SHARK

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la cryptologie
Cet article est une ébauche concernant la cryptologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shark.

En cryptographie, SHARK est un algorithme de chiffrement par bloc utilisant des clés de 128 bits[1]. C’est un des prédécesseurs de Rijndael (l’algorithme de chiffrement symétrique employé par le standard AES[2]).

SHARK est un système de chiffrement symétrique qui fait partie de la famille des chiffrements itératifs par blocs. Il travaille sur des blocs de 64 bits en 6 itérations.

Une version modifiée de SHARK à 5 itérations peut être cassée en utilisant une attaque par interpolation[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Vincent Rijmen, Joan Daemen, Bart Preneel, Anton Bosselaers, Erik De Win (Février 1996). « The Cipher SHARK » (PDF/PostScript) Springer Verlag 3rd International Workshop on Fast Software Encryption (FSE '96): p. 99–111, Cambridge: Springer VerlagConsulté le 6 mars 2007. .
  2. (en) Joan Daemen, Vincent Rijmen, The Design of Rijndael: AES–The Advanced Encryption Standard, Springer Verlag, (ISBN 3-540-42580-2).
  3. (en) T. Jakobsen, L.R. Knudsen (Janvier 1997). « The Interpolation Attack on Block Ciphers » (PDF/PostScript) Springer Verlag 4th International Workshop on Fast Software Encryption (FSE '97): p. 28–40, Haïfa: Springer VerlagConsulté le 23 janvier 2007. .

Voir aussi[modifier | modifier le code]