Refuge du Glacier Blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Refuge du Glacier Blanc
Illustration du refuge.
Altitude 2 542 m
Massif Massif des Écrins (Alpes)
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Hautes-Alpes
Propriétaire Club alpin français de Briançon
Capacité été : 131 couchages
hiver : 35 couchages
Coordonnées géographiques[1] 44° 56′ 15″ nord, 6° 24′ 42″ est

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Refuge du Glacier Blanc

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Refuge du Glacier Blanc
Refuge de montagne

Le refuge du Glacier Blanc est situé à 2 542 mètres d'altitude sur la commune de Pelvoux, dans le Briançonnais, au cœur du massif des Écrins. Situé sur le chemin d'accès au refuge des Écrins, il est accessible après deux heures et demie de marche partir du pré de Madame Carle (terminus de la route après le hameau d'Ailefroide). Le refuge est gardé.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1862, le Britannique Francis Fox Tuckett tente l'ascension de la Barre des Écrins, accompagné par les guides Michel Croz et Peter Perren. Ils font un arrêt sous un bloc de roche dans les séracs du glacier Blanc. Les alpinistes qui feront cette escalade par la suite appelleront cet abri de fortune hôtel Tuckett.

C'est en 1886 qu'un refuge est construit près de cet abri. Abandonné comme refuge aujourd'hui, il a été transformé en écomusée avec une reconstitution de l'aménagement du refuge à son origine.

La construction d'un nouveau refuge du glacier Blanc est entreprise un peu plus haut, en mai 1942. Les matériaux sont amenés à dos d'homme depuis le refuge Cézanne. La guerre ralentit la construction. Le nouveau refuge est inauguré le 29 août 1948[2].

Ascensions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Refuge sur camptocamp
  2. Exposition à la Maison de la Montagne, à Ailefroide.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]