Robert Guiheneuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robert Guiheneuf
Nom de naissance Robert François Guiheneuf
Naissance
Paris 8e
Décès (à 87 ans)
Domart[1]
Auteur
Langue d’écriture français

Robert Guiheneuf (1899-1986) est un ouvrier et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ouvrier menuisier, d'abord proche des milieux anarchistes, Robert Guiheneuf adhère au Parti communiste dès sa création.

En 1921, il participe au congrès fondateur de Sennacieca Asocio Tutmonda, et travaille pendant deux ans comme messager clandestin pour le Komintern.

En 1923, il part vivre en Russie, où il travaille dans différentes entreprises. Déçu par la réalité qu'il découvre, il entretient une correspondance avec des révolutionnaires anti-staliniens comme Pierre Monatte et Eugène Lanti.

Rentré en France en 1933, il a écrit des articles (La Révolution prolétarienne, Le Combat marxiste...) et des ouvrages sous le pseudonyme M. Yvon.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

En espéranto[modifier | modifier le code]

  • Ĉu socialismo konstruiĝas en Sovetio?, par E. Lanti et M. Ivon, ed. Biblioteko de Herezulo, 1935, préface de E. Lanti, 52 p.

En français[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Hervé Guiheneuf, « Voir plutôt que croire. L’expérience du travail d’Yvon en Union soviétique et les récits de ses désillusions », Le Mouvement social numéro 205, 2003.
  • Hervé Guiheneuf, Dix ans en URSS, 1923-1933 : l'itinéraire d'Yvon, Nantes, Ouest éd, , 173 p. (ISBN 978-2-908-26169-1).