Roger Blaizot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blaizot.
Roger Blaizot
Nom de naissance Roger Charles André Henri Blaizot
Naissance 17 mai 1891
Saint-Denis
Décès 23 mars 1981
Lyon
Origine Drapeau de la France française
Allégeance Drapeau de la France France
Grade Général
Années de service 1912 – 1950
Conflits Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Commandement Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient (1948-1949)

Roger Blaizot (1891 - 1981) était un général français (général de corps d'armée). Il assura de nombreux commandement des forces françaises en extrême Orient pendant la deuxième Guerre mondiale et la guerre d'Indochine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Blaizot[1] fit l'essentiel de sa carrière dans des unités coloniales de l'armée française. Il effectue un séjour en Chine en 1919-1920.

En 1936-1937, il est chef d'état-major pour l'Indochine. En 1939 il commande le 4e régiment de tirailleurs sénégalais. Puis, il est nommé chef d'état-major à l'Inspection générale des formations coloniales en France.

En mai et juin 1940 il commande l'infanterie à la 2e division d'infanterie coloniale.

Il est promu général de brigade en 1941. En 1942, il est nommé commandant des forces terrestres à Dakar et promu général de division.

En 1943, il est nommé à la tête de la 1e division motorisée coloniale, puis à la 9e division coloniale. Il est promu général de corps d'armée.

Il servit en Extrême-Orient pendant les deux dernières années de la guerre[2] ayant été envoyé comme chef de la Mission militaire française auprès du South-East Asia Command, puis pour commander les Forces Françaises en Extrême Orient par Charles de Gaulle[3]. Il est ensuite nommé en 1944 commandant du Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient. Il rejoint alors Kandy à Ceylan, mais faute d'effectifs alloués à cette unité, son commandement est sans contenu. Ce n'est qu'en juin 1945 que deux divisions sont affectées au CEFEO, qui est alors placé sous le commandement du général Leclerc.

Insigne d'épaule du CEFEO

À la fin du conflit, Blaizot conduisit une force d'environ cinquante hommes en Indochine dans le cadre d'une coopération entre la Force 136 du Special Operations Executive britannique et le Gouvernement provisoire de la république française pour s'assurer du maintien de l'Asie du Sud-Est dans le giron de la France[4]. Cette action avait été approuvée par Lord Mountbatten en 1943[5].

Pendant la guerre d'Indochine, Blaizot fut commandant du Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient de 1948 à 1949[6], succédant à Jean-Étienne Valluy avant de transmettre son commandement à Marcel Carpentier[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de: Blaizot, Roger-Charles-André-Henri, Lieutenant-Général. (1895 – 1981)|Site generals.dk
  2. Thomas, p. 943.
  3. Oscar Chapuis 2000, p. 138.
  4. Mark Lawrence et Fredrik Logevall 2007, p. 109.
  5. Duiker, p. 12.
  6. Cecil Currey 2005, p. 401.
  7. Spencer Tucker 1999, p. 52.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Bodinier (préf. général Delmas), La Guerre d'Indochine, 1945-1954 : textes et documents, Vincennes, Service historique de l'Armée de terre, (ISBN 978-2-863-23037-4).
  • (en) Oscar Chapuis, The last emperors of Vietnam from Tu Duc to Bao Dai, Westport, Conn, Greenwood Press, (ISBN 0-313-31170-6)
  • (en) Cecil Currey, Victory at any cost the genius of Viet Nam's Gen. Vo Nguyen Giap, Dulles, Va, Potomac Books, (ISBN 1-574-88742-4)
  • (en) Mark Lawrence et Fredrik Logevall, The first Vietnam War : colonial conflict and cold war crisis, Cambridge, Mass, Harvard University Press, (ISBN 0-674-02371-4)
  • Thomas, Martin, Silent Partners: SOE's French Indo-China Section, 1943-1945, Modern Asian Studies, p. 943–976, Cambridge University Press, 2000.
  • (en) Spencer Tucker, Vietnam, London, UCL Press, coll. « Warfare and history », (ISBN 1-857-28922-6)