Rijndael

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la cryptologie
Cet article est une ébauche concernant la cryptologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Rijndael est le nom de l'algorithme de chiffrement symétrique employé par le standard AES.

Rijndael et AES[modifier | modifier le code]

L'algorithme Rijndael a été conçu par Joan Daemen et Vincent Rijmen, deux chercheurs belges, dans le but de devenir un candidat à l'Advanced Encryption Standard (AES) du NIST. Après avoir réussi à se classer dans les six premiers, Rijndael a été choisi comme standard en 2000, prenant la place du premier véritable standard de la cryptographie : le DES (amélioré entre-temps par le Triple DES).

Le chiffrement utilise une longueur de blocs variable, une longueur de clé variable et un nombre de rondes variable. En revanche, Rijndael version « AES » est restreint à des longueurs de clé de 128, 192 et 256 bits avec une longueur de bloc fixée à 128 bits.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Trois critères principaux ont été respectés dans sa conception :

  • Résistance à toutes les attaques connues.
  • Rapidité du code sur la plus grande variété de plates-formes (logicielles et matérielles) possible.
  • Simplicité dans la conception.

Origines[modifier | modifier le code]

Rijndael (1998) a été fortement influencé par son prédécesseur, l'algorithme Square (1997). Les algorithmes Crypton et Twofish utilisent aussi des opérations de Square.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]