Roxana Baldetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roxana Baldetti
Illustration.
Roxana Baldetti en 2007.
Fonctions
Vice-présidente de la République du Guatemala

(3 ans, 3 mois et 24 jours)
Élection 6 novembre 2011
Président Otto Pérez Molina
Prédécesseur Rafael Espalda
Successeur Alejandro Maldonado Aguirre
Biographie
Nom de naissance Ingrid Roxana Baldetti Elías
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Guatemala (Guatemala)
Nationalité guatémaltèque
Parti politique Parti patriote
Diplômé de Université de San Carlos

Roxana Baldetti

Roxana Baldetti, née le à Guatemala, est une femme politique guatémaltèque[1]. Elle a été vice-présidente de la République (es) du 14 janvier 2012 au 8 mai 2015.

Elle démissionne après avoir été mise en cause dans un vaste réseau de fraudes douanières appelé La Línea. Son procès est en cours, elle se trouve actuellement en détention préventive[2] depuis le 21 août 2015[3]. Elle est par ailleurs accusée de trafic de drogue et devrait faire l'objet d'une demande d'extradition vers les États-Unis[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (janvier 2019). Découvrez comment la « wikifier ».

Baldetti est né à Guatemala. Elle vient d'une famille conservatrice et catholique. Ses parents étaient Alejandro Baldetti et Gladys Elías de Baldetti. Elle a fréquenté l'école primaire du Colegio Monte Carmelo, où elle a obtenu son diplôme d'enseignement primaire à Sagrado Corazón de Jesús, au centre historique du Guatemala. Elle a obtenu un baccalauréat en journalisme à l'Université de San Carlos du Guatemala. Auparavant enseignant suppléant dans une école élémentaire, Baldetti a commencé à écrire dans le journal télévisé Aquí el Mundo. Elle a été cofondatrice du programme d'informations TV Noticias. Elle a travaillé à Univisión en tant que correspondante du Guatemala pour l'émission Primer Impacto. Elle a œuvré en faveur des femmes pour les Nations Unies au niveau national, notamment lors de conférences au sein de la République en partenariat avec Kellogg's Central America. Elle a fondé une entreprise de produits de beauté et créé une chaîne de spas et de salons de coiffure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Au Guatemala, le président fait front malgré le scandale de corruption », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. (es) Byron Vásquez y Jerson Ramos, « Roxana Baldetti recluida con comodidades », Prensa Libre,‎ (lire en ligne)
  3. (es) « Detienen a Roxana Baldetti, ex vicepresidenta de Guatemala », El Mundo,‎ (lire en ligne)
  4. « Guatemala: l'ex-vice-présidente accusée de trafic de drogue », AFP,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2017)

Article connexe[modifier | modifier le code]