Robert Halleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert Halleux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
AwansVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Robert Halleux, né le à Villers-l'Évêque, est un historien des sciences belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de philologie classique à l'université de Liège (1964-1968), il présente une thèse de doctorat en philosophie et lettres à l'université de Liège (Le problème des métaux dans la science antique, 1972)[1], puis poursuit des études de philologie et d'histoire des sciences à l'École pratique des hautes études à Paris (1973-1976, thèse consacrée à Johannes Kepler. L’étrenne ou la neige sexagénaire), et est agrégé de l’enseignement supérieur en 1978 (thèse consacrée à La métallurgie des métaux non ferreux dans l'Antiquité gréco-romaine[2]).

Robert Halleux effectue sa carrière au Fonds national de la recherche scientifique (à partir de 1969) et comme professeur à l'université de Liège (philosophie des sciences, 1986-1997), à l'université de Mons-Hainaut (histoire des sciences expérimentales, 1986-1997).

Il fonde en 1982 le Centre d'histoire des sciences et des techniques de l'Université de Liège, qu'il dirige.

Jusqu'à sa démission en 2018[3], il est membre en France du Haut comité des commémorations nationales[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Robert Halleux, Le problème des métaux dans la science antique, Les Belles Lettres, 1974, 236 p.
  • Robert Halleux, Les textes alchimiques, Brepols, 1979, 153 p.
  • Robert Halleux, Les alchimistes grecs, t. I : Papyrus de Leyde, Papyrus de Stockholm. Fragments et Recettes, Les Belles Lettres, 1981, 235 p.
  • Robert Halleux, Jacques Schamps, Les lapidaires grecs : lapidaire orphique, kérygmes lapidaires d'Orphée, Socrate et Denys, lapidaire nautique, Damigéron-Evax (traduction latine), Les Belles Lettres, 1985, 355 p.
  • Robert Halleux, A.-C. Bernes, L. Étienne, "L’évolution des sciences et des techniques en Wallonie", dans Wallonie. Atouts et références d’une Région, sous la direction de Freddy Joris, Gouvernement wallon, Namur, 1995.
  • Robert Halleux, M. Blay (éditeurs), Dictionnaire critique de la Science Classique, Éditions Flammarion, 1998.
  • Robert Halleux, Carmelia Opsomer, J. Vandersmissen. (éditeurs), Histoire des sciences en Belgique, des origines à 1815, Bruxelles, Crédit Communal, 1998.
  • Robert Halleux, J. Vandersmissen, A. Despy-Meyer, G. Vanpaemel (éditeurs) , Histoire des sciences en Belgique, 1815-2000, 2 vol., Bruxelles, Crédit Communal, 2002.
  • Robert Halleux, Cockerill. Deux siècles de technologie, Éditions du Perron, 2002.
  • Robert Halleux, Geneviève Xhayet, Études sur les fonts baptismaux de Saint-Barthélemy à Liège, Éditions du Céfal, 2006.
  • Robert Halleux, Geneviève Xhayet, La liberté de chercher. Histoire du Fonds National belge de la Recherche Scientifique, Éditions de l’Université de Liège, 2007.
  • Robert Halleux, Le savoir de la main. Savants et artisans dans l'Europe pré-industrielle, Paris, Armand Colin, 2009.
  • Robert Halleux, Geneviève Xhayet, P. Demoitié, Pour la science et pour le pays, 50 ans de politique scientifique fédérale, Éditions de l'Université de Liège, 2009.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Activités sociales et politiques[modifier | modifier le code]

Robert Halleux est membre de la Fédération Liégeoise du Parti Communiste, membre du comité fédéral et du comité central.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. voir le Curriculum vitae
  2. Guy Beaujouan, « Histoire des sciences au Moyen Âge », École pratique des hautes études. 4e section, Sciences historiques et philologiques « Annuaire 1977-1978 »,‎ , p. 627 (ISSN 0245-9000, lire en ligne)
  3. « Affaire Maurras : la lettre de démission de dix des douze membres du haut comité aux commémorations », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juin 2019)
  4. « Le Haut comité des Commémorations nationales », sur FranceArchives (consulté le 1er juin 2019)
  5. « Robert Halleux, directeur de recherches au FNRS, Prix du Wallon de l'année 2003 », Namur, 18 février 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]