Rostislav IV de Kiev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rostislav IV de Kiev (hongrois : Rosztyiszláv[1], Bulgare, Russe et Ukrainien: Ростислав Михайлович) (né vers 1210[2] / régna de 1225[3] jusqu’à vers 1262)[4] . Il fut un prince russe de la dynastie des Riourikides, et un dignitaire du royaume de Hongrie[1]. Grand duc de Kiev de la famille des Riourikides en 1243-1244. Duc ou Ban de Mačva de 1254 à 1263, Ban de Slavonie en 1247, Prétendant au trône de Bulgarie en 1257.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rostislav était le fils aîné de l'éphémère Grand-Duc Michel Ier le Saint et de son épouse Marie de Galicie, fille de Roman Mstislavitch. Il succèda à son père en 1243 mais dès 1244 il fut remplacé par le prince Rostislav III qui retrouva son trône dont il avait été chassé l’année précédente.

En 1244 Rostislav épousa la princesse Anne, la fille du roi Béla IV de Hongrie. Il reçoit de son beau-père l’administration de la Slavonie en 1247 puis celle du duché de la Mačva en 1254, ce qui déplace le centre d’intérêt de son activité politique vers l’ouest. Cette même année-ci, il occupe la Bosnie, puis étend son pouvoir sur le nord-ouest de la Bulgarie en 1255[5]

En 1257 Rostislav tente de se faire élire Tsar de Bulgarie à al suite des meurtres successifs de ses deux gendres : Michel II Asên (1256) et Koloman II Asên (1257). Sa candidature est repoussée par les Boyards qui lui reprochent d’être inféodé à la Hongrie . Ceux-ci lui opposent d’abord Mitzo Asên , un gendre d’Ivan Asên II. Finalement, c’est le candidat des Serbes Constantin Ier Asên qui est reconnu comme tsar.

Après la mort de Rostislav (1262), en 1263 ses deux fils Michel et Béla lui succédèrent à la tête de la Bosnie et de Mačva. Un certain Jacob Svetislav, originaire de Russie, réussit cette même année-ci à s'emparer des territoires de Bulgarie, faisant partie de l'héritage de Rostislav, où il se proclame « Roi ». Refusant de faire allégeance à la Hongrie, le duc Étienne, fils de Béla IV, lançe une expédition contre la Bulgarie en 1266 prend les villes de Vidin et de Pleven et s'avancent jusqu'à Tarnovo où Jacob Svetislav se reconnait enfin son vassal[6].

Union et descendance[modifier | modifier le code]

De son épouse Anne de Hongrie duchesse de Mačva (1263-1268) il laissa la descendance suivante :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Gyula Kristó, Pál Engel et Ferenc Makk, Korai magyar történeti lexikon (9-14. század)
  2. (en) Martin Dimnik, The Dynasty of Chernigov - 1146-1246
  3. Charles Cawley, « Russia, Rurikids - Grand Princes of Kiev, Princes of Chernigov, descendants of Sviatoslav II, Grand Prince of Kiev (fourth son of Iaroslav I) », Medieval Lands, Foundation of Medieval Genealogy,‎ (consulté le 22 février 2009)
  4. (en) Attila Zsoldos, Családi ügy - IV. Béla és István ifjabb király viszálya az 1260-as években
  5. Gyula Kristo Histoire de la Hongrie Médiévale Tome I le Temps des Arpads Presses Universitaires de Rennes (2000)(ISBN 2-86847-533-7) p. 148 .
  6. Gyula Kristo Op.cit p. 148.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gyula Kristo Histoire de la Hongrie Médiévale Tome I le Temps des Arpads Presses Universitaires de Rennes (2000)(ISBN 2-86847-533-7).