Rue du Commerce (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis RueDuCommerce)

Rue du Commerce
logo de Rue du Commerce (entreprise)

Création 27 avril 1999
Dates clés 1999 (création)
Janvier 2016 : Rachat par Carrefour[1]
30 avril 2020 : Rachat par Shopinvest
Fondateurs Gauthier Picquart (co-fondateur)
Patrick Jacquemin (co-fondateur)
Personnages clés Karine Schrenzel (propriétaire et PDG)

Olivier Gensburger (propriétaire et PDG)

Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan "Ma rue, mes boutiques, mes envies"
Siège social Drapeau de la France Saint-Ouen
Actionnaires Shopinvest
Activité Vente à distance sur catalogue spécialisé (4791B)
Société mère Shopinvest
Sociétés sœurs 3Suisses
Effectif 383 (2018)
SIREN 422 797 720
Site web rueducommerce.fr

Fonds propres -164 607 600 € (2018) négatifs
Chiffre d'affaires 277 703 400 € (2018)[2]
Résultat net -51 162 600 € (2018) perte

Rue du Commerce est une entreprise française de grande distribution, acteur du secteur du commerce en ligne en France. Le site a été fondé en 1999 par Gauthier Picquart et Patrick Jacquemin. Initialement spécialisée dans les produits informatiques et électroniques, la société a depuis élargi son offre et propose plus de 3 millions de produits à la vente dans les univers de l’équipement de la maison et de la personne (maison, jardin, bricolage et mode). Rue du Commerce exerce ses activités uniquement sur Internet (« pure player ») et se situe en concurrence directe avec les revendeurs traditionnels.

La société est représentée en France, en Belgique et au Luxembourg. Elle compte plus de 2 millions de clients en France et a réalisé un chiffre d'affaires de 225 millions d'euros au cours de l'exercice clos le [3].

Le « Rue du commerce » est racheté par le groupe Carrefour qui ferme les portes de son site Carrefour Online pour le remplacer par le site Rue du Commerce[1].

Le , Carrefour a finalisé le rachat de Rue du commerce par Shopinvest[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Rue du Commerce SA a été cofondée en par Gauthier Picquart et Patrick Jacquemin. Pour créer « Rue du Commerce », les cofondateurs s’inspirent d’Amazon et un peu plus tard d’eBay[5]. L’entreprise commence avec un effectif de cinq personnes.

En , le SAV obtient la certification ISO 9001-2000[6], et devient le premier site internet français à obtenir ce label[7].

En , Rue du Commerce se lance sur le marché espagnol en ouvrant le site AvenidaDelComercio qui ne semble pas être apprécié par le public[8].

En , Rue du Commerce présente des résultats 2006 bénéficiaires et annonce au marché la mise en place prochaine d'un concept de « Galerie Marchande », qui rejoint la ligne de la nouvelle stratégie dévoilée début 2007, qui veut que le site devienne média-distributeur. La galerie marchande prévoit de créer 6 nouveaux onglets : électroménager, mode, beauté, maison, fourniture de bureau, jouets-jeux, voyage. Ce concept inédit consiste à fédérer des milliers de sites internet spécialisés dans des domaines variés en utilisant la popularité de Rue du Commerce. Le slogan se change avec l'actualité et devient : "un point c'est tout", en rapport avec internet et en agrandissant les offres de rueducommerce.com qui ne s'étend plus que sur le High-Tech.

En , Rue du Commerce lance une campagne de publicité d'envergure sur de nombreux médias (télévision, affichage, Internet) avec le slogan « C'est ça le commerce », avec en « fer de lance » les offres à 1  associant un produit de valeur (500 différents) à un ou deux mois d'abonnements de téléphonie mobile. Cette communication a porté la notoriété de l'enseigne au niveau des grands distributeurs[réf. nécessaire]. Les offres à 1  ont pris fin le .

En , Rue du Commerce rachète ses concurrents Top Achat[9], Clust[10] et alapage[11] à France Telecom E-Commerce.

En 2012, Rue du Commerce est racheté par le groupe Altarea Cogedim, gestionnaire de 45 centres commerciaux en France, en Italie et en Espagne[12]. Le groupe entend créer des passerelles entre le commerce en ligne et le commerce physique et inventer de nouveaux formats de commerce. Le prix d'achat est de 9  par action soit plus de 100 millions d'euros[13].

