Salon international de l'art contemporain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo du salon.

Le Salon international de l’art contemporain, ou Siac, est une manifestation culturelle française qui, pendant quatre jours, à Marseille, met en contact direct les artistes professionnels avec un public qui va de l'amateur d'art au collectionneur averti, des corps de métiers tels que les décorateurs, éditeurs ou architectes d'intérieur, aux institutions.

Cette manifestation à but artistique et commercial[1], plus contemporaine que conceptuelle[2], a été créé en 2000 à Marseille. De fréquence annuelle, elle ouvre ses portes chaque mois de mars.

Historique[modifier | modifier le code]

La genèse[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2000, aucun salon d'importance n'était consacré à l'art dans la région marseillaise[réf. nécessaire][3]. Au cours de discussions avec des artistes de la région PACA, Eve Genre, directrice de la galerie Phocéa[4] s'émeut de l'obligation pour ceux-ci d'avoir à se déplacer à Paris, voire à l'étranger, pour faire connaître leurs œuvres. Il lui vient alors l'idée de créer un salon suffisamment important pour présenter au sud de la France une tribune de la richesse de la création. Au cours des années qui suivirent, le Siac devint un acteur reconnu du marché de l'art contemporain en France[5], se présente désormais comme l'une des références des ventes d'art[6], et a trouvé sa propre identité[7].

La première édition[modifier | modifier le code]

La première édition du Salon international de l'art contemporain devenu SIAC (sigle déposé à l'Institut national de la propriété industrielle), a ouvert ses portes au palais des congrès du Parc Chanot en mars 2000. En 2002 il investit le hall 1 nouvellement ouvert du parc, avec 3 300 m2 d'exposition[8].[réf. nécessaire]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Fréquence[modifier | modifier le code]

Le Parc Chanot accueille tous les ans au mois de mars dans le Hall1 (renommé « Palais des Événements ») une nouvelle édition du Siac. En cela, 2012 fait exception, accueillant le Siac dans le « Palais de l’Europe ». La manifestation, ouverte du vendredi au lundi, présente pendant quatre jours œuvres et artistes.[réf. nécessaire]

Direction[modifier | modifier le code]

Eve Genre.

La direction du Siac est une fonction occupée par la commissaire d'exposition Eve Genre depuis sa création en 2000[9].

Statut-Financement[modifier | modifier le code]

L’association loi 1901, galerie Phocéa, assure la gestion financière. Les recettes découlent de la location des stands (au mètre carré) et des entrées. En échange, elle installe et propose les stands clés en main (moquette, tissu sur les murs, éclairage…), gère la location du hall à la SAFIM, le montage de l’exposition (stands, moquettes, électricité, etc.) et s’occupe de la communication.[réf. nécessaire][10]

La recherche de partenariat est la base de l'action de la Commissaire d'exposition. La reconnaissance du salon a amené des organismes tels que la Maison des artistes ou à l'un des plus gros marchand de vente en ligne de matériel pour Beaux-Arts[11] à devenir partenaire de l'évènement.

Au fil des années, ce sont les partenaires qui se sont présentés d'eux-mêmes[12]. Les artistes, quant à eux, peuvent bénéficier du sponsoring d'entreprise.

Sélection[modifier | modifier le code]

Un comité de sélection composé d'acteurs professionnels du milieu des arts de divers horizons et de sensibilités multiples, s'applique à définir un cadre à la sélection, basé sur la qualité des œuvres, leur originalité, la créativité et l'éclectisme. Chaque salon a son lot de sélectionnés, le comité n'ayant aucune obligation de renouveler une sélection d'une année sur l'autre. En effet les critères peuvent évoluer, pour assurer un bon renouvellement et un bon niveau de qualité au salon.[réf. nécessaire]

Nombre d'artistes[modifier | modifier le code]

Le salon accueille, en moyenne, 160 artistes par édition[13][réf. nécessaire]

Les dates[modifier | modifier le code]

Entrée du salon.

Les dates des cinq dernières éditions :

  • 2014 : du 14 au 17 mars ;
  • 2015 : du 13 au 16 mars ;
  • 2016 : du 11 au 14 mars ;
  • 2017 : du 10 au 13 mars ;
  • 2018 : du 16 au 19 mars.

Nocturne[modifier | modifier le code]

Le vendredi soir est l'occasion d'une nocturne avec un vernissage sur les stands des artistes jusqu'à 22 h.

Exposants[modifier | modifier le code]

Les artistes[modifier | modifier le code]

Seuls les artistes professionnels sont autorisés à exposer. Ils doivent justifier d'un numéro de Système d'identification du répertoire des établissements et d'une inscription à la Maison des artistes à Paris, ou d'un enregistrement au Répertoire des métiers. Les galeries ne sont pas présentes au salon[14].[réf. nécessaire]

Les techniques[modifier | modifier le code]

Les artisans d'art ne sont pas représentés. Toutes les techniques actuelles d'art plastique peuvent être observées : huile, acrylique, aquarelle, pastel, dessin, techniques mixtes, collages, etc. Pour les peintres et plasticiens, tous les matériaux (bronze, marbre, pierre, bois, métal, terre…) pour les sculpteurs, l’argentique et numérique pour les photographes d’art, la mosaïque. L'éventail des tendances et mouvements est large : œuvres figuratives, abstraites, art brut ou singulier[15].

On peut noter la présence de designers, éditeurs d’art, encadreurs et fournisseurs en beaux-arts, ainsi que des professionnels du monde artistique.

