Rue des Mauvais-Garçons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
4e arrt
Rue des Mauvais-Garçons
Rue des Mauvais-Garçons vue de la rue de la Verrerie.
Rue des Mauvais-Garçons vue de la rue de la Verrerie.
Situation
Arrondissement 4e
Quartier Saint-Gervais
Début 44, rue de Rivoli
Fin 1-7, rue de la Verrerie
Morphologie
Longueur 33 m
Largeur 10 m
Historique
Ancien nom Rue Chartron
Rue de Chartron
Rue Chartron dite des Mauvais-Garçons
Rue des Mauvais-Garçons-Saint-Jean
Géocodification
Ville de Paris 6130
DGI 6215

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue des Mauvais-Garçons

La rue des Mauvais-Garçons est une voie, ancienne, du 4e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue en 1854. Gravure de Charles Meryon conservée au Metropolitan Museum of Art.

Actuellement, la rue des Mauvais-Garçons, d'une longueur de 33 mètres, est située dans le 4e arrondissement, quartier Saint-Gervais ; elle commence au 44, rue de Rivoli et finit aux 1-7, rue de la Verrerie.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Selon les frères Lazare et Edgar Mareuse, des bandits et aventuriers français et italiens qui désolèrent Paris, lors de la captivité de François Ier, lui firent donner cette dénomination.

Jacques Hillairet ajoute que ce nom lui serait venu des garçons bouchers qui habitaient cette rue et qui causaient des troubles.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier nom connu de cette voie est « rue Chartron ».

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous le nom de « rue de Chartron », qui indique, dans les rimes plates suivantes, que cette rue est alors habitée par des filles publiques :

« Et en la rue de Chartron,
Où mainte dame en chartre[1] ont
Tenu maint vit, par saint Norier[2]. »
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

En 1537, puis en 1539, elle se nomme « rue Chartron dite des Mauvais-Garçons ». Elle perd ensuite le nom de « Chartron » mais prend alors l'épithète Saint-Jean, devenant la « rue des Mauvais-Garçons-Saint-Jean », afin de pouvoir la différencier de la rue des Mauvais-Garçons-Saint-Germain.

Au XIXe siècle, la rue des Mauvais-Garçons-Saint-Jean, d'une longueur de 99 mètres, située dans l'ancien 7e arrondissement, quartier du Marché-Saint-Jean, commençait aux 65-67, rue de la Tixéranderie et finissait aux 3-5, rue de la Verrerie[3].

Les numéros de la rue étaient noirs[4]. Le dernier numéro impair était le no 13 et le dernier numéro pair était le no 26.

Un décret du 29 septembre 1854 a amputé la rue des Mauvais-Garçons pour la formation de la rue de Rivoli[5].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 2012, Todd Verow réalise La Rue des mauvais garçons, référence à la rue du même nom[6]. On y voit notamment à l'écran le nom de la rue.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]