Canoe Rugby Club Madrid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rugby Atlético de Madrid)
Aller à : navigation, rechercher
CRC Madrid
Logo du CRC Madrid
Généralités
Noms précédents Canoe Rugby Club Madrid (1986-2012)
Rugby Atlético de Madrid (2012-2014)
Fondation 1963
Couleurs bleu, jaune et blanc
Stade Valle de las Cañas
(500 places)
Siège Pozuelo de Alarcón, Communauté de Madrid, Espagne
Championnat actuel Division d'honneur
Président Drapeau : Espagne Pedro Monzón Piñeiro
Entraîneur Miguel Ángel Puerta
Site web www.rugbycrc.com
Palmarès principal
National[1] División de Honor (5)
Copa del Rey (10)
Supercoupe d'Espagne (1)
International[1] Coupe Ibérique (3)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Espagne de rugby à XV 2012-2013
0

Dernière mise à jour : 31 juillet 2013.

Le Canoe Rugby Club Madrid, également appelé CRC Pozuelo ou CRC Madrid, est un club de rugby à XV espagnol situé à Pozuelo de Alarcón. Il est présidé par Pedro Monzón Piñeiro et il évolue actuellement en division d'honneur, le plus haut échelon national. Fondé en 1963 sous le nom de Canoe Rugby Club Madrid, il est renommé Rugby Atlético de Madrid en 2012 après l'acquisition des droits du club pour trois ans par le club de football de l'Atlético de Madrid. Il accueille la franchise des Gatos de Madrid qui dispute la Liga Superiberica en mars 2009. Depuis la saison 2014, il joue de nouveau sous le nom de CRC Pozuelo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Le Canoe Rugby Club Madrid tient ses origines de l'ancien Canoe Natación Club, du quartier madrilène du Retiro, qui inaugure sa propre section de rugby en 1963. La majorité des joueurs proviennent du Club Argüelles, comme les internationaux Ignacio Corujo et Luís Jiménez Guitard, tandis que d'autres comme Javier Cortázar ou « Margarito » proveniennent eux respectivement du Club Casasola ou du propre Canoe.

Lors de la première saison du club, malgré les moyens limités dont il dispose, le CRC - Canoe Rugby Club - gagne la Copa del Generalísimo[2], qui correspond à l'actuelle Copa del Rey de Rugby[3] (coupe du roi), en 1964. À partir de ce moment-là, des joueurs importants rejoignent le club tels que Luís Mocoroa ou Antonio Moreno - dit « Ulises » (Ulysse). Ils font du club le leader du rugby espagnol, jusqu'alors dominé par les équipes catalanes telles que la Santboiana ou le FC Barcelone. Ils parviennent à reconquérir le titre en 1966, 1970, 1971 et 1974, et gagnèrent la Coupe Ibérique, disputée entre le champion d'Espagne et le champion du Portugal, en 1965 et en 1967. À ces succès s'ajoutent trois victoires d'affilée dans le Championnat d'Espagne, que le Canoe conquiert en 1971, 1972 et 1973.

L'époque dorée[modifier | modifier le code]

Les années quatre-vingt ne sont pas remémorées pour les titres obtenus, ceux-ci se limitant à deux titres de finaliste de la Copa del Rey en 1981 et en 1988. Les tauliers de l'équipe de cette époque sont Enrique Uzquiano, José Egido - dit Yogui - et Fran Puertas, trois joueurs qui se distinguent aussi bien au rugby à XV qu'au rugby à sept, ce qui permet de développer cette discipline dans le club, qui y gagne plusieurs titres. Ce succès est obtenu grâce à ce qui est appelé la conexión vasca (la connexion basque), plusieurs joueurs du Pays Basque ayant été incorporé au Canoe, tels que les internationaux Chus Ruiz de Mendoza et Gonzalo Amunárriz.

Les années quatre-vingt-dix sont synonymes de descente du club en División de Honor B (es), et, pour la première fois de son histoire, l'apparition du premier joueur rémunéré. Il s'agit de Andrei Kovalenko, de Kiev (Ukraine). La qualité de son coup de pied ainsi que l'aide d'autres joueurs tels que Pedro Monzón, Javier Izquierdo, ou les frères José Antonio Barrio et Victor Barrio, permettent la remontée du club en División de Honor. C'est ainsi que commence l'époque dorée du club, qui obtient en 1999, avec Kovalenko comme demi d'ouverture et Francisco Puertas comme arrière, la qualification pour la seule Coupe du monde à laquelle a participé l'Espagne jusqu'ici. À cette époque, le CRC dispute les finales de la Copa del Rey des années 1998 et 1999, et gagne le championnat en 2000.

C'est au cours de l'été de cette même année, 1999, quand, pour raisons économiques, le Real Canoe cède l'équipe sénior de la section de rugby à l'Université complutense de Madrid, ce qui amène à la fondation du Club de Rugby Complutense, nom qui, une fois que la propre université se retire, devient Club de Rugby CRC Madrid, et plus tard l'actuel Club de Rugby CRC Pozuelo Madrid. Les années 2000 apportent au club les titres en Coupe en 2001, 2002, 2003, 2008 et 2009, de la Supercopa de España de Rugby en 2001, 2008 et 2009 et de la Coupe Ibérique en 2001.