La sélection[modifier | modifier le code]

Tout candidat au Siac doit présenter un dossier. Celui-ci comprend un Curriculum vitae montrant une certaine expérience dans le domaine de son art (expositions, galeries), et présentation de sa démarche artistique. Les pièces à ajouter au dossier consistent en des photos, livrets, reproductions des œuvres récentes à présenter au salon.[réf. nécessaire]

Les visiteurs[modifier | modifier le code]

Le Siac comptait 8 000 visiteurs en 2001, deuxième année de son ouverture, en espérait 10 000 l'année suivante, pour atteindre une moyenne de 12 000 chacune des nouvelles années[16]. En 2018, le Siac obtient la certification de contrôle de ses données chiffrées en ce qui concerne la fréquentation et le nombre d’exposants par le label EXPOCERT[17]. Celui-ci a comptabilisé 183 exposants et 15 240 visiteurs.

Les pays représentés[modifier | modifier le code]

Chaque année, de 2010 à 2017, des œuvres venues d'Allemagne, de Belgique, d'Espagne, de France, de Grande-Bretagne, de Guinée, des Pays-Bas et de Suisse ont été présentées au public. À partir de 2015, des artistes de Bulgarie, du Canada, du Danemark et du Zimbabwe se sont joints à la manifestation culturelle. Les États-Unis, l'Italie et le Japon y sont aussi parfois représentés[réf. nécessaire].

Les récompenses[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Un « Prix du public » a sollicité les visiteurs dès la première édition. Leur choix se matérialise par un bulletin de vote portant le nom de leurs deux artistes favoris.[réf. nécessaire]

Deux prix[modifier | modifier le code]

Dans un souci d'équité, le « Prix du public » s’est scindé en deux afin de distinguer les artistes peintres, photographes, soit, au sens large, les créateurs de pièces murales, et les sculpteurs/designers. Les lauréats se voient gratifiés d'espaces d'exposition offerts l'année suivante.[réf. nécessaire]

Les lauréats[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les lauréats élus trois années de suite sont ipso facto exclus du concours l'année suivante.

Les lauréats des cinq dernières années[modifier | modifier le code]

  • 2014
    • Créateur de pièces murales : Floriande Cherel (Bouches-du-Rhône)[18]
    • Sculpteur : Woznica Sébastien (Hérault)[19]
  • 2015
    • Créateur de pièces murales : David Ferreira (Pyrénées-Atlantiques)[20]
    • Sculpteur : Martine Lee (Alpes-Maritimes)[21]
  • 2016
    • Créateur de pièces murales : Marie-Ange Daudé (Gironde)[22]
    • Sculpteur : Paul Djian (Bouches-du-Rhône)[23]
  • 2017
    • Créateur de pièces murales : Antonius Driessens (artiste franco-néerlandais)[24]
    • Sculpteur : Faby & Al’1 (Drôme)[25]
  • 2018
    • Créateur de pièces murales : Julien Rey (Vaucluse)[26]
    • Sculpteur : Emilie Gautrey Ferrer (Bouches-du-Rhône)[27]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hyperfocale360, « Visite virtuelle - SIAC 2015 | Virtual tour generated by Panotour », sur www.siac-marseille.fr (consulté le 25 février 2017).
  2. Alexandre Lévêque, « 8ème art magazine », Magazine,‎ , p. 7 (lire en ligne[archive du ]).
  3. Emmanuelle Tenailleau, Pratique des Arts n°78, DIVERTI EDITIONS, , page 24.
  4. « Galerie Phocéa ».
  5. « Memoire Online - Les acteurs de l'art contemporain à Marseille et à Istanbul - Fanny Roustan », sur Memoire Online (consulté le 25 février 2017).
  6. « L'Art en marche », Le Figaro Magazine,‎ , p. 3 (lire en ligne).
  7. « Marseille / 15ème Salon international de l'art contemporain du 13 au 16 mars au Parc Chanot (Palais des Événements). - La lettre économique et politique de PACA », La lettre économique et politique de PACA,‎ (lire en ligne).
  8. (en) « Palais des Evénements | Palais des congrès & des expositions de Marseille », sur www.marseille-chanot.com (consulté le 2 mars 2017).
  9. « Interview d'Eve genre par FR3 », sur www.siac-marseille.fr (consulté le 25 février 2017).
  10. « Marseille-Chanot » [PDF], p. 5.
  11. « Nos partenaires privilégiés - Le Géant des Beaux-Arts - No 1 de la vente en ligne de matériels pour artistes », sur www.geant-beaux-arts.fr (consulté le 25 février 2017).
  12. « Rencontre d'artistes à Label Art », Art District,‎ (lire en ligne).
  13. SIAC Marseille, 18ème Salon International de l'Art à Marseille.
  14. « Dossier d'inscription salon 2016 », .
  15. « Vidéo du Siac 2016 », sur www.siac-marseille.fr (consulté le 26 février 2017).
  16. François Vey, « Marseille joue l'art », L'Express L'Expansion,‎ (lire en ligne).
  17. « Expocert, progiciel évènement, contrôle des chiffres des salons ».
  18. « Florainde Cherel ».
  19. « Sébastien Woznica L’ ArboriSculpteur © ».
  20. « D.Ferreira ».
  21. « ARTtactif - Martine Lee ».
  22. « Marie Ange Daudé - plasticienne ».
  23. « Paul Djian - Sculpteur ».
  24. « Antonius Driessens, tableaux sculptures éco-responsables », sur www.antoniusdriessens.com (consulté le 27 mars 2017).
  25. « Les sculptures de Faby et d'Al'1 ».
  26. « Julien Rey ».
  27. « Emilie Ferrer ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel