Raymond Douville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Douville (homonymie).
Raymond Douville
Nom de naissance Raymond Douville
Naissance
Sainte-Anne-de-la-Pérade
Décès
Nationalité Canada Canadienne
Profession

Raymond Douville est un écrivain, journaliste et historien québécois, né le à Sainte-Anne-de-la-Pérade et décédé en 1997.

Il fonde puis dirige le journal Le Bien public de 1933 à 1959. Il a cumulé plusieurs rôles dans sa carrière, notamment journaliste, chroniqueur parlementaire, directeur d'édition, directeur de revue et écrivain. Il a exercé le rôle de secrétaire-trésorier et président de l'Association des hebdomadaires du Canada. En 1959, il est assigné au poste de poste de sous-secrétaire de la province. Il est assigné au poste de conservateur des Archives de la province de Québec de 1971 à 1973[1].

Sommaire biographique[modifier | modifier le code]

Fils d'Alphonse Douville et d'Alice Chavigny de la Chevrotière, il compléta ses études classiques au Séminaire de Nicolet (1919-1928). Il se maria à Bella Beaulac, le 25 septembre 1937. Trois filles sont issues de cette union.

Passionné par l'histoire, il a rédigé de nombreux ouvrages sur l'histoire nationale et régionale dont la publication intitulée "Aaron Hart, récit historique". Membre de la Société des Dix à partir de 1948, il a produit à chaque année un article sur notre histoire pour le Cahier des Dix publié par cette société. Il a collaboré à divers journaux et revues, comme le Bien Public, dont il fut copropriétaire durant vinqt-cinq ans. Il fut membre de la Société royale du Canada et de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Clermont-Ferrand (France)[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La vie aventureuse d'Arthur Buies, 1933
  • La seigneurie de Batiscan [microforme]: chronique des premières années, (1636-1681), éditeur: Bibliothèque nationale du Québec, 1994. Sujets: Batiscan (Québec : Seigneurie)--Histoire--17e siècle.
  • La seigneurie Sainte-Marie [microforme]: ses premiers seigneurs, ses premiers colons (1669-1775), Éditeur (Montréal) : Bibliothèque nationale du Québec, 1994 [5683], sur microfiche. Sujets: Sainte-Marie (Les Chenaux, Québec : Seigneurie)--Histoire; Sainte-Marie (Les Chenaux, Québec : Seigneurie)--Généalogies; Sainte-Anne-de-la-Pérade (Québec)--Histoire; Sainte-Anne-de-la-Pérade (Québec)--Généalogies.
  • Pour nous placer dans l'atmosphère des fêtes du 325e, Éditeur [Ste-Anne-de-la-Pérade] : Éditions Les Amis de l'histoire, impression 1991. Sujets: Sainte-Anne-De La Pérade (Québec : Seigneurie)--Histoire religieuse; Paroisse Sainte-Anne de la Pérade--Histoire.
  • La vie quotidienne en Nouvelle-France, publié aux Éditions Hachette.
  • Aaron Hart, récit historique.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

Le fonds d'archives de Raymond Douville est conservé au centre d'archives de Trois-Rivières de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Collection Pistard, Notice biographique/Histoire administrative de Raymond Douville
  2. Fonds Raymond Douville (p. 65) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).