Rituel des rubans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Au-delà du mariage civil et du mariage religieux, les couples s'orientent vers la cérémonie laïque, une union symbolique où la liberté de ton, de choix guident les futurs mariés dans la création de leur cérémonie.

Les cérémonies de mariage laïque piochent dans les folklores pour créer des rituels personnalisés. Il s'agit alors de créer un symbole en utilisant des objets du quotidien.

Origine[modifier | modifier le code]

Inspiré du Handfasting, qui fait référence à une coutume néo-païenne utilisée pour les cérémonies d'engagement ou de fiançailles, il signifie « conclure un accord en se joignant les mains » en vieux norrois, une langue scandinave médiévale.

Cette cérémonie païenne liait deux personnes pour une durée déterminée d’un an et un jour au cours de laquelle ils devaient faire un enfant. Si ce but n’était pas atteint dans le temps imparti, le couple se séparait et reprenait sa vie chacun de son côté.

À partir de la fin des années 1960, le wicca l’ont utilisé pour les mariages.

Pratique contemporaine[modifier | modifier le code]

Le rituel est matérialisé, non seulement par la jonction des mains, mais aussi par le fait de nouer des rubans aux poignets des mariés.

Il n’est pas sans rappeler l’expression anglaise « tie the knot » que l’on peut traduire par « sceller l'union »[1].

Pour réaliser ce rituel, le maître de cérémonie ou des personnes désignées, réalisent des nœuds avec des rubans colorés autour des mains du couple pour symboliser l’union et l’amour.

Il est utilisé dans les célébrations de mariage, de renouvellement de vœux lors des anniversaires de mariage, ou les baptêmes laïcs.

La symbolique des couleurs[modifier | modifier le code]

À l’origine, il y avait trois couleurs principales: blanc, rouge et noir.

Le blanc représente la chasteté et l’innocence, cette couleur est reliée à la force de vie et à l’aspect féminin de l’énergie.

Le rouge est présage de chance, et elle est associée à l’énergie masculine.

Le noir est une couleur qui éloigne la négativité. Quand il est porté avec du blanc, le noir est associé aux énergies féminines et masculines.

Petit à petit, chaque couleur a vu sa symbolique évoluer et moderniser cette tradition.

À ce jour[Quand ?], on utilise treize couleurs, chacune porte un symbole et une signification :

  • Le ruban vert signifie la prospérité, la charité, la santé.
  • Le ruban orange symbolise l’encouragement, la bonté.
  • Le ruban rouge évoque la passion et la force.
  • Le ruban jaune symbolise la le charme, la confiance, la joie, et l’équilibre.
  • Le ruban bleu évoque la sincérité, le dévouement, la sérénité et la patience.
  • Le ruban violet signifie la sentimentalité, la puissance, la piété.
  • Le ruban blanc symbolise la paix, la pureté et la sérénité.
  • Le ruban rose évoque  le bonheur, la romance, l’unité et la vérité.
  • Le ruban doré symbolise la richesse, l'énergie, l’intelligence et la longévité.
  • Un ruban argent évoque les valeurs et la créativité.
  • Le ruban marron symbolise le foyer, la terre, et le talent.
  • Le ruban noir symbolise le succès et la sagesse.
  • Le ruban gris évoque l’apaisement et la neutralité.
Les rubans sont liés aux mains des mariés
Rituel des rubans

[2],[3],[4],[5]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Planelles, Les 1001 expressions préférées des Français, Les Éditions de l'Opportun, dl 2018 (ISBN 978-2-36075-551-6 et 2-36075-551-X, OCLC 1034764705, lire en ligne)
  2. « Le rituel des rubans pour votre cérémonie laïque de mariage — Cérémonie de Mariage, Renouvellement de Vœux, Baptême & Deuil ~ Votre officiante dans le Nord Pas de Calais & Belgique », sur Cérémonie de Mariage, Renouvellement de Vœux, Baptême & Deuil ~ Votre officiante dans le Nord Pas de Calais & Belgique (consulté le )
  3. Raven Kaldera et Tannin Schwartzstein, Handfasting et rituels de mariage païen, DANAE, , 336 pages (ISBN 979-1094876985)
  4. Tannin Schwartzstein, Handfasting and wedding rituals : welcoming Hera's blessing, Llewellyn Publications, (ISBN 0-7387-0470-9 et 978-0-7387-0470-8, OCLC 52819756, lire en ligne)
  5. Florence Servan-Schreiber, Se marier autrement : comment inventer une cérémonie civile ou religieuse, Marabout, (ISBN 978-2-501-05306-8 et 2-501-05306-0, OCLC 422115283, lire en ligne)