Sönke Neitzel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sönke Neitzel
Sönke Neitzel Blaues Sofa 13. Oktober 2011.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
HambourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Conjoint
Gundula Bavendamm (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Military History Working Group (en)
Ranke-Gesellschaft (d)
Q17325745
Union des historiens allemandsVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Prix d'encouragement d'histoire militaire et d'histoire de la technologie militaire (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Sönke Neitzel, né le , est un universitaire allemand, spécialisé dans la Seconde Guerre mondiale.

Il a enseigné à l'Université Johannes Gutenberg de Mayence, à l'université de Berne, et à l'université de la Sarre. Il enseigne à l'université de Glasgow à partir de septembre 2011. Il est l'auteur de sept livres, et éditeur d'un journal académique allemand spécialisé dans l'histoire allemande au XXe siècle.

Il a collaboré avec Harald Welzer et écrit[1] : une étude sur les documents et enregistrements conservés en Grande-Bretagne et rendus accessibles depuis 1996, qui résultent des écoutes secrètes systématiques de milliers de prisonniers allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Les transcriptions des enregistrements représentent 48 000 [2],[3] pages de conversations entre soldats sur l'expérience quotidienne de ceux-ci pendant la guerre et leur attitude face à des situations telles que les massacres de masses de civils, les coulages de navires de commerce par les sous-marins, l'abattage des avions. L'analyse permet à Neitzel d'étudier un aspect de la Banalité du mal tel que ce concept avait été développé par Hannah Arendt, mais sur un plan plus sociologique en partant d'expériences multiples et non du seul Eichmann.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sönke Neitzel et Harald Welzer (trad. Olivier Mannoni), Soldats. Combattre, tuer, mourir : procès-verbaux de récits de soldats allemands, Paris, Gallimard, coll. « NRF Essais », 619 p. (ISBN 978-2-070-13590-5).
  • (de) Sönke Neitzel mit Harald Welzer: Soldaten. Protokolle vom Kämpfen, Töten und Sterben. Fischer, Frankfurt 2011, (ISBN 978-3-10-089434-2).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sönke Neitzel Harald Welzer
  2. Des camps américains ont conservé un volume double de pages, soit près de 100 000
  3. Sönke Neitzel Harald Welzer, p. 507.

Liens externes[modifier | modifier le code]