René de Segonzac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

René de Segonzac
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Allégeance
Activités
Autres informations
Arme
Conflit

Le marquis René de Segonzac, né Édouard Marie René Bardon de Segonzac le au château des Essarts, à Cuy (Oise)[1] et mort le à Woluwe-Saint-Lambert[2], est un militaire, explorateur et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sorti de Saint-Cyr en 1888 (promotion de Châlons), il passe un an à l'École de cavalerie de Saumur. Dès 1892, il débarque en Côte d'Ivoire[3] pour remonter le cours du San-Pedro. Il parcourt le Maroc au tournant du siècle. En novembre 1904, il part de Marseille pour effectuer une nouvelle expédition au Maroc (hiver 1904-1905)[4], à laquelle participent le cartographe René de Flotte de Roquevaire, le géologue Paul Lemoine, le minéralogiste Louis Gentil et le lettré Abdelaziz Zenagui.

Pendant la Première Guerre mondiale, il servit dans l'aéronautique militaire, avec le grade de capitaine.

Il aurait servi de modèle pour le personnage du lieutenant André de Saint-Avit dans L'Atlantide de Pierre Benoit. Il fut en tout cas explorateur, aventurier[5] et l'objet d'un procès[6], en octobre 1893, pour l'assassinat du lieutenant Quiquerez[7], procès à l'issue duquel il fut acquitté.

Il a été membre des Vieilles Tiges, association de pilotes[8].

Il reçut la Légion d'honneur et la Croix de guerre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • À travers le Maroc : conférence faite à la Société normande de géographie.
  • Voyages au Maroc (1899-1901), Paris, A. Colin, 1903.
  • La Légende de Florinda la Byzantine, H. Piazza, 1928, orné par H. Zworykine et préface du maréchal Lyautey.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]