Sambar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cervus unicolor, Rusa unicolor

Le sambar (Cervus unicolor ou Rusa unicolor) est un mammifère herbivore de la famille des cervidés. Il fait partie des plus grands cervidés du monde avec le wapiti mais après l'élan ou orignal.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit dans le sud de l'Asie, depuis le sous-continent indien jusqu'en Asie du Sud-Est et jusqu'au sud de la Chine. Elle est notamment présente en Inde, au Sri Lanka, au Bangladesh, au Bhoutan, en Birmanie, en Chine, a Taïwan, au Vietnam, au Laos, au Cambodge, en Thaïlande, en Malaisie et en Indonésie[1].

Aire de répartition du sambar

Ce cerf est un animal solitaire des forêts tropicales et subtropicales.

Description[modifier | modifier le code]

Le sambar est un grand cervidé robuste possédant de longs cils fins, des fosses lacrymales très profondes et des oreilles de taille réduite.

Son pelage marron est quasi uniforme et il possède une longue queue noire.

Les mâles présentent des bois rugueux caractéristiques à trois cors[1].

Il mesure en moyenne de 1,8 à 2m de long (exceptionnellement jusqu'à 2,46 m) sans la queue qui elle mesure 25-28 cm (au maximum 30 cm[2]). Sa hauteur au garrot est de 1,2 à 1,6 m[2] au maximum et il pèse entre 185 et 260 kg (au maximum jusqu'à 320 kg[1]).[3]

Son crane peut atteindre une taille de 40 cm et les mâles peuvent arborer des bois d'une longueur de 120 cm[1].

C'est, chose remarquable, le seul cervidé dont les faons ne sont pas tachetés de blanc.

C'est le plus imposant des cervidés dans l'ouest de sa zone de répartition[4].

Il a été introduit en Australie, en Nouvelle-Zélande et Floride et il s'est bien adapté.

Il aime se baigner pendant plusieurs heures dans l'eau et il nage bien.

Faon de sambar d'environ 6 semaines
Femelle Sambar, dans le Parc national de Tadoba, Inde.
Mâle Sambar, dans le Parc national de Pench (Madhya Pradesh), Inde.

Le sambar survit rarement au-delà de 12 ans dans la nature (mais il peut vivre jusqu'à 28 ans en captivité).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le sambar est végétarien.

C'est un animal diurne qui va paître au crépuscule.

Il mange de l'herbe, des jeunes feuilles, des bourgeons tendres, des pousses, des rameaux, des roseaux, des lichens, des mousses et des fruits. Il va souvent au crépuscule dans les rizières manger les plants.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La reproduction n'est pas liée à une période de l'année. Au moment du rut les femelles se groupent fréquemment en petits troupeaux. La gestation de la biche sambar dure autour de huit mois (entre 245 et 284 jours). Il ne naît qu'un seul petit (des jumeaux dans 2% des cas).

Le bébé faon pèse à la naissance de 5 à 8 kg. En plus du lait de sa mère, Il commence à manger de la nourriture solide très tôt entre le 5ème et le 14ème jour après sa naissance. À l'âge d'un mois, c'est déjà un ruminant[5] mais il continue à boire le lait maternelle pendant 7 à 8 mois[6].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Il existe sept sous-espèces[1],[7] :

  • Rusa unicolor brookei (Hose, 1893) - Indonésie (Bornéo), Malaisie (Bornéo)[1].
  • Rusa unicolor cambojensis (Gray, 1861) - Chine, Birmanie, Vietnam, Laos, Cambodge, Thaïlande, Malaisie (péninsule)[1].
  • Rusa unicolor dejeani de Pousargues, 1896 - Chine[1].
  • Rusa unicolor equina (Cuvier, 1823) - Indonésie (Sumatra)[1].
  • Rusa unicolor hainana (Xu, 1983) - Chine (Haïnan)[1].
  • Rusa unicolor swinhoii (Sclater, 1862) - Taiwan[1].
  • Rusa unicolor unicolor (Kerr, 1792) - Inde, Sri Lanka, Bangladesh, Bhoutan[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l Leslie, D. M. 2011. Rusa unicolor (Artiodactyla: Cervidae). Mammalian Species, 43(871): 1-30. pdf
  2. a et b Nowak, R. M. 1999. Walker’s mammals of the world. 6th edition. Johns Hopkins University Press, Baltimore, Maryland.
  3. (th + en) Sompoad Srikosamatara et Troy Hansel (ill. Sakon Jisomkom), ในอุทยานแห่งชาติเขาใหญ่ / Mammals of Khao Yai National Park, Bangkok, Green World Foundation,‎ , 3e éd., 120 p. (ISBN 974-89411-0-8), กวางป่า / Sambar pages 84 et 85
  4. Pocock, R. I. 1943. The larger deer of British India. Part II. Journal of the Bombay Natural History Society, 43: 553-572
  5. (en) Parcs nationaux de Thaïlande, « Sambar Deer », sur thainationalparks.com (consulté le 14 septembre 2020)
  6. Jiří Felix (trad. Jean et Renée Karel), Faune d'Asie, Gründ, , 302 p. (ISBN 2-7000-1512-6), Sambar ou Rusa pages 36 et 37
  7. Grubb, P. 2005. Order Artiodactyla. Mammal species of the world: a taxonomic and geographic reference (Wilson and Reeder, eds.), [p. 637–722]. 3rd edition. Johns Hopkins University Press, Baltimore, Maryland.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :