Saas-Balen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saas-Balen
Saas-Balen
Blason de Saas-Balen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Valais Valais
District Viège
Localité(s) Bidermatten, Neidergut
Président(e) Konrad Burgener
NPA 3908
No OFS 6289
Démographie
Population
permanente
335 hab. (31 décembre 2019)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 09′ 12″ nord, 7° 55′ 39″ est
Altitude 1 483 m
Superficie 30,18 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Saas-Balen
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Saas-Balen
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Saas-Balen
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Saas-Balen
Liens
Site web www.saasbalen.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Saas-Balen est une commune suisse du canton du Valais, située dans la vallée de Saas et dans le district de Viège.

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Église circulaire de Saas-Balen.

Ancienne église paroissiale de l'Assomption de la Vierge (Maria Himmelfahrt) est l’une des constructions baroques les plus originales de Suisse[3]. Construite de 1809-1812 par Johann Joseph Andenmatten, elle perd en 1958 sa fonction d’église paroissiale et est restaurée en 1993-1994. Son plan très original intègre deux cylindres imbriqués formant le chœur et la nef. Le mobilier, en partie récupéré de l'église précédente, est lui aussi remarquable, avec son maître-autel richement sculpté inspiré de la chapelle Ringacker de Loèche, avec un groupe illustrant l'Assomption de Marie, les apôtres devant le tombeau vide, et divers saints, de 1744. À gauche, autel rococo avec la figure de saint Joseph, vers 1780-1790[3].

Nouvelle église paroissiale « Zum kostbaren Blut », bâtiment allongé élevé en 1956-1959 par Max Kopp, architecte, avec peintures murales de Werner Zurbriggen[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2019 », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. a b et c Guide artistique de la Suisse : Fribourg, Freiburg, Valais, Wallis, vol. 4b, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 604 p. (ISBN 978-3-906131-99-3), p. 516.

Sur les autres projets Wikimedia :