René Homier-Roy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rene Homier-Roy)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roy et René Roy.
René Homier-Roy
Naissance (78 ans)
Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession journaliste
Spécialité presse, radio, télévision
Années d'activité depuis 1969
Médias
Radio Société Radio-Canada

René Homier-Roy, né le , est un journaliste et animateur de télévision et de radio québécois.

Parcours[modifier | modifier le code]

René Roy est né le 5 avril 1940 à Montréal. Son père est Émilien Roy et sa mère Rolande Homier. La famille est de classe moyenne et René est l'aîné d'un fratrie de quatre enfants. Assez tôt la famille déménagera à Laval. René avait douze ans quand sa mère suggère, trouvant le nom de Roy trop commun, d'y accoler le sien.

Il commence des études en architecture à l'Université McGill pour suivre les traces de son père. Par la suite, il étudie en science politique à l'Université d'Ottawa puis à l’Université de Montréal[1],[2]. Passionné de lecture et de cinéma, il se tourne vers les communications.

De 1969 à 1973, il dirige les pages « arts et spectacles » de La Presse, agissant comme journaliste et critique. Souvent jugé trop sévère, il reconnaît qu'il ne critique pas pour faire plaisir, mais pour que le public puisse se fier à lui : « Je me souviens très bien qu'à un moment donné, je me suis dit que les gens finiraient par y aller, et qu'ils verraient bien que ce n'était pas bon. Et que jamais plus ils ne nous croiraient. Tout ce que j'ai, c'est ma crédibilité[3]. »

René Homier-Roy fonde ensuite le magazine Nous en 1973 et, dix ans plus tard, Ticket, consacré au cinéma. Il est également journaliste indépendant pour les magazines Châtelaine, TV Hebdo et L'Actualité. En plus de sa carrière journalistique, il a animé l'émission Mesdames et messieurs à Radio-Canada en 1977 et coanimé À première vue avec Chantal Jolis de 1983 à 1989 à la télévision de Radio-Canada.

De 1989 à 1993, il fait partie de La Bande des six, aux côtés de Marie-France Bazzo, Dany Laferrière, Nathalie Petrowski et Georges-Hébert Germain[4], où il se consacre aux chroniques littéraires. En 1995, il est à la tête de l'émission Scènes de la vie culturelle, à Radio-Canada, comme critique cinématographique, poste qu'il occupe aussi à Flash, une émission culturelle animée par Patricia Paquin, sur TQS[5].

À partir de 1998, il anime l'émission du matin C'est bien meilleur le matin à la Première Chaîne radio de la Radio-Canada et, depuis 2002, Viens voir les comédiens sur ARTV.

En juillet 2012, il effectue un coming out après la mort de son conjoint, le réalisateur Pierre Morin, d'une crise cardiaque[6],[7]. Le , après quinze ans aux rênes de la matinale, il annonce, en onde radio qu'il quitte, à la fin de la saison, C'est bien meilleur le matin à la Première Chaîne de la Société Radio-Canada[8],[9] à la suite du décès de son conjoint[10].

À la rentrée de septembre, Marie-France Bazzo lui succède aux aurores et, dès l'automne 2013, il assume deux émissions radiophoniques diurnes, littéraires et culturelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2018, avec la complicité du journaliste Marc-André Lussier, René Homier-Roy fait paraître Moi, un bilan de vie et de carrière, aux éditions Leméac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice biographique », Festival Fantasia de Montréal, où il est membre du jury en 2007.
  2. André Ducharme, « René Homier-Roy : « Je suis pour la ventilation extrême ! » », sur lactualite.com du 10 mars 2013.
  3. Entrevue avec Marc Cassivi, sur radioreveil.com, le 26 octobre 2007.
  4. La Bande des six, sur archives.radio-canada.ca
  5. Radio-Canada, sur virginielejeu.com
  6. Denis-Daniel Boullé, « Pierre Morin et René Homier-Roy Sortie du placard sous le signe de la tristesse », sur Fugues, (consulté le 9 janvier 2015)
  7. « L’animateur René Homier-Roy perd son conjoint », sur etre.net, (consulté le 9 janvier 2015)
  8. http://www.radio-canada.ca/emissions/cest_bien_meilleur_le_matin/2012-2013/chronique.asp?idChronique=288129
  9. « René Homier-Roy quitte la barre de son émission matinale », sur radio-canada.ca le 24 avril 2013.
  10. « Morin, Pierre », sur necrologie.lapresse.ca du 7 juillet 2012.