San Giovanni in Persiceto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
San Giovanni in Persiceto
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région d'Émilie-Romagne Émilie-Romagne 
Ville métropolitaine Bologne 
Code postal 40017
Code ISTAT 037053
Code cadastral G467
Préfixe tel. 051
Démographie
Gentilé persicetani
Population 27 227 hab. (31-12-2010[1])
Densité 239 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 38′ 00″ nord, 11° 11′ 00″ est
Altitude Min. 21 m – Max. 21 m
Superficie 11 400 ha = 114 km2
Divers
Saint patron San Giovanni Battista
Fête patronale 24 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
San Giovanni in Persiceto

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
San Giovanni in Persiceto

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
San Giovanni in Persiceto
Liens
Site web http://www.comunepersiceto.it/
Map of comune of San Giovanni in Persiceto (province of Bologna, region Emilia-Romagna, Italy).svg

San Giovanni in Persiceto est une ville italienne de la ville métropolitaine de Bologne dans la région Émilie-Romagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

San Giovanni in Persiceto se situe au milieu de la plaine du Pô dans la zone humide de l’ancienne valle Padusa, entre les fleuves Panaro à l'est, Reno à l'ouest et quelques affluents et torrents qui fertilisent ces terres quadrillées par la centuriation romaine. La hauteur varie de 16 à 43 mètres au-dessus du niveau de la mer, avec 21 m devant la mairie.
La cité se trouve sur le carrefour de plusieurs routes : La SP568 qui descend de Camposanto (MO, 17 km) et Crevalcore (9 km) pour finir à Bologne (21 km). La SP255 qui descend de Cento (FE, 13 km), bifurque à l’Est dans la cité pour rejoindre Nonantola (MO, 13 km) et Modène (24 km). La SP6 qui mène au Sud à Castelfranco Emilia (MO, 12 km) sur la via Emilia.
La commune est également traversée et desservie par la ligne de chemin de fer Bologne-Vérone-Le Brenner.
Grandes villes voisines :

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Des trouvailles archéologiques témoignent d’une présence humaine déjà à l’âge du bronze et l’âge du fer. La présence romaine, comme dans toute la plaine du Pô, est attestée pat la centuriation dans la partie sud du territoire.
Les invasions barbares du milieu du VIe siècle, provoquèrent l’abandon des terres et le non-entretien des canaux d’assainissement romains ; ce qui, à la suite des nombreuses crues des fleuves, rendirent de nouveau marécageuse toute la zone. Ce n’est qu’avec l’exarchat de Ravenne que reprirent les travaux d’assainissement.
À l’époque byzantine, une ligne défensive traversait le territoire en opposition aux Lombards, lesquels sous Liutprand, aux environs de 727, enfoncèrent cette ligne et occupèrent entre autres, le castrum Persiceta. Cette action des Lombards donna naissance, en 728, au duché de Persiceto qui comprenait les deux pagus (pays) de Monteveglio au Sud de la via Emilia et de Persiceto au Nord.

En 774, à la chute du royaume lombard, le district de Persiceto appartient au contado de Modène qui s’étend jusqu'au fleuve Samoggia ; sous la suprématie de l’abbaye de Nonantola.

Renaissance[modifier | modifier le code]

Après une brève période d’autonomie (du XIe au XIIe siècle), la commune de S. Giovanni in Persiceto passa sous la domination politique de Bologne, en subit les vicissitudes et fut assujetti à la seigneurie des Pepoli, des Visconti, des Bentivoglio. Au début du XVIe siècle, la commune fut assujettie définitivement à l’état pontifical. Les terres avaient été agrandies au siècle précédent et protégées par des fortifications et fossés de défense. Mais au vers 1420-30, une rébellion des habitants donna l’occasion au Conseil de Bologne de faire détruire les systèmes défensifs et reboucher les fossés ; les bourgs extérieurs ne furent détruits qu’en 1481 durant la seigneurie de Giovanni II Bentivoglio.
Vers la fin de la domination des Bentivoglio, fut commencé le creusement d’une collecteur d’eau (cavamento) sur les terrains les plus bas de Sant'Agata Bolognese, Crevalcore et S. Giovanni in Persiceto, rendant ainsi cultivable la vaste zone septentrionale du territoire de la commune.

Monuments et lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

  • le musée du ciel et de la terre, avec une zone consacrée à l’astronomie, un jardin botanique, une zone consacrée au rééquilibre écologique.
  • l’église collégiale de San Giovanni Battista, de 1671.
  • le musée d'Art Sacré et galerie civique, peintures religieuses et civiles du XIVe au XXe siècle.

Économie[modifier | modifier le code]

Zone initialement rurale jusqu’au début du XXe siècle, l’industrie et l’artisanat se développent (fabrication de lit, travail du lin et du chanvre, filature de la soie). Dans les années 1970, la réalisation de la zone artisanale permet à de nombreuses agences de créer des emplois grâce à la sous-traitance des grandes industries de Bologne et Modène.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
08/06/2009 en cours Renato Mazzuca Parti démocratique  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

San Matteo della Decima, Le Budrie, Castagnolo, Zenerigolo, Lorenzatico, Amola

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Anzola dell'Emilia (10 km), Castelfranco Emilia (12 km), Castello d'Argile (10 km), Cento (13 km), Crevalcore (9 km), Sala Bolognese (7 km), Sant'Agata Bolognese (5 km)

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
14 559 15 978 18 725 21 778 21 041 22 182 22 327 22 513 24 007
2011 - - - - - - - -
27 227 - - - - - - - -

Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2011 la population étrangère résidente et déclarée était de 2116 personnes, soit 8,1 % de la population résidente.
Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Cittadinanza Popolazione
1 Drapeau du Maroc Maroc 478
2 Drapeau de la Roumanie Roumanie 434
3 Drapeau de la République populaire de Chine Chine 185
3 Drapeau du Pakistan Pakistan 179
5 Drapeau de la Tunisie Tunisie 124
6 Drapeau de la Moldavie Moldavie 124
7 Drapeau de l'Albanie Albanie 111
8 Drapeau de l'Ukraine Ukraine 86
9 Drapeau de la Pologne Pologne 70
10 Modèle:Indie 36

Personnalités liées à San Giovanni in Persiceto[modifier | modifier le code]

Fêtes et évènements[modifier | modifier le code]

  • Fête patronal le 24 juin
  • Foire d’automne, à mi-septembre
  • Marchés du mercredi et samedi
  • Fête de l’Unité (Parti démocratique) en juin.
  • Carnaval historique, en février.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]