Rainivoninahitriniony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rainivoninahitriniony
Image illustrative de l'article Rainivoninahitriniony
Fonctions
Premier ministre de Madagascar
seul

(2 ans 10 mois et 28 jours)
Monarque Radama II
Rasoherina
Prédécesseur Lui-même
(avec Andrianisa Rainijohary)
Successeur Rainilaiarivony
Premier ministre de Madagascar
avec Andrianisa Rainijohary

(9 ans 6 mois et 6 jours)
Avec Andrianisa Rainijohary
Monarque Ranavalona Ire
Prédécesseur Rainiharo
(avec Andrianisa Rainijohary)
Successeur Lui-même
(seul)
Biographie
Dynastie Merina
Date de naissance
Date de décès
Père Rainiharo
Conjoint Rasoherina

Rainivoninahitriniony
Premiers ministres de Madagascar

Rainivoninahitriniony (1824-1868) fut premier ministre du Royaume de Madagascar de 1852 à 1861, conjointement avec Andrianisa Rainijohary, puis seul de 1861 à 1864. Rainivoninahitriniony, dont le nom d'origine était Raharo succède à son père Rainiharo à la même fonction, au titre de chef des Hova Tsimiamboholahy. Auparavant, il avait servi comme général dont le principal fait d'armes était l'expédition de 1852 contre les Antefasy et les Antesaka du sud-Est qui tentèrent de se révolter.

Par la suite, il fit preuve d'un grand talent d'administrateur allié à un sens aigu des intérêts de l'État. C'est ainsi qu'après avoir supplié à genoux le roi Radama II de revenir sur sa décision de légaliser le duel (pour régler les différends entre les individus aussi bien que les groupes), il résolut de prendre la tête du complot visant à l'élimination de celui-ci en mai 1863. Mais plus généralement, sa décision était motivée par la volonté de mettre fin à l'état d'anarchie dans lequel le royaume était en train de sombrer, tout en dénonçant par la même occasion la Charte Lambert qui aliénait à la France les ressources de tout le nord de Madagascar.

Ce régicide et la rigueur de sa politique de redressement finissent cependant par le rendre très impopulaire. Il reste premier ministre et devient l'époux de la nouvelle souveraine, la reine Rasoherina, cousine et ex-épouse du roi Radama II. En juillet 1864, il a dû céder la charge de commandant en chef de l'armée et de premier ministre à son jeune frère Rainilaiarivony. Quelques mois plus tard, en février 1865, accusé d'avoir comploter contre son ex-épouse la reine Rasoherina, il est condamner à l'exil à Ambohimandroso, en pays betsileo et y meurt le 5 mai 1868.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Ranaivoson, Madagascar : dictionnaire des personnalités historiques, Sépia, Saint-Maur-des-Fossés ; Tsipika, Antananarivo, 2011 (2e éd.), p. 131 (ISBN 978-2-84280-101-4)