Rehamna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ben Guerir, capitale des Rehamna.

Rehamna[1] est une tribu arabe qui s'est installée au nord du Sahara entre le XIIIe siècle et le XVe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ils sont issus de la tribu des Banu maquil originaires du Yémen et ont combattu les Portugais vers 1525. Pour les récompenser, les Saadiens leur ont offert la région du nord-ouest de Marrakech qui fut habité antérieurement par les indigènes Haskoura. Cette région porte aujourd'hui leur nom en raison de leur forte et profonde implantation.

Familles et personnages illustres[modifier | modifier le code]

La tribu des Rehamna est devenue célèbre dans l'histoire du Maroc par ses insurrections acharnées ainsi que par ses savants, maîtres, qadis et personnages importants dans l'appareil du pouvoir marocain[2]. Ses membres pratiquaient aussi le commerce entre le Maroc et le bilād as-sūdān, région au sud du Sahel[1].

Parmi les familles les plus connues des Rehamna, on compte la famille Atali. Cette famille a transmis de génération en génération des valeurs de générosité, d'hospitalité et de bienveillance.

Voir aussi[2][modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rhamna maroc », sur rhamna.free.fr (consulté le 17 février 2021).
  2. a et b Abderrazzak Essadiki, « Les Rehāmna depuis leur installation au Sahara jusqu'à 1862 », Antiquités africaines, vol. 37, no 1,‎ , p. 131–138 (DOI 10.3406/antaf.2001.1339, lire en ligne, consulté le 17 février 2021)