-Jacques Lagasquie (dir.) et Yannick Lageat (dir.), « 8 - Landscape Developpment in Arctic, Sub-Arctic and Circum-Arctic Shields Environments », dans Alain Godard, Jean-Jacques Lagasquie et Yannick Legeat, Basements Régions, Springer Science & Business Media, , 306 p. (lire en ligne).
  16. Aude Créquy, « Ittoqqortoormiit et le développement touristique dans le Scoresby Sund (Groenland) », Études/Inuit/Studies, Érudit, vol. 36, no 2,‎ , p. 147–163 (ISSN 0701-1008, DOI 10.7202/1015982ar, lire en ligne [PDF]).
  17. (en) Christian M. Glaider, « Ittorqqortoormiit », dans Mark Nuttall, Encyclopedia of the Arctic, Routledge, , 2380 p. (lire en ligne), page 1028.
  18. a b c d et e (en) Collectif - Danish Geodata Agency (en), « 5 - Kap Vedel – Kangikajik (Kap Brewster) », dans Collectif - Danish Geodata Agency, Greenland Pilot Sailing Directions for East Greenland, Danish Geodata Agency, , 1re éd. (ISBN 978-87-92107-61-9, lire en ligne [PDF]).
  19. (en) A. K. Higgins, Jane A. Gilotti et M. Paul Smith, « Geogical map at 1:1 000 000 - Concepts and principles of compilations », dans A. K. Higgins, Jane A. Gilotti et M. Paul Smith, The Greenland Caledonides : Evolution of the Northeast Margin of Laurentia, Geological Society of America, , 368 p. (lire en ligne).
  20. (en) « Kalaallit Nunaat high arctic tundra », sur le site du WWF (consulté le 13 avril 2018).
  21. (en) « Kalaallit Nunaat low arctic tundra », sur le site du WWF (consulté le 13 avril 2018).
  22. (en) Richard A. Caulfield, « Introduction : Whaling and Co-managment in Greenland », dans Richard A. Caulfield, Greenlanders, Whales, and Whaling : Sustainability and Self-Determination in the Arctic, Dartmouth College Press, , 219 p. (lire en ligne), pages 1 et 2.
  23. a et b (en) Hanne Tuborg Sandell et Birger Sandell, « Climat », dans Hanne Tuborg Sandell et Birger Sandell, Archaeology and Environment in the Scoresby Sund Fjord : Ethnoarcheological on the Last Thule Culture in the Northeast Greenland, vol. 15, Man & Society - Museum Tusculanum Press, coll. « Meddelelser øm Grønland », , 152 p. (lire en ligne).
  24. a b et c (en) Manfred J. Müller, « Climate station Polar regions », dans Manfred J. Müller, Selected climatic data for a global set of the standard stations for vegetation science, vol. 5, La Haye - Londres, Springer Science & Business Media, 6 déc, (1re éd. 1982) (lire en ligne).
  25. a et b (da + en) John Cappelen, Brent Vaare Jørgensen et Ellen Vaarby Laursen, Technical Report 00-18, Copenhague, Institut danois de météorologie - Ministère des Transports du Danemark, (ISSN 0906-897X, lire en ligne [PDF]).
  26. a et b Joëlle Robert, « Les Ammassalimiut émigrés au Scoresbysund. Étude démographique et socio-économique de leur adaptation (Côte orientale du Groenland 1968). », Cahiers du Centre de recherches anthropologiques, vol. XIIe Série, t. 8, no fascicule 1-4,‎ , pages 15 à 28 (DOI 10.3406/bmsap.1971.2031, lire en ligne).
  27. a et b Higgins 2010, p. 19.
  28. (da) Jan Løve, Østgrønlandske stednavne - fra den første kortlægning, Comité Groenlandais des toponymes, (lire en ligne [PDF]).
  29. Higgins 2010, p. 211.
  30. (da) « Den Grønlanske Lods : Folklaring til stednavne », Grønlandske stednavne, Ministère de l'Environnement du Danemark (Miljøministeriet) - Agence danoise de données géographiques (da) (Geodatastyrelsen),‎ , page 9 (lire en ligne [PDF]).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :