Sauroniops

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sauroniops pachytholus

Sauroniops
Description de cette image, également commentée ci-après
Vues de l'os frontal gauche, holotype de Sauroniops pachytholus.
De haut en bas et de gauche à droite : vues dorsale, ventrale, latérale, antérieure, médiane et postérieure[1].
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Super-famille  Carnosauria
Famille  Carcharodontosauridae

Genre

 Sauroniops
A. Cau et al.[2], 2013

Nom binominal

 Sauroniops pachytholus
A. Cau et al.[2], 2013

Sauroniops est un genre éteint de dinosaures théropodes de la famille des Carcharodontosauridae qui vivait au Maroc durant le Cénomanien (Crétacé supérieur), il y a environ entre 99 et 93 millions d'années[3].

Ce dinosaure carnivore n'est connu que par un seul os du crâne, un frontal gauche, offert au Musée paléontologique de Montevarchi en Toscane par un collectionneur de fossiles qui l'avait lui-même acquis d'un marchand de fossiles au Maroc près de la ville de Taouz. Son origine précise est donc inconnue mais il provient très vraisemblablement de la formation géologique de Kem Kem située à la frontière algéro-marocaine. Cette série de sédiments détritiques continentaux de couleur rouge souvent appelée « Continental intercalaire »[4] est réputée pour ses fossiles de dinosaures[5].

Il a été décrit puis dénommé Sauroniops pachytholus par Andrea Cau, Marco Dalla Vecchia et Matteo Fabbri en 2012[1] et en 2013[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom de genre Sauroniops signifie « Œil de Sauron », en référence à un personnage démoniaque du roman de J.R.R. Tolkien « Le Seigneur des anneaux ». Ce choix met en parallèle d'une part le fait qu'un seul os de Sauroniops (situé juste au-dessus des yeux de l'animal) ait été découvert et, d'autre part, la présence de Sauron dans le livre de Tolkien qui est souvent limitée à son œil seul. Ce nom est combiné avec le mot du grec ancien « ὄψ / ops », « œil ».

Malgré sa proximité étymologique, Tolkien a toujours nié le rapport entre le nom de Sauron et le mot grec « σαῦρος / saûros », « lézard » que l'on retrouve dans « dinosaure »[6].

Le nom d'espèce pachytholus dérive du grec ancien « παχύς / pachys », « épais » et « θόλος / tholos », « de forme ronde avec un sommet cônique » pour indiquer la morphologie particulière, à la fois épaisse et voûtée, de cet os du crâne de Sauroniops qui forme une bosse osseuse au-dessus de ses yeux[2].

Description[modifier | modifier le code]

Sauroniops est un prédateur bipède de grande taille. Les inventeurs de l'espèce, estiment qu'il mesurait environ 12 mètres de long et pesait 6 tonnes. Il est apparenté au genre Carcharodontosaurus que l'on retrouve dans les même niveaux géologiques de Kem Kem en compagnie de deux autres dinosaures théropodes : Deltadromeus et Spinosaurus ; ces quatre genres différents sont considérés comme issus d'une spéciation sympatrique[1].

La partie conservée de l'os frontal a une longueur de 18,6 centimètres. Ses principales caractéristiques sont sa forme voûtée et surtout sa très forte épaisseur qui atteint, près de l' os lacrymal, 7,3 centimètres. Un tel épaississement du toit du crâne est typique des Abelisauridae mais, chez ces derniers, c'est l'os postorbitaire et non le frontal qui montre une telle morphologie. La présence de dômes frontaux chez les abélisauridés et chez Sauroniops constitue un exemple d'évolution convergente[2].

Cet épaississement est considéré comme une adaptation aux combats à coups de tête entre mâles lors de joutes pré-nuptiales[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Cau, A.; Dalla Vecchia, F.M.; Fabbri, M., 2012, "Evidence of a new carcharodontosaurid from the Upper Cretaceous of Morocco", Acta Palaeontologica Polonica, , vol. 57, no 3, 2012, p. 661– 665, [1]
  2. a, b, c, d et e (en) Cau, Andrea, Fabio M. Dalla Vecchia, Matteo Fabbri, « A thick-skulled theropod (Dinosauria, Saurischia) from the Upper Cretaceous of Morocco with implications for carcharodontosaurid cranial evolution », Cretaceous Research, vol. 40,‎ , p. 251–260 (DOI 10.1016/j.cretres.2012.09.002, lire en ligne)
  3. http://paleodb.org/bridge.pl
  4. (en) Michard, A. (2008). Continental evolution: the geology of Morocco : structure, stratigraphy, and tectonics of the Africa-Atlantic-Mediterranean Triple junction. Published by Springer, 2008. 424 pages. (ISBN 3-540-77075-5), (ISBN 978-3-540-77075-6)
  5. (en) Weishampel, David B; et al. (2004). "Dinosaur distribution (Late Cretaceous, Africa)." In: Weishampel, David B.; Dodson, Peter; and Osmólska, Halszka (eds.): The Dinosauria, 2nd, Berkeley: University of California Press. Pp. 604-605. (ISBN 0-520-24209-2)
  6. (en) J. R. R. Tolkien, Christopher Tolkien et Humphrey Carpenter (trad. Delphine Martin et Vincent Ferré), Lettres [« Letters of J.R.R. Tolkien »]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Sauroniops Cau et al., 2013 (en)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :