Raoul IV de Beaumont-au-Maine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Raoul IV de Beaumont-au-Maine (° ~ 1010 - † < 1040).

Armes des Beaumont : chevronné d'or et de gueules de VIII pièces
Article détaillé : Comté du Maine.

Généalogie[modifier | modifier le code]

La famille de Beaumont, puis de Beaumont-Brienne, domina cette région du Maine du Xe siècle au XIVe siècle.

Article détaillé : Liste des vicomtes du Maine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raoul IV, vicomte du Mans, fils de Raoul III de Beaumont et, croit-on, de Godeheult[1], céda à Geoffroy, son frère, le terrain nécessaire à la construction et à la dotation de Solesmes, vers 1010 ; fut témoin de 1012 à 1016, de la confirmation du prieuré de Tuffé à l'abbaye de Saint Vincent, par le comte Hugue ; alla à Rome sous le pontificat de Benoît VIII (1012-1024) pour faire confirmer de nouveau la fondation d'Évron ; fut témoin avec l'évêque d'Angers de l'affranchissement de deux serfs à Marmoutier (1022-1024). Lui ou son fils portèrent le nom de Roscelin, diminutif de Raoul. Raoul IV mourut avant 1040.

On connaît le nom de sa femme, Hildegarde, qui paraît en 1012, avec ses deux fils et sa bru, Godeheult, à l'acte de confirmation par Richard II de Normandie du domaine de Longueville à l'Abbatiale Saint-Ouen de Rouen. Les époux eurent deux fils :

  1. Raoul, qui succéda à son père ;
  2. Geoffroy, tige de la maison de Braitel. Il est connu comme fils et frère de Raoul, oncle du vicomte Hubert. Il porte presque toujours dans les nombreux actes où il paraît le titre de vicomte, ce qui l'a fait prendre comme un tuteur de son neveu Hubert, faussement, car il ne prend pas le titre de vicomte du Maine, mais seulement de vicomte, même dans des actes postérieurs à la mort de son neveu. Le même usage sera suivi par les vicomtes de Montreveau, ses neveux. Geoffroy est le premier qui ait porté le nom de Beaumont.

Il épousa Hervise de Braitel, seule héritière d'Hugue(s) de Braitel et d'Erma ; releva le nom de cette famille et eut plusieurs enfants :

  1. Guillaume, nommé sans doute par son bisaïeul maternel ;
  2. Hugue(s), qui portait le nom de son aïeul ;
  3. Geoffroi(y), qui eut celui de son père.
  4. Eude(s), fils bâtard, est souvent mentionné au Cartulaire de Saint-Vincent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ou Godehilde.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]