Roger Vrigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roger Vrigny
Naissance
Paris, France
Décès (à 77 ans)
Lille, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
Roman, nouvelle, théâtre, [scénario (film)

Œuvres principales

Compléments

Membre du jury du Prix Renaudot

Roger Vrigny, né le à Paris et mort le [1] à Lille, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de lettre de formation, Roger Vrigny se tourne vers le théâtre en 1950 en fondant une petite compagnie (La Compagnie du Miroir), avant de se consacrer à la littérature avec son premier roman, Arban, en 1954[1]. Il fait son entrée en littérature sous la houlette de l'écrivain et poète Robert Mallet.

Également homme de radio, il anime l’émission Belles Lettres sur l'ORTF en 1955, puis la Matinée littéraire sur France-Culture à partir de 1966. Il anima durant trente ans diverses émissions littéraires, la dernière en date étant Lettres ouvertes, diffusée tous les mercredis sur France-Culture.

Il était membre du jury du Prix Renaudot. Il n'a cessé de mener de front un travail de romancier, d'essayiste et d'éditeur, toutes activités également marquées par la discrétion et l'exigence.

En 1963, il reçoit le Prix Femina pour son roman La Nuit de Mougins, et en 1989, le Grand prix de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre.

Son dernier ouvrage publié, Instants dérobés (Gallimard, 1996), est composé d'extraits de son journal tenu de 1972 à 1991. 

Il décède à l'âge de 77 ans. Il est inhumé en Picardie, dans son village d'adoption de Wiry-au-Mont.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Trilogie Les Cœurs sensibles[modifier | modifier le code]

  • Arban, Gallimard, 1954
  • Lauréna, Gallimard, 1956
  • Norbert, paru dans le volume Les Cœurs sensibles, Gallimard, 1990, qui regroupe toute la trilogie

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Barbégal, Gallimard, 1958 - adapté à la radio en 1959
  • La Nuit de Mougins, Gallimard, 1963 - Prix Femina ; réédition, Gallimard, coll. « Folio » no 558, 1974
  • Fin de journée, Gallimard, 1968
  • La Vie brève, Gallimard, 1972  ; réédition, Gallimard, coll. « Folio » no 1157, 1979
  • Un ange passe, Gallimard, 1979 ; réédition, Gallimard, coll. « Folio » no 1545, 1984
  • Sentiments distingués, Grasset, 1983 ; réédition, LGF, coll. « Le Livre de Poche » no 5976, 1984
  • Le Bonhomme d'Ampère, Gallimard, 1988 ; réédition, Gallimard, coll. « Folio » no 2229, 1991
  • Le Garçon d’orage, Gallimard, 1994

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Accident de parcours, suivi de Amour et de Une tache sur la vitre, Gallimard, 1985 ; réédition,(Gallimard, coll. « Folio » no 2794, 1996
  • Ciel de lit et autres nouvelles, Mercure de France, 1998 - Ouvrage collectif comprenant des textes de Roger Vrigny, Olivier Balazuc, François-Xavier Molia, Rodolfo Pinto...

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Pourquoi cette joie ?, Gallimard, 1974 - journal
  • Le Besoin d'écrire, Grasset, 1990
  • La Confession de Rousseau, Éditions Actes Sud, coll. « Actes-Sud-Papiers », 1990 - théâtre
  • Instants dérobés, Gallimard, 1996 - journal

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Adaptations de ses œuvres par des tiers[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]