Rue des Petites-Écuries (Nantes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rue des Petites-Écuries
Image illustrative de l’article Rue des Petites-Écuries (Nantes)
Vue depuis son croisement avec les rues de l'Emery et de la Juiverie.
Situation
Coordonnées 47° 12′ 55″ nord, 1° 33′ 09″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Centre-ville
Début Allée du Port-Maillard
Fin Rue des Chapeliers
Morphologie
Type Rue
Histoire
Création Moyen Âge
Anciens noms Rue du Port-Maillard
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue des Petites-Écuries
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue des Petites-Écuries
Géolocalisation sur la carte : Nantes
(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue des Petites-Écuries

La rue des Petites-Écuries est une voie située dans le Centre-ville de Nantes, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La rue des Petites-Écuries, qui relie l'allée du Port-Maillard à la rue des Chapeliers (à la rencontre de la rue de la Juiverie et de la rue de l'Emery), est pavée et fait partie d'un secteur piétonnier. Elle rencontre la rue Lambert à l'est et la rue des Échevins à l'ouest.

Dénomination[modifier | modifier le code]

La rue s'est longtemps appelée « rue du Port-Maillard », de l'ancien quai du Port-Maillard sur lequel elle aboutit ; elle a été partagée un temps entre la « haute rue du Port-Maillard » et la « basse rue du Port-Maillard »[1]. Son nom actuel, attribué par le conseil municipal le , lui vient du fait que la « maison des Palefrois » situé sur cette artère servait naguère de petites écuries au Duc de Bretagne[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Jusqu'au XIIIe siècle, l'axe principal nord-sud de la cité liait le Port-Communeau, le long de l'Erdre, au Port-Maillard, le long de la Loire. Il était composé des actuelles rues des Pénitentes, Saint-Jean, Saint-Vincent, de Briord, place du Pilori, rues des Chapeliers et des Petites-Écuries[3]. À la fin du Moyen Âge, l'axe de communication se déplace vers l'ouest. Il est formé des actuelles rues Léon-Blum (anciennement « rue du Port-Communeau »), Saint-Léonard, des Carmes, place du Change et rue de la Paix, dans le prolongement de la ligne des ponts franchissant la Loire. Dès lors, la rue des Petites-Écuries fait partie d'un axe secondaire[4],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pied 1906, p. 187-188
  2. « Petites-Écuries (rue des) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le )
  3. a et b Bois 1977, p. 89
  4. de Berranger 1975, p. 136

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :