Radio poubelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la radiodiffusion image illustrant le Québec
Cet article est une ébauche concernant la radiodiffusion et le Québec.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les pratiques du projet Radio.

La radio poubelle (anglais : Trash radio) est l'équivalent radiophonique de la télé poubelle. Il s'agit d'un terme péjoratif pour désigner un style d'émission radiophonique ayant peu de contenu et mettant l'accent sur une programmation visant à attirer le plus grand nombre d'auditeurs possible au détriment d'un contenu pertinent et intelligent.

L'expression fut notamment employée par plusieurs médias et universitaires québécois au cours des années 2000 pour désigner le type de radio exercé par certaines stations de la ville de Québec comme CHOI-FM. Les animateurs Jean-François Fillion, André Arthur, Sylvain Bouchard et Stéphane Dupont représentent cette tendance pour la ville de Québec[1],[2],[3].

Selon l'Office québécois de la langue française, l'expression demeure peu utilisée[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La radio-poubelle suscite toujours des réactions », Le Quotidien,‎ (consulté le 29 octobre 2009)
  2. Anne-Marie Lapointe, « Information, téléréalité et radio-poubelle », Université Laval,‎ (consulté le 29 octobre 2009)
  3. Antoine Robitaille, « Pourquoi «Radio-poubelle» », Le Devoir,‎ (consulté le 29 octobre 2009)
  4. Office québécois de la langue française, « Radio-poubelle ou radio rebelle? », Office québécois de la langue française,‎ (consulté le 29 octobre 2009)
  5. « Victimes de la Radio-Poubelle », Canal D,‎ 2006 ?
  6. « Victimes de la Radio-Poubelle », Québec Facho-Watch,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]