En 2014, Rue du Commerce employait 373 personnes[14], et s'est dotée d'une place du marché Mirakl[15].

Le « Rue du commerce » est racheté par le groupe Carrefour, leader français du secteur de la grande distribution[16] pour une valeur comprise entre 20 et 30 millions d'euros[17]. Étant racheté par Carrefour, « Rue du commerce » remplace dorénavant le site de vente en ligne Carrefour Online.

En , Carrefour annonce avoir reçu une offre ferme d'achat de la part de Karine Schrenzel et Olivier Gensburger, les fondateurs et propriétaires de ShopInvest, une groupe qui possède dix sites dont la société 3 Suisses, pour la cession de Rue du Commerce[18]. La cession si elle est bien validée par les instances compétentes, devrait avoir lieu dans les premiers mois de 2020[19],[20].

Informations financières[21][modifier | modifier le code]

2014 2015 2016 2017 2018
Chiffre d'affaires en M€ 320 264 245 261 278
Résultat en M€ -14 -36 -40 -47 -51
Effectif 373 307 290 324 383

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Depuis son rachat par Carrefour en 2016, le logo du nouveau propriétaire est intégré en blanc à sa base verte. Après le vente de l'entreprise à Shopinvest, le logo de Carrefour a disparu mais la taille de la base verte reste identique.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Stratégie de l’entreprise[modifier | modifier le code]

Rue du Commerce développe en 2001 l’association NetEcho avec trois partenaires que sont Houra.fr, ChateauOnline.com et TravelPrice.fr afin de rassurer leurs clients respectifs et de les sensibiliser aux précautions à prendre sur Internet pour se protéger des fraudes[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carrefour boucle l'acquisition de Rue du Commerce, sur le site latribune.fr du 4 janvier 2015, consulté le 25 janvier 2016.
  2. https://www.societe.com/societe/rue-du-commerce-422797720.html
  3. Corporate > Profil > Chiffres Clés, sur le site rueducommerce.fr
  4. « Un nouveau départ pour l'accidenté Rue du commerce », sur Les Echos, (consulté le 26 mai 2020)
  5. Pour un système d’enchères d’articles d’occasion abandonné moins d’un an après.
  6. Le SAV de RueDuCommerce certifié ISO 9001, sur le site e-marketing.fr du 26 juin 2006
  7. Rue du Commerce : certifié 'ISO 9001' pour son service après-vente, 26/06/2006 - 12:41 - Boursier.com
  8. (en) avenidadelcomercio.es snoop summary, sur le site w3snoop.com, consulté le
  9. Rue du Commerce rachète « Top Achat » à France Télécom, sur le site journaldunet.com du 9 février 2009
  10. « Rue du Commerce rachète Top Achat et Clust à France Télécom », sur nextinpact.com, (consulté le 15 février 2017)
  11. « Alapage tourne la dernière et intègre Rue du Commerce », sur nextinpact.com, (consulté le 15 février 2017)
  12. OPA d'Altrea Cogedim sur Rue du Commerce, Journal du Net, 28 octobre 2011.
  13. « Un groupe immobilier lance une OPA sur Rue du Commerce », sur lexpress.fr (consulté le 9 mars 2016)
  14. « Rue du commerce à Saint-Ouen (93400) », sur societe.com (consulté le 9 mars 2016)
  15. https://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/1135888-rue-du-commerce-choisit-mirakl-pour-sa-marketplace/
  16. Carrefour se muscle sur Internet en rachetant Rue du Commerce, sur le site lesechos.fr du 24 août 2015
  17. « Carrefour boucle le rachat de Rue du Commerce », sur Clubic.com, (consulté le 9 juillet 2017)
  18. Le Figaro avec AFP, « Le propriétaire des 3 Suisses veut racheter Rue du Commerce à Carrefour », sur Le Figaro.fr, (consulté le 9 novembre 2019)
  19. « Rue du Commerce. De Carrefour aux 3 Suisses », sur Le Telegramme, (consulté le 9 novembre 2019)
  20. Thomas Giraudet, « Carrefour va céder Rue du Commerce au repreneur des 3 Suisses », sur Business Insider France, (consulté le 9 novembre 2019)
  21. « RUE DU COMMERCE bilans », sur www.societe.com (consulté le 9 novembre 2019)
  22. Description de la société Rue Du Commerce, sur journaldunet.com, consulté le 9 juillet 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]