Raymond Douville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raymond Douville
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Raymond Douville
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Raymond Douville est un écrivain, journaliste et historien québécois né le à Sainte-Anne-de-la-Pérade et décédé le à Québec[1].

Il fonde puis dirige le journal Le Bien public de 1933 à 1959. Il a cumulé plusieurs rôles dans sa carrière, notamment journaliste, chroniqueur parlementaire, directeur d'édition, directeur de revue et écrivain. Il a exercé le rôle de secrétaire-trésorier et président de l'Association des hebdomadaires du Canada. En 1959, il est assigné au poste de poste de sous-secrétaire de la province. Il est assigné au poste de conservateur des Archives de la province de Québec de 1971 à 1973[2].

Sommaire biographique[modifier | modifier le code]

Fils d'Alphonse Douville et d'Alice Chavigny de la Chevrotière, il compléta ses études classiques au Séminaire de Nicolet (1919-1928). Il se maria à Bella Beaulac, le . Trois filles sont issues de cette union.

Passionné par l'histoire, il a rédigé de nombreux ouvrages sur l'histoire nationale et régionale dont la publication intitulée "Aaron Hart, récit historique". Membre de la Société des Dix à partir de 1948, il a produit à chaque année un article sur notre histoire pour le Cahier des Dix publié par cette société. Il a collaboré à divers journaux et revues, comme le Bien Public, dont il fut copropriétaire durant vinqt-cinq ans. Il fut membre de la Société royale du Canada et de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Clermont-Ferrand (France)[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La vie aventureuse d'Arthur Buies, 1933
  • La vie quotidienne en Nouvelle-France : le Canada, de Champlain à Montcalm (avec Jacques-Donat Casanova), Paris, Hachette, 1964, prix Pierre-Gentil de l’Académie française en 1965.
  • La seigneurie de Batiscan [microforme]: chronique des premières années, (1636-1681), éditeur: Bibliothèque nationale du Québec, 1994. Sujets: Batiscan (Québec : Seigneurie)--Histoire--17e siècle.
  • La seigneurie Sainte-Marie [microforme]: ses premiers seigneurs, ses premiers colons (1669-1775), Éditeur (Montréal) : Bibliothèque nationale du Québec, 1994 [5683], sur microfiche. Sujets: Sainte-Marie (Les Chenaux, Québec : Seigneurie)--Histoire; Sainte-Marie (Les Chenaux, Québec : Seigneurie)--Généalogies; Sainte-Anne-de-la-Pérade (Québec)--Histoire; Sainte-Anne-de-la-Pérade (Québec)--Généalogies.
  • Pour nous placer dans l'atmosphère des fêtes du 325e, Éditeur [Ste-Anne-de-la-Pérade] : Éditions Les Amis de l'histoire, impression 1991. Sujets: Sainte-Anne-De La Pérade (Québec : Seigneurie)--Histoire religieuse; Paroisse Sainte-Anne de la Pérade--Histoire.
  • La vie quotidienne en Nouvelle-France, publié aux Éditions Hachette.
  • Aaron Hart, récit historique.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

Le fonds d'archives de Raymond Douville est conservé au centre d'archives de Trois-Rivières de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice de la BnF
  2. a et b Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Collection Pistard, Notice biographique/Histoire administrative de Raymond Douville
  3. Fonds Raymond Douville (p. 65) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Liens externes[modifier | modifier le code]