Renault Premier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Renault Premier (1987-1989)
Eagle Premier (1989-1992)
Renault Premier

Marque Renault / AMC
Années de production août 1987 - janvier 1992
Production 139 051 exemplaire(s)
Classe Familiale supérieure
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 4 cylindres :
- 2 465 cm³ AMC
Essence V6 :
- 2 975 cm³ PRV
Transmission Traction
Boîte de vitesses Automatique 4 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 356 à 1 392 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 4 portes
Dimensions
Longueur 4 897 mm
Largeur 1 778 mm
Hauteur 1 354 mm
Chronologie des modèles

La Renault Premier, commercialisée dès 1987 et jusqu'en 1992 sous la marque Eagle: Eagle Premier, mais également sous Dodge Monaco en 1990-92, est la version destinée au marché automobile nord-américain de la Renault 25. Elle était destinée à remplacer les Nash / AMC Ambassador. Elle est, avec la Medallion, la première voiture à porter le badge "Eagle". Elle ne fut jamais siglée Renault suite au rachat de AMC par Chrysler en 1987 (autre que dans les video de promotion des concessionnaires), ce dernier ayant décidé de commercialiser les Renault Premier sous la marque Eagle: les Eagle Premier. Les quelques supposés exemplaires déjà produits auraient été rebadgés Eagle avant leur distribution. Un contrat non dénoncé lors de l'achat d'AMC par Chrysler obligea Chrysler à produire ces Premier. Ce contrat liait Renault et AMC, ce dernier étant tenu d'écouler un nombre défini de véhicules équipés du moteur type PRV, vendu par Renault, au sein de son réseau.

Design[modifier | modifier le code]

Eagle Premier

La Premier est basée sur le chassis de la Renault 21, rallongé et élargi, avec une carrosserie trois volumes rallongée. Elle est donc comparée de par sa taille à R25. Elle en diffère par ses protections latérales, ses joncs chromés fins et ses rétroviseurs (type "Encore / Alliance"). Les pare-chocs sont également différents de la version européenne, mais ne sont néanmoins pas aussi proéminents que sur les autres Renault "américanisées". Ceci peut s'expliquer par le fait que la Premier était directement fabriquée outre-Atlantique, dans l'usine Brampton Assembly en Ontario (Canada), ce qui évitait ainsi le "rafistolage" pour répondre aux normes locales. L'avant et l'arrière sont très modifiés : il s'agit d'une berline tricorps.

Habitacle[modifier | modifier le code]

Eagle Premier

À l'intérieur, comme à l'extérieur, la Premier arbore un style tout à fait différent et bien moins original que la 25. En outre, elle pouvait être proposée avec 6 places (banquette à l'avant).

Structure et motorisations[modifier | modifier le code]

La coque autoporteuse de la Premier fut modifiée par rapport à la 25, afin de monter des portes au montant coïncidant avec le pare-brise et sans chrome-gouttière. Des modifications sont aussi effectuées au niveau du plancher. La Premier est une berline tricorps, le châssis est en réalité un châssis de Renault 21 modifié.

Concernant les trains roulants et les suspensions, même si la technique est très similaire, presque rien ne provient de la Renault 25 sauf la suspension de type McPherson à l'avant. À l'arrière, la Premier était pourvue de deux barres de torsion à chaque roue. Elle était, en son temps, considérée comme une des plus sportives voitures tricorps sur le marché américain, du fait de sa précision et de sa tenue de route. Qualités directement héritées de la Renault 25.

La Premier était disponible en deux motorisations essence : 2,5 litres d'origine AMC et 3 litres V6 PRV. Le moteur à quatre cylindres n'a jamais été populaire et Chrysler l'a éliminé en 1989.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]