Le triplé[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2008-2009, le club obtient à la fois le titre en Copa del Rey, en Supercopa et en championnat ; il mène également le projet de Madrid pour la Liga Superiberica, et conquiert par la même occasion le titre de celle-ci, disputé dans le stade madrilène du Rayo Vallecano[4]. Treize joueurs du CRC sont convoqués en sélection espagnole, parmi lesquels Javier Canosa, Javier Salazar, Martín Heredia et Facundo Lavino. Le joueur qui reste le plus longtemps au sein du CRC est Fernando Cantalapiedra. Il occupe actuellement le poste de vice-président.

Lors de la saison 2009-2010, et malgré l'obtention la Supercopa de España, les résultats du CRC en championnat sont très décevants, en finissant en milieu de classement, et la situation économique du club l'oblige à descendre en División de Honor B, où il reste jusqu'en mars 2012 et la remontée en División de Honor à l'issue d'une saison où le club finit premier du groupe et remporte les playoff de montée face au Bera Bera.

Nouvelle étape[modifier | modifier le code]

Le retour en première division ouvre les portes au CRC pour porter les couleurs de l'Atlético de Madrid, grâce à l'accord entre le groupe Grupo Santa Mónica Sports (GSMS) et le club « colchonero » qui permit à l'entreprise de marketing sportif d'exploiter la marque Rugby Atlético de Madrid[5] pour trois ans renouvelables. En même temps, GSMS achète les droits commerciaux du CRC, qui doit ainsi être renommée en Rugby Atlético de Madrid, une équipe formée par une majorité de joueurs du CRC, avec l'incorporation de jeunes joueurs espagnols et de trois renforts provenant du championnat argentin. Le CRC, de son côté, est chargé de la direction sportive de l'équipe, qui est gérée commercialement par GSMS.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • José Antonio Barrio (manager)
  • Miguel Ángel Puerta (entraîneur principal)
  • Diego Pérez (entraîneur des avants)
  • Victor Barrio (entraîneur des trois-quarts)

Effectif 2015-2016[modifier | modifier le code]

Nom Poste Naissance Nationalité sportive
Javier Gonzalez Pilier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Marcos Nodrid Pilier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Tristan Edward Healy Pilier - Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Gonzalo Vazquez Pilier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Antonio José Llamas Pilier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Fernando Gonzalez Pilier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Daniel Narvaez Pilier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Pablo Gallego Talonneur - Drapeau de l'Espagne Espagne
David Soler Talonneur - Drapeau de l'Espagne Espagne
Ignacio Lopez-Quesada Talonneur - Drapeau de l'Espagne Espagne
Javier Perez Talonneur - Drapeau de l'Espagne Espagne
Jose Joaquin Mollinedo 2e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Alejandro Garcia 2e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Jaime Togores 2e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Bernardo Benshimol 2e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Telmo Romero 2e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Miguel Danes 2e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Paul Lorenz Gehrig 2e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Alexander von Kursell 2e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Jose Tejera 3e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Zachary James Taylor 3e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Santiago Fernando Ojeda 3e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Miguel Ramirez 3e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Arturo Brasca 3e Ligne - Drapeau de l'Espagne Espagne
Manawanui Jean Williams 3e Ligne - Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Carlos Delgado Demi de mêlée - Drapeau de l'Espagne Espagne
Santiago Lobejon Demi de mêlée - Drapeau de l'Espagne Espagne
Jose Lerin Demi de mêlée - Drapeau de l'Espagne Espagne
Miguel Angel Fernandez Demi d'ouverture - Drapeau de l'Espagne Espagne
Borja Vera Demi d'ouverture - Drapeau de l'Espagne Espagne
Borja Sanz Demi d'ouverture - Drapeau de l'Espagne Espagne
Jaime Mata Demi d'ouverture - Drapeau de l'Espagne Espagne
Joshua Marcus Taylor Centre - Drapeau de l'Espagne Espagne
Daniel Barrero Centre - Drapeau de l'Espagne Espagne
Javier Canosa Centre - Drapeau de l'Espagne Espagne
Francisco Cloppet Centre - Drapeau de l'Espagne Espagne
Marcos Ignacio Hidalgo Centre - Drapeau de l'Espagne Espagne
Ignacio Vazquez Centre - Drapeau de l'Espagne Espagne
Daniel Fernandez-Manchon Centre - Drapeau de l'Espagne Espagne
Rafael de Santiago Ailier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Joaquin Vazquez Ailier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Mateo Miguel Ariño Ailier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Carlos Molina Ailier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Jose Maria Pelufo Ailier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Marco Casasnovas Ailier - Drapeau de l'Espagne Espagne
Adrien Peres Arrière - Drapeau de la France France

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Le terme « generalísimo » fait référence au général Franco alors au pouvoir.
  3. Page officielle de la coupe du roi, sur le site de la fédération espagnole de rugby
  4. a et b « Sonnes champion d'Espagne », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 8 avril 2009)
  5. (es) « El CRC inicia una nueva etapa de la mano de Grupo Santa Mónica Sports », sur rugbycrc.com, Rugby Atlético de Madrid, (consulté le 23 septembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]