Reuven Feuerstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Feuerstein.
Reuven Feuerstein

Reuven Feuerstein est un pédagogue israélien né à Botoșani (Roumanie) le , et décédé en Israël le 29 avril 2014[1].

Education et premières découvertes pédagogiques[modifier | modifier le code]

Né en 1921, Reuven Feuerstein s'installe en Palestine mandataire en 1945. De 1945 à 1948, il donne des cours à des enfants juifs européens et nord africains, enfants de survivants de l'Holocauste ou éprouvés par la Seconde Guerre mondiale. Il éprouve alors la limite des tests psychologiques reposant sur le "quotient intellectuel", ou QI, qui donnaient des résultats très bas pour ces enfants qui avaient été privés pendant des années de toute expérience au niveau humain. En travaillant avec eux, il prend conscience de leur immense potentiel d'apprentissage[2]. Il retourne alors en Europe pour poursuivre et terminer ses études de psychologie, interrompues par la 2de guerre mondiale, et termine en 1970 sa thèse en Psychologie du développement à l'Université de la Sorbonne, à Paris.

Travaux pédagogiques[modifier | modifier le code]

La pédagogie de Reuven Feuerstein repose sur l'idée fondamentale que l'intelligence humaine peut être modifiée et qu'à tout âge, "il est possible de faire obstacle aux limites biologiques en changeant le comportement d'un individu."[3] Dès le début de son activité de pédagogue, Reuven Feuerstein pose le postulat intuitif de la possibilité de changement de structure du cerveau. Ce postulat est confirmé quelques années plus tard par les travaux d'Eric Kandel, qui reçoit en 2000 le prix Nobel de médecin et de psychologie pour sa démonstration que le cerveau peut créer de nouvelles structures neuronales et activer de nouvelles cellules[4], modifiant par là même sa structure interne et dépassant des limites "génétiques".

Il a travaillé entre autres avec le psychologue, biologiste et logicien Jean Piaget, mais la conception de Piaget lui a semblé rapidement trop limitative. En effet, pour Piaget, la modifiabilité est limitée à certaines périodes : par exemple, les analogies ne peuvent pas, selon lui, être comprises avant 11 ans.

Ce postulat de la possible modification de la structure du cerveau à tout âge, ou modifiabilité cognitive structurale, est le fondement de toute la réflexion développée par Feuerstein sur le potentiel d'apprentissage, et de ses travaux avec des enfants atteints de diverses pathologies[5] (syndrôme de Down ou Trisomie 21, etc.).

La méthode pédagogique qu'il a développée à partir de ce postulat est centrée sur le concept de médiation, ou l'idée d'"apprendre à apprendre". La médiation est l'action d'un tiers sur une personne pour l'aider à mieux fonctionner sur le plan intellectuel.

À partir de là, il a élaboré entre autres deux outils :

- Une méthode d'évaluation du potentiel d'apprentissage, appelée le LPAD (Learning potential assessment device ou Système d'évaluation du potentiel d'apprentissage[6]). Contrairement aux tests psychologiques classiques, cette méthode d'évaluation peut être passée en présence d'un médiateur qui aide la personne à comprendre les questions posées.

- Un programme de formation, le "programme d'enrichissement expérimental"[3], qui a pour objectif de développer le potentiel d'apprentissage des personnes. Ce programme a permis d'obtenir d'excellents résultats avec des élèves en graves difficultés qui pouvaient au terme de quelques années intégrer des classes normales[3].

La médiation[modifier | modifier le code]

La médiation est une interaction relationnelle qui s'inscrit dans un environnement prenant en compte un sujet apprenant, un objet, une tâche, un médiateur, une situation d'apprentissage. Elle s'organise autour de l'acte d'apprendre. Pour Feuerstein, le meilleur médiateur est "celui qui ressent le besoin de donner un enseignement qui se projette dans le futur. Il présentera donc les objets et les faits de son passé de manière qu'ils soient acceptés, mais feront partie intégrante de la vie de l'enfant pour être ensuite, à la fin, transmis aux générations futures"[3]. Il ajoute qu'"il est très difficile d'indiquer comme étant des médiateurs valables des individus qui n'ont pas fait des choix de valeurs"[3].

Reuven Feuerstein a defini 12 critères définissant la médiation. Les trois premiers critères sont essentiels à la médiation.

  • l'intentionnalité et la réciprocité
  • la médiation de la transcendance
  • la transmission du sens

Les autres critères sont les suivants :

  • la médiation du défi
  • la médiation du sentiment d'appartenance
  • la médiation du sentiment de compétence
  • la médiation de l'alternative optimiste
  • la médiation du contrôle et de l'auto-régulation du comportement
  • la médiation du comportement de planification
  • la médiation du comportement de partage
  • la médiation de la conscience de son propre changement
  • la médiation d'individuation et de la différenciation psychologique.

Sur cette base, il a créé en 1992 à Jérusalem le Centre de développement du potentiel d'apprentissage (ICELP, International Centre for Enhancement of Learning Potential). Au centre , ont lieu "des cours de spécialisation pour les enseignants, des laboratoires équipés pour établir des diagnostics concernant les enfants ayant des diffuclutés cognitives, et il est possible de séjourner dans le centre dans une résidence où plus de 150 jeunes suivent le Programme d'enrichissement instrumental"[3].

Rayonnement international[modifier | modifier le code]

Les travaux de Reuven Feuerstein ont aujourd'hui un rayonnement international et le programme d'enrichissement instrumental de Reuven Feuerstein est aujourd'hui utilisé par des milliers de personnes à travers le monde : centres agréés, enseignants, entreprises.

Les centres agréés sont des centres appliquant le programme d'enrichissement expérimental et reconnus par l'International Centre for Enhancement of Learning Potential de Jérusalem. La liste des centres agréés de par le monde peut être consultée sur cette page.

Les principes de Feuerstein ont été intégrés dans plusieurs pays dans la formation des enseignants (par exemple : Intelligence Project, au Venezuela[7]).

Le programme d'enrichissement instrumental est utilisé par plusieurs entreprises (Pirelli, Michelin, Motorola...) entre autres à destination de leurs salariés à bas niveaux d'éducation[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://fr.timesofisrael.com/deces-du-pedagogue-israelien-reuven-feuerstein/
  2. « Reuven Feuerstein - Biographie - Centre International d'enrichissement du potentiel d'apprentissage »
  3. a, b, c, d, e et f Nessia Laniado, Comment développer l'intelligence de vos enfants, Favre,‎ (ISBN 978-2-8289-1056-3)
  4. « Biographie d'Eric Kandel - Site du Prix Nobel »
  5. « Histoires de patients éduqués ou rééduqués avec la méthode Feuerstein »
  6. « LPAD », sur SouthEastern Center for the Enhancement of learning
  7. « Johns Hopkins University - Visite au Venezuela - Untitled »
  8. Sylvie Guerrero, « L'éducabilité cognitive appliquée aux bas niveaux de qualification : l'exemple du programme CoRT chez Motorola », Non publiée,‎ ca. 2000 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]