Rosalie Dubois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rosalie Dubois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Rosalie Dubois, née Jeanine Rolleau en 1932[1], est une chanteuse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1950, Rosalie Dubois est étudiante en droit à Paris. Elle veut devenir avocate et paye ses études en travaillant comme poissonnière rue des Abbesses. Elle rencontre Mac Orlan et Bernard Dimey.

Elle se présente en 1959 au concours des « N°1 de demain » organisé par Europe 1 qu'elle remporte en interprétant Julie la Rousse de René-Louis Lafforgue. En 1960, elle remporte le « Coq d'Or de la chanson française » avec Parce qu'un air d'accordéon. Elle devient populaire avec Cherbourg avait raison.

En 1962, elle passe à l'Olympia en vedette américaine.

Elle est victime d'un grave accident, puis d'une longue dépression et de l'abus d'alcool. Elle ne revient sur scène qu'en 1968 à L'Échelle de Jacob, soutenue par la directrice Suzy Lebrun.

En 1970, elle passe à Bobino, en première partie de Fernand Raynaud.

Après sa rencontre avec Eugène Guillevic, parait un 33 tours incluant 12 de ses textes.

En 1978, pour rester indépendante, elle crée avec son mari Bernard Berger le label ABR qui produit entre autres 5 albums de chansons révolutionnaires.

Elle fait plusieurs concerts à la Fête de l'Humanité entre 1978 et 1981 puis décide d'arrêter ses passages devant le public en 1992[2].

Discographie partielle[modifier | modifier le code]

1 disque compact (1 h 07 min 24 s) - AAD + 1 brochure (15 p. avec le texte des chansons) - ASIN : B00166GMBI
  • Chansons de maquis, de prisons, de camps en 1979 - enregistrement réalisé pour le compte du Musée de la Résistance, Prod. : A.M.R. 1
  • Rosalie Dubois 50 titres d'or, d'amour et de révolte - compilation édité en 2009 sur 2 CD chez Marianne Mélodie

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Rosalie Dubois publie son premier roman aux éditions Jets d'Encre en 2010 : La Malvina[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Rosalie Dubois dans l'émission « Étonnez-moi Benoît », le 14 janvier 2012 sur France Musique.
  2. Source : livret de l'album.
  3. Site de l'éditeur.

Liens externes[modifier | modifier le code]