Roxelane (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roxelane
La Roxelane avec les blanchisseuses vue du Pont Roche
La Roxelane avec les blanchisseuses vue du Pont Roche
Caractéristiques
Longueur 7,852 km
Bassin 20 km2
Bassin collecteur Bassin versant de la Roxelane
Débit moyen 0,45 m3/s
Régime Pluvial océanique
Cours
Source Montagne Pelée
· Localisation L'Aileron
· Altitude 1 108 m
Embouchure Mer des Caraïbes (Anse Turin)
· Localisation Saint-Pierre (Martinique)
· Altitude 0 m
· Coordonnées 14° 44′ 52″ N, 61° 10′ 45″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Rivière du Jardin des Plantes, rivière Malingre, rivière Balisier, rivière Madame, rivière Clitandre, rivière la Calave et rivière Morestin
Pays traversés Drapeau de la France France
Principales localités Le Morne-Rouge, Saint-Pierre

Sources : Observatoire de l'eau Martinique

La Roxelane, également surnommée rivière des blanchisseuses, est une rivière française, longue de 7,852 kilomètres, qui coule dans le nord-ouest du département de la Martinique et arrose les communes du Morne-Rouge et de Saint-Pierre.

Géographie[modifier | modifier le code]

[1]La rivière Roxelane prend sa source au flanc de l'Aileron, sur le versant sud de la montagne Pelée, qu'elle dévale en deux kilomètres avant d'infléchir son cours vers la mer des Caraïbes, dans laquelle elle se jette à Saint-Pierre, dans la baie de St Pierre

, selon une orientation générale du nord-est au sud-ouest. L’eau à l’embouchure prend une couleur marron, surtout par temps de pluie.

Son bassin versant, d'une superficie de 20 km2, comprend environ 82 km de cours d'eau et ravines et s'étend sur 3 communes : Fonds-Saint-Denis, Le Morne-Rouge et Saint-Pierre.

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les principaux cours d'eau affluents de la Roxelane se trouvent la rivière du Jardin des Plantes (ex-rivière Poirier 6,5 km), la rivière Malingre, la rivière Balisier (4,5 km), la rivière Madame (3,5 km), la rivière Clitandre (3 km), la rivière la Calave (3 km) et la rivière Morestin (3 km).

Toponymie[modifier | modifier le code]

La rivière tient son nom du navire amiral de Pierre Belain d'Esnambuc, « Roxelane », qui jeta l'ancre à son embouchure le .

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est sur la rive droite de son embouchure que d'Esnambuc bâtit le Fort Saint-Pierre de la Martinique en 1635, qui donna naissance à la ville de Saint-Pierre. La Roxelane séparait le quartier administratif et résidentiel du Fort des deux autres quartiers du Centre et du Mouillage. Elle était enjambée par plusieurs ponts à Saint-Pierre, dont le pont Roche et le pont Vergé. Elle était surnommée la rivière des blanchisseuses car toutes les nombreuses blanchisseuses de Saint-Pierre venaient nettoyer leur linge dans son lit, puis l'étendre sur les rochers pour le faire sécher.

L'Habitation La Montagne, qui a disparu en 1902, utilisait l'eau de la Roxelane pour la réalisation de son rhum. La Distillerie Depaz, qui lui a succédé, a conservé cette tradition pour la fabrication du rhum Depaz.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. visite du site

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]