Renato Cioni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un chanteur image illustrant italien image illustrant l’opéra ou l’opérette
Cet article est une ébauche concernant un chanteur italien et l’opéra ou l’opérette.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cioni.
Renato Cioni
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
PortoferraioVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Tessiture

Renato Cioni, né le à Portoferraio (Île d'Elbe), et mort dans cette ville le [1], est un ténor italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un pêcheur, Renato Cioni reçoit la majorité de sa formation musicale au Conservatoire Cherubini à Florence. Après avoir gagné un concours de chant, il débute en 1956 à la télévision italienne (RAI) dans le rôle de Pinkerton dans Madama Butterfly, aux côtés d'Anna Moffo, aussi débutante. La même année, il débute sur scène à Spolète, en Edgardo dans Lucia di Lammermoor.

Il est rapidement en demande sur toutes les scènes d'Italie, où il s'illustre dans le répertoire lyrique italien (La sonnambula, Rigoletto, La traviata, Un ballo in maschera, Cavalleria rusticana, La Bohème, Tosca, etc). Il participe à Spolète en 1959, à une reprise de Il Duca d'Alba de Donizetti, qu'il chante également au Carnegie Hall de New York, la même année.

Il débute à La Scala de Milan, le 4 mars 1961, en Pinkerton. Remarqué par Joan Sutherland, il enregistre à ses côtés des intégrales de Lucia di Lammermoor et Rigoletto, à l'été 1961.

Il entame alors une carrière internationale, qui le mène sur les grandes scènes d'Europe et d'Amérique.

En 1964, il paraît au Royal Opera House de Londres, en Cavaradossi, aux côtés de Maria Callas et Tito Gobbi, et la même année, retrouve Anna Moffo à La Scala, pour une célèbre Traviata, dirigée par Herbert von Karajan.

Il débute au Metropolitan Opera de New York en 1970, où il aborde le rôle de Pollione dans Norma.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Addio a Renato Cioni, il grande tenore elbano sur TEnews.it