Reynald Abad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abad.
Reynald Abad
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Reynald Abad, né le , est un historien moderniste français.

Parcours[modifier | modifier le code]

  • Agrégé et docteur en histoire[1], maître de conférences puis professeur (élu en 2007) à l'université Paris 4 - Sorbonne.
  • Rédacteur en chef adjoint de la revue XVIIe siècle de 2001 à 2004.
  • Domaine de recherche : histoire de la France, XVIIe-XVIIIe siècles.
  • En 2003, il reçoit le prix Guizot de l'Académie française.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Les Tueries à Paris sous l’Ancien Régime ou pourquoi la capitale n’a pas été dotée d’abattoirs aux XVIIe et XVIIIe siècles, Histoire Économie et Société, 1998, no 4, p. 649–676.
  • Un indice de déchristianisation ? L’évolution de la consommation de viande à Paris en carême sous l’Ancien Régime, Revue historique, 1999, no 610, p. 237–275.
  • Une première Fronde au temps de Richelieu ? L’émeute parisienne des 3-4 février 1631 et ses suites, XVIIe siècle, janvier-mars 2003, no 218, p. 39–70[2].
  • La fraude dans le commerce et l’approvisionnement alimentaires de Paris au XVIIIe siècle : aperçu d’ensemble et étude du cas des vins frelatés, dans Fraude, contrefaçon et contrebande de l’Antiquité à nos jours, Études réunies par Gérard Béaur, Hubert Bonin et Claire Lemercier, Genève, Droz, 2006, p. 539-561.

Notes et références[modifier | modifier le